J’en ai un peu marre du fanatisme anti-chrétien de certains dinosaures de la Franc-maçonnerie

J’aime trop RL pour laisser ce site être souillé par les propos imbéciles de certains dinosaures de la Franc-Maçonnerie. Je fais ici allusion au énième article de Guillaume Plas, qui accuse RL d’une « information unilatérale » (entendez : seulement contre l’islam et non le catholicisme), et qui traite Huineng de « propagandiste du pape ».

http://ripostelaique.com/riposte-laique-est-devenu-trop-conciliant-avec-le-catholicisme.html

Selon Guillaume Plas, la laïcité ne peut être qu’athée et surtout anti-chrétienne. On sait comment, dans RL, G. Plas (et affidés) s’attaque au christianisme et à Jésus-Christ comme s’ils étaient la première menace contre l’Europe et la France, avant même l’islam. Heureusement qu’il existe des gens assez intelligents pour reconnaître l’humanisme chrétien qui, pétri de la raison grecque, est au fondement de notre civilisation.

J’aime et je soutiens RL, avec ses fines plumes qui me régalent chaque jour. Félicitations spéciales à Pierre Cassen pour son engagement et à René Marchand pour son dernier livre.

Et c’est pourquoi je déplore que, régulièrement, s’y mêle le fanatisme anti-chrétien le plus primaire, indigne de RL.

On ne s’étonnera plus des vomissures de Guillaume Plas. Dernièrement sur le pape Benoït XVI : « autocrate » (quid de sa démission !?), « antidémocratique », « antilaïque », « ne comprenant rien à la misère », « entretenant les geôles  du Vatican comme au moyen-âge » (!!??), « méprisant les ‘infidèles’  comme tous les gourous religieux, »… Une telle vision du pape relève juste de la paranoïa ! Alors que Benoît XVI a été un des seuls « chefs » contemporains à avoir soulevé LE problème de l’islam : l’irrationalité et la violence dans la religion (cf. discours de Ratisbonne).

Et ça continue avec « des milliers de prêtres pédophiles dans le monde maintenu en service », et « environ 70% des prêtres sont des ‘homos’ » (les sources SVP ; et que penser de cette allusion aux ‘homos’ au milieu de tant de mépris ?).

Et bien sûr, nous avons droit au formatage habituel de la reductio ad hitlerum.

Certes, des chrétiens, catholiques ou protestants, se sont laissé bernés par Hitler, tout comme des communistes, et tout comme les chancelleries occidentales qui l’ont laissé monter au pouvoir. Est-ce à dire que tout ce monde était devenu pro-nazi !? Hitler a été un grand manipulateur, et il a su récupérer des éléments du christianisme dans sa folie meurtrière. Mais les vrais chrétiens n’ont cessé de dénoncer et de combattre le nazisme du début à la fin (y compris le pape Pie XII). Et ils l’ont fait au prix de leur sang ! Comment gommer et insulter cet immense combat héroïque, notamment pour sauver les juifs (…qui ont ainsi remercié PIE XII après la guerre).

« C’est une ânerie du niveau d’un écolier, et c’est profondément offensant pour les chrétiens qui se sont opposés à cet homme (Hitler), et qu’il a combattus en représailles. Bien sûr, il y avait des nazis qui se déclaraient chrétiens, mais cela ne dit rien du christianisme et c’est d’une grande hypocrisie. Les nazis étaient souvent des voyous des rues, mais le national-socialisme lui-même était une idéologie, remplaçant le Messie par le Führer, l’Eglise par le Parti, l’amour par la haine, l’âme par la volonté, la protection du plus faible par la survie du plus fort. » Michael Coren, Heresy : Ten lies they spread about Christanity. (Hérésie : Dix mensonges qu’ils propagent sur le christianisme)

S’il faut chercher une religion chère à Hitler, regardons plutôt du côté de l’islam. On connaît son accointance avec le grand mufti de Jérusalem, al-Husseini, et les régiments SS de musulmans bosniaques. Et si Mein Kampf est encore lu et apprécié aujourd’hui, c’est dans les milieux islamiques et non catholiques !

Pour les questions de la contraception, du préservatif, de la conception in-vitro, de l’avortement, j’admets la discussion et même les critiques. J’admets que le Vatican a pu être maladroit, et que des membres du clergé tiennent des positions ou des propos bornés (qui m’horripilent), sur la question du préservatif notamment (qu’admet finalement Benoît XVI dans son livre interview La Lumière du monde). Mais de grâce, évitons les stupides amalgames, comme de prétendre que le pape serait responsable de tous les morts du Sida en Afrique. Je travaille en Afrique, et je vous garantis que le Sida relève du vagabondage sexuel, et non d’une quelconque obéissance au pape ! (1)

Le catholicisme reste ouvert à la discussion et même à la critique (dont je ne me prive pas moi-même). Mais à la différence de l’islam, le catholicisme admet ces discussions. Et les catholiques restent d’honnêtes citoyens, qui respectent la démocratie et les lois républicaines ; à moins que refuser le mariage homosexuel soit considéré comme un crime de lèse-République !

J’accepte parfaitement qu’on soit non-croyant. J’apprécie les articles et les critiques mesurées de nos amis laïcs et non-croyants de RL. Mais foin de l’obscurantisme anticlérical et furibond d’un Guillaume Plas (et affidés), qui dévalue RL !

Terminons par le meilleur : « Le dictateur Jésus ».

Comme d’habitude, nous avons droit à un concentré d’âneries pour diaboliser Jésus Christ. C’est vrai que les quelques versets cités par G. Plas, tirés (bêtement) hors contexte, conduiraient immédiatement à l’asile psychiatrique ou en prison l’individu qui oserait les prononcer à son compte. Mais justement, viennent-ils seulement d’un simple quidam prétentieux et dominateur, voire d’un doux rêveur ou d’un fou mégalo ?? — Ou au contraire, ne viennent-ils pas d’une « personne » (divine, pour les chrétiens) qui a transcendé l’humanité par sa sagesse et son amour — jusqu’à en mourir sur une croix !?

Peut-on nier que cette personne a révolutionné le monde – dans le sens de l’amour et de la justice !? Quantité d’hommes (même non chrétiens) y ont trouvé leur inspiration et leur énergie pour répandre la paix et la fraternité depuis 2000 ans.

Il est pathétique de voir comment G. Plas parvient à mettre dans le même sac Jésus et Mahomet. Je réponds : Oui, Jésus avait du sang sur les mains, MAIS C’ÉTAIT LE SIEN ! Par contre, pour ce qui est de Mahomet…

Quant à assimiler le Nouveau Testament – qui abroge toute violence jusqu’à l’amour des ennemis – avec le coran, qui en serait un simple « plagiat » ! On atteint là le fond de la crétinerie.

Mr G. Plas, vous reprochez à Jésus de « diviser les êtres en deux camps » : ceux qui sont pour lui, et ceux qui sont contre lui (destinés à l’enfer). À vous lire, je comprends encore mieux ce que Jésus veut dire : Effectivement, il y a le camp de ceux (même non-croyants) qui cherchent la vérité et l’amour — et le camp de ceux qui s’y refusent obstinément et furieusement. L’enfer commence là. Qui dira le contraire ?

Jean-Benoit Casterman

(1) Pour comprendre la vraie position de l’Eglise sur le préservatif, voir ma courte vidéo (3 min.) :

http://www.youtube.com/watch?v=PdjSd9TvhhA


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans DEBATS LAIQUES. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.