Juppé-Fillon vont-ils faire fusiller Jeannette Bougrab pour haute trahison ?

Publié le 7 décembre 2011 - par - 2 482 vues
Share

Haute trahison !!! Un certain Jean Paul Faugère vient d’interpeller Jeannette Bougrab.
Ce curieux personnage, directeur du cabinet de François Fillon, bouscule l’impertinente. En effet, elle a osé dire cette vérité, qui sonne mal à son oreille : il n’y a pas d’islamisme modéré.
Pour le ci-devant directeur de cabinet, dire cela c’est remettre en cause ses laborieuses courbettes pour calmer le fauve.
Dire qu’il n’y a pas d’islamisme modéré, c’est inconvenant. C’est très vexant. C’est comme dire à ceux qui « avaient sauvé la paix » à Munich en 1938, en livrant la Tchécoslovaquie, c’est comme dire à ceux qui ne « voulaient pas désespérer Billancourt » et justifieront la répression féroce et les potences dressées pour effacer la révolution hongroise de 1956, c’est comme dire à ceux qui considéreront les centaines de milliers de « boat people » vietnamiens comme des « agents de l’impérialisme » : qu’il n’y avait d’hitlérisme modéré, qu’il n’y avait pas de stalinisme ou de polpotisme modéré. Pour le probable énarque Directeur du cabinet Fillon, dire cela, ce serait de la haute trahison. C’est ce qu’il a dit, pour achever Jeannette Bougrab.

Haute trahison de quoi ? Haute trahison de qui ?

L’islamisme modéré du sieur Faugère, son eau sèche ou son feu mouillé, fait descendre dans les rues de Tunisie des foules fanatisées qui veulent en découdre, modérément… Ces foules hurlent la haine. Mais cette haine, ce serait de la « haine modérée ». Ces foules, hypnotisées par « l’islamisme modéré », montrent que les prisons vont s’ouvrir à nouveau, portes plus largement qu’avant sous la dictature kleptocrate, et que les violences quotidiennes se préparent. Mais ce seraient des prisons et des violences modérées, ce seraient des meurtres modérés.
Ces foules auraient modérément défilé. Ces fanatiques auraient modérément scandé des litanies de « allahou Akbar ». Ces « allahou Akbar » auraient modérément accompagné des vociférations modérées et modérément rythmées, à l’encontre du seul extrémisme réel : « l’extrémisme laïque » bourguibiste, néo bourguibiste, féministe ou syndicaliste.
Le factotum de François Fillon, en tançant grossièrement Jeannette Bougrab, et en la menaçant des foudres, affirme la solidarité du premier sinistre avec son chef du quai d’Orsay et avec Ghannouchi et ses futures potences modérées.
On sait qu’Alain Juppé, le chef du « Quai »-après s’être entiché du précieux ridicule recteur UOIF de la mosquée de Bordeaux, lui ayant offert, en guise de cadeau de fiançailles, l’hallalisation de toute la restauration scolaire des écoles publiques bordelaises- est tombé sous le charme indéfini des Frères musulmans d’ Égypte.
Ah, les Frères musulmans Égyptiens ! Quels bons bougres ! Quels braves gens ! Qu’ils sont de charmants compagnons ! Les pogromes presque quotidiens contre les Coptes, cessez parler !
Les enlèvements de jeunes filles coptes, broutilles, voire inventions malveillantes !
Les viols hebdomadaires de jeunes filles kidnappées, les attaques d’églises, les interdictions de travaux de réfection des édifices chrétiens ? Surement des inventions de ces méchants sionistes ou des calomnies de « laïcards extrémistes » en rupture de « libre pensée ».
Et notre belle Jeannette ? -qui au lieu de se couvrir la tête, se dresse fièrement pour affirmer le droit des femmes, de toutes les femmes de Tunisie, Libye, Égypte, Gaza-, très probablement une sale juive sioniste déguisée en Arabe. En tout cas, elle est un saboteur, un traître sans aucun doute!
Alors dehors Jeannette Bougrab, Ouste ! Ou silence dans les rangs et sans tarder des excuses à envoyer immédiatement aux gentils compagnons de l’islamisme modéré.
Pour Alain Juppé et François Fillon, Novembre 1947, c’est la nuit des temps
L’appel à la guerre sainte, lancé d’ Égypte à l’automne de 1947, -guerre sainte pour exterminer jusqu’au dernier Juif, pour annihiler les « yahoud » du futur État d’Israël restauré-, surement une blague de potache. Qui peut croire qu’ils voulaient sincèrement terminer l’œuvre nazie ?? Pas moi, pas nous, s’exclament en chœur Fillon-Juppé.
Et puis, nul n’est parfait, alors, si Grand-papa et si papa Tariq Ramadan ont appelé tous les Arabes à la guerre sainte, pour exterminer les Juifs jusqu’au dernier, cette guerre, ils ne l’ont pas gagné à l’époque ; alors pourquoi en parler aujourd’hui et leur en tenir rigueur ? Mieux vaut accuser les Juifs de ne pas s’être laissés submerger et égorger par leurs candidats assassins Frères musulmans, et par des foules qu’ils tentaient d’instrumentaliser. Ainsi, on pourra continuer de les rendre responsables du problème des réfugiés arabes, qui deviendront « palestiniens » en 1967.
Bref, pour Alain Juppé et François Fillon, pour le Directeur de Cabinet de ce dernier : de parfaits gentlemen, les Frères musulmans
Pour le sieur Faugère, ne pas partager cette « analyse », ce serait de la haute trahison,
Ce serait dire que le projet d’union des États des deux rives de la Méditerranée n’est pas pour tout de suite, ni pour demain, et probablement pour jamais, sauf à effacer la bataille de Poitiers et la victoire polonaise devant Vienne, sauf à effacer 1792 et 1905 ; à moins de vouloir qu’ Ennahda prenne tout de suite le pouvoir de fait, dans toute une série d’agglomérations et de quartiers de France.
Pour l’homme de Matignon : Que périsse l’égalité homme femme
Pour l’homme de Matignon, ce n’est pas un Guépéou qu’il nous faut. Ce qu’il nous faudrait, c’est Ennahda ici, au moyen moderne, modéré, d’une parité -barbus-niquabisées- sur les listes de candidatures aux élections locales, pour commencer.
Pour l’homme de Matignon, la polygamie modérée s’étendant, on en prendra modérément son parti . On réduira non-modérément toutes les dépenses d’assurance maladie, la faute à la crise et à la perte des trois A, mais on accroitra cependant, non-modérément, les dépenses de la branche famille. Il faudra bien financer les allocations destinées à des familles islamistement modérées et non-polygamiquement modérées, de 8, 10, 12, 14 enfants, et plus… On augmentera l’enveloppe de l’APL, pour faire face à l’augmentation des familles pluri-épouses, avec progénitures plus que modérément nombreuses.
Dans ce pays, comme à nouveau en Tunisie, en Libye, toujours en Égypte depuis la décomposition du nassérisme, des femmes seront condamnées à n’être qu’une matrice non modérée, mais ce ne sera pas grave, ce ne sera que modérément islamiste, c’est Juppé-Fillon-Faugère qui le disent, faut les croire, non ?
Alain Rubin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.