J’étais à Marseille : avec Marine, une grande idée de la France

Publié le 20 avril 2017 - par - 9 commentaires - 635 vues
Share

Encore une première pour assister au meeting de Marine Le Pen à Marseille, ce mercredi 19 avril, grâce à l’organisation parfaite de la section du Front National de Nice qui gérait le voyage en car. Après une pause café sur l’autoroute, nous arrivons devant le Dôme. Alentour, un service d’ordre imposant – en uniforme et en civil -, avec, en plus, à l’entrée, les personnels du Front national. Fouilles au corps, portiques de sécurité, discipline des patriotes présents, cette foule tranquille et bon enfant – de dix-sept à soixante dix-sept ans – exprime bien cette “France apaisée” que Marine Le Pen souhaite pour notre pays.

18h30. Nous sommes dans la grande salle du Dôme, étendue pour l’occasion à l’une de ses plus larges configurations pouvant accueillir jusqu’à 8500 personnes. Le périmètre qui nous est réservé est mitoyen du carré des journalistes, situé sur l’axe de la scène, à une vingtaine de mètres du lutrin derrière lequel Marine Le Pen se tiendra pour s’exprimer.

Une place est libre à côté de la mienne ; une gentille “Madame”, d’un âge certain, semble perdue et me demande si elle peut s’asseoir près de moi. J’accepte bien volontiers, d’autant que cette personne me précise qu’elle vient de se faire opérer du genou et qu’elle a quelque difficulté à se tenir debout… Dans l’attente du premier discours dont la rumeur nous dit qu’il sera de Marion Maréchal Le Pen, les conversations vont bon train ; j’apprends que cette dame qui, pour venir au meeting, voulait initialement emprunter les transports en commun depuis son quartier de la Castellane, n’a pas pu le faire car le métro opéré sous la juridiction de la métropole Aix-Marseille Provence était fermé… Alors, cette gentille Madame, voulant  à tout prix rejoindre le Dôme, sollicita un taxi. Mauvaise pioche ! le chauffeur, après avoir appris que sa potentielle cliente souhaitait se rendre au meeting de Marine La Pen au Dôme refusa tout net de l’y conduire au prétexte qu’il est “haram” de voter pour cette candidate. Quand on vous dit que les musulmans commencent à faire la loi, en France…

Le troisième chauffeur sollicité – un français “normal” – fut enfin le bon et notre patriote arriva enfin à bon port ! Pas facile, ce jour-là, pour les Marseillais les plus modestes ou ceux qui souhaitaient laisser leur voiture à la périphérie de la ville de venir soutenir leur candidate. La raison invoquée pour la fermeture du métro était, bien sûr, la sécurité. Mais quand on sait que le Président de cette administration régionale s’appelle… Jean-Claude Gaudin, maire LR de Marseille. On doute très vite de cette vérité… Tout semblait fait pour empêcher l’affluence  au dernier meeting de la – souhaitable – future présidente de la République !

Malgré cela la salle, qui du coup tarda un peu à se remplir, est au maximum de sa capacité. La très populaire Marion Maréchal Le Pen débute le meeting par un discours musclé, dans le droit fil de son offensive lancée dès le 5 février. Rayonnante et brillante, elle frappe fort et dur. Tous, de l’extrême gauche à la droite molle en prennent pour leur grade, avec les galons de maréchal pour Estrosi qui se fait copieusement démolir et siffler. Il est clair que Marion Maréchal Le Pen, n’ayant pas dans cette campagne les mêmes enjeux que sa tante, peut se permettre d’envoyer l’artillerie lourde. Et c’est ce qu’elle fait !

Vient ensuite Stéphane Ravier, le sénateur maire des 13ème et 14ème arrondissements de Marseille. Discours altier et performant. Les mots vont droit au but et l’on sent que sa ville – la plus ancienne cité de France – lui tient à cœur et de citer Félix Gras qui déclarait en 1876 : « J’aime mon village plus que ton village, j’aime ma Provence plus que ta province, j’aime la France, par dessus tout ! » Et de poursuivre sur la France que Marine Le Pen nous promet, se disant fier, comme nous, d’avoir pris part au combat qu’elle mène, il ajoute : « Vous pourrez dire, dans quelques années : quand Marine Le Pen a remporté la victoire, en 2017, j’y étais ! » ajoutant encore : « Nous somme ici pour soutenir Marine au second tour car elle sera au second tour. A moins que… à moins que… à moins qu’elle soit élu dès le premier tour ! » Ambiance patriote inégalable ! Toute la salle se lève : « Marine Présidente ! »

Marine Le Pen enfonce le clou et appuie sur ses fondamentaux. Notamment l’immigration, mais pas seulement. Ne refaisons pas ici la liste de ses engagements, de ses thèmes de campagne, nous les connaissons tous dans l’ordre d’importance qu’il nous sied de considérer : immigration massive et insécurité en augmentation, mise au pas de nos relations avec l’Europe, baisse des charges pour les PME, défiscalisation des heures supplémentaires, identité, préférence nationale, patriotisme économique…

Toutes ces mesures semblent encore plus accessibles tellement l’énoncé en est clair. Et c’est là la force de Marine Le Pen, elle sait choisir les mots simples et percutants. A quatre jours du premier tour de l’élection présidentielle, la candidate du Front national martèle les thèmes fondateurs de son combat pour la France. S’agissant du terrorisme et de l’insécurité grandissante qu’il génère, dont l’immigration est une composante non négligeable du fait des liens étroits qui existent dans les communautés soudées par l’islam, notamment fondamentaliste, elle appuie encore, balayant le manque de volonté de ses “poursuivants” : « Ils ont voulu taire ce problème, le refouler, le mettre à distance, comme on cache la poussière sous le tapis. ». La salle se lève alors comme un seul patriote en scandant : « On est chez nous, on est chez nous ! »

En France, les patriotes ont besoin d’un langage qui s’affranchit des circonvolutions fumeuses et des diarrhées verbales comme celles que nous sert le candidat Macron en s’appuyant du coude sur le lutrin, de harangues marxistes, l’index accusateur pointé comme le fait Mélenchon, ou de promesses fidèles à celles qu’il n’a pas tenues jadis comme l’élégant Fillon nous les distille en nous regardant droit dans les yeux.

Avec le courage qui la caractérise, avec sa culture, son honnêteté et des rappels ensoleillés à la culture provençale, après nous avoir rappelé ses fondamentaux, Marine Le Pen a également souligné ces racines provençales qui font partie, comme tant d’autres richesses culturelles qui façonnèrent la France, d’un patrimoine qu’il faut transmettre à nos enfants en le protégeant des agressions mondialistes qui cherchent à le faire disparaître, comme c’est le cas avec certains. Elle évoqua avec poésie Marcel Pagnol, Frédéric Mistral ou Alphonse Daudet qui “avé l’assent” chantant des fondateurs et habitants de Marseille furent à la culture de notre pays, ce que la cité phocéenne fut à sa construction, des marqueurs incontournables.

A la fin du discours de Marine Le Pen, la Marseillaise est chantée à pleine voix ; pas une ne manque ! l’hymne ferait presque trembler les hautes structures métalliques de l’édifice. Les patriotes de tous âges sont debout. L’OM devrait en prendre de la graine !

Pendant ce temps, dehors, à 3 kilomètres, manif anti-FN ! À peine 300 personnes, selon les journalistes (“La Provence”, voir ici : http://www.europe1.fr/politique/marseille-plusieurs-centaines-de-manifestants-protestent-contre-un-meeting-de-marine-le-pen-3305366), et 500 selon la police (?) Curieux, pour une fois, c’est l’inverse. Même pas mal ! Nous n’avons rien vu… Comme quoi le Ministère de l’intérieur peut faire son boulot correctement en donnant les ordres qui conviennent ! Mais la vraie raison de cette soudaine application, ce soir-là, n’était-elle pas qu’il craignait par-dessus tout qu’un problème majeur sur le parvis du Dôme ne fasse gagner encore quelques points à la Présidente du Front National ?

Jean-Louis Chollet

Share

M.Chollet nous aussi nous somment partis de Brignoles direction Marseille et dans le Drome un monde de folie beaucoup de personnes entre 50 et 70 ans certainement 80% des gents et quand les sondeurs dise que MARINE à peut de personnes retraitées cela est faut,mais alors une ambiance de folie autour de Marine.

Un beau et grand merci monsieur Chollet pour cette retranscription, moi j’ai participé à celui du Zénith de Paris, même ambiance de 7 à 77, avec à mes côtés un couple « Bon chic, bon genre  » d’un âge certainset dont la dame expliquait à son mari (malentendant), pourquoi nous nous levions pour crier notre plaisir d’être là. Belle et magnifique soirée, double voire triple Marseillaise chantaient à l’unisson! Dommage qu’il y ait eu quelques « sauvageons  » de gauche, élevés à la « Kro » (mais pas très nombreux et je vous éviterai les pronostics élastiques selon de quel côté on est ),… lire la suite

Le mot apaisé » est scandaleux à l’heure qui sonne à l’horloge du monde! La France n’est-elle pas suffisamment « apaisée » pour ne pas dire assoupie à l’heure de l’invasion générale?

L' »appeasement » n’a pas vraiment réussi vis à vis de l’islam et on reprend l’antienne quand il faudrait chanter au sens littéral le refrain de la Marseillaise?

Je voterai FN malgré ce contre sens qui il faut l’avouer n’a plus grande importance dans l’éclatement du pays.

Ah bon Clément, vous préféreriez nous voir scandant des mots orduriers, un brin xénophobes et appelant à tout casser?? Vous voudriez réentendre ces petites phrases que la presse aux ordres s’empresserait de monter en épingle pour descendre la Présidente du FN?? Peut-être aussi nous voir imiter les « antifa » avec leurs cocktails incendiaires?? Moi je trouve qu’il reflète bien l’état d’esprit de nos meetings, nous sommes « apaisés », nous veillons et protégeons nos anciens, mais nous restons vigilants sur ce qui se passe et pensez bien que je ne me mettrai pas à genoux pour tendre le cou! Et pour votre info… lire la suite

Les média cherchent toujours à créer du contresens sur Marine, cela en rapport avec les sondages. Pour De Gaulle, » les MEDIA, c’est un os à ronger, il les a laissé à la gauche! » parait-il; Il s’est lourdement trompé, il en a fait les frais en 1969, c’est le premier pouvoir!;

témoignage émouvant et sincère .. Merci M. pour votre patriotisme

Marine répond à vos questions !

https://www.marine2017.fr/programme/marine-repond-a-vos-questions/

J’ai regardé l’intégralité des interventions sur youtube, que du bonheur…

Très bon résumé, je n’ai pas peu me rendre à Marseille mais j’ai l’impression d’y être…

Très beau reportage. Merci.

wpDiscuz