La bête immonde, est-ce Marine Le Pen ou Christiane Taubira ?

C’est entendu, la « Bête immonde » est de retour. Il suffit d’écouter Mélenchon, Valls, Désir, les gavés de l’anti-racisme, les pleureuses Moussaoui-Boubakeur, les militants déguisés en journaleux, « le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde », comme disait Bertold Brecht. Ce disant, ces bonimenteurs ne visent qu’une seule personne, Marine Le Pen, à qui ils ne pardonnent pas, malgré sa « timidité » sur l’islam, d’avoir recueilli 6,5 millions de voix aux dernières présidentielles, et d’incarner une alternative patriote à une conception mondialiste de la société.

D’ailleurs, la coupable avoue avec un humour très provocateur : la bête immonde, c’est bien elle !

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=UGi8o5k8ADk

Pourtant, suite à la demande de Christiane Taubira de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, Christine Tasin commettra un article qu’elle conclura ainsi : « Les Français ne seront pas dupes et sauront voir dans cette demande du Ministère de la Justice le vrai visage de la bête immonde qui nous ronge chaque jour davantage ».

Christiane Taubira, vrai visage d’une nouvelle bête immonde ? Christiane Taubira, vrai visage de la haine ? Nous nous proposons d’approfondir cette question.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=4ziUD5wzfcY

Si Taubira ne haïssait pas la France et les Français, elle n’aurait jamais commis une loi qui porte son nom. Celle-ci est un véritable négationnisme historique, en n’accusant que la seule France de la responsabilité de l’esclavage, oubliant les razzias musulmanes et le million d’esclaves, majoritairement chrétiens, de la mer Méditerranée, qui ne prirent fin qu’en 1830, quand les Français débarquèrent sur ce qui deviendra l’Algérie. Comme le fera remarquer Djamila Gérard, elle ne voudra pas entendre parler des traites négrières commises par les Arabes contre les Noirs, ni des traites de négriers africains contre d’autres populations noires.

Si elle ne haïssait pas la France et les Français, ne demanderait-elle pas pardon pour la loi infâme qu’elle a fait voter, sur l’esclavage, que notre pays a fait abolir en 1830 en Algérie, et en 1848, grâce à Schoelcher, quand des musulmans le pratiquaient encore ouvertement à l’encontre de noirs africains, en 1964, comme le montre cette vidéo qui, à notre connaissance, n’a pas ému le moindre du monde Taubira ?

Image de prévisualisation YouTube

Si elle ne haïssait pas la France et les Français, Christiane Taubira aurait-elle dit : « Il faut éviter d’évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos le poids de l’héritage des méfaits des Arabes ». Comme le dit, encore Victor Hallidée, « Cette phrase en dit long sur les causes qui motivent inconsciemment la haine de Christiane Taubira pour la France et les Français, et plus largement, pour les européens, les « Blancs ». On se demandera tout d’abord pourquoi elle ne voit aucun problème à faire porter sur le dos des jeunes européens, non seulement l’héritage de la traite négrière transatlantique pratiquée par leurs aïeux (méfaits qu’ils réprouvent) mais aussi, par omission volontaire et amalgame, tout le poids de la traite négrière ».

 Ri7taubira vengeresseSi elle ne haïssait pas la France et les Français, elle aurait vivement réagi, comme le firent Caroline Alamachère et Alexandra Dougary, au discours raciste du nouveau président du Cran, au lendemain de l’élection de la nouvelle Miss France. Elle aurait demandé au parquet de déposer plainte contre Louis-Georges Tin, ce qu’elle n’aurait pas manqué de faire si un Zemmour avait osé contester, dans les mêmes termes, la victoire d’une miss France qui aurait été guyanaise…

Si elle ne haïssait pas la France et les Français, au lieu de vider les prisons de nombre de violeurs multi-récidivistes, qui vont croiser d’innocentes Chloé, demain, elle protégerait, comme telle est sa mission, toutes les citoyennes de ces détraqués sexuels qu’elle remet en liberté. Elle sait, comme en Norvège, ou dans un reportage en Belgique, que les femmes ne sont pas égales devant le viol, et qu’on a aujourd’hui davantage de chances de subir une agression sexuelle si on est habillé en jupe, quelle que soit son origine, que si on porte un voile. Elle sait que quand on est journaliste, on a plus de chance d’être violée quand on fait un reportage au Caire que si on couvre une manifestation parisienne…

Si elle ne haïssait pas la France et les Français, elle ne remettrait pas en liberté des délinquants prêts à tout, même à tuer, au nom d’un faux humanisme dont les principales victimes sont nos compatriotes, car, faut-il le rappeler, nous sommes dans un pays où, trop souvent, ce sont des Marion et des Killian qui se retrouvent assassinés par des « Vladimir » ou des « Marine », pour reprendre les prénoms que les journaleux attribuent aux assassins, quand ils ont des prénoms étrangers. Elle sait, d’autre part, que la majorité des actes violents antisémites en France sont commis par des jeunes musulmans, même le président de la Licra a dû le reconnaître, « la mort dans l’âme », au lendemain des crimes de Merah. Comme le fait remarquer Jacques Guillemain, quand elle remet en liberté des psychopathes assassins en puissance – faut-il, là encore, rappeler que ce n’est pas un hasard si l’islam est première religion dans nos prisons – c’est en toute conscience qu’elle expose la vie de malheureux qui auront la malchance de les croiser en chemin. Bien évidemment la plus grande partie des musulmans de France ne sont pas des délinquants et ne cherchent qu’à vivre paisiblement dans notre pays, mais la surreprésentation musulmane dans les prisons ne laisse pas d’interpeller et d’inquiéter.

Ri7Taubira sorcièreSi elle ne haïssait pas la France et les Français, elle ne qualifierait pas de « racistes » et de « fascistes » ceux qui réclament la préférence nationale, quand elle-même milite ouvertement, avec des arguments empruntés à Marine Le Pen, pour la préférence régionale en Guyane et aux Antilles. N’est-ce pas la preuve que la doctrine Taubira, c’est la disparition des enfants de colonisateurs dans les îles… mais aussi dans l’Hexagone, au nom d’une repentance à sens unique et d’une politique migratoire que rien d’autre qu’un changement de peuple et de civilisation ne justifie ?

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uW3088znQx0

Si elle ne haïssait pas la France et les Français, elle ne s’indignerait pas du fait qu’en Nouvelle-Calédonie, où le FLNKS impose sa vision raciste et tribale à l’ensemble des autres populations de l’Ile, 93 % des prisonniers soient des kanaks, comme nous l’a montré Marcus Graven. En Nouvelle-Calédonie comme en métropole, la grande majorité des citoyens victimes d’agressions racistes sont des Européens d’origine, n’en déplaise aux imposteurs de l’anti-racisme, même si, encore une fois, l’immense majorité des étrangers vit paisiblement dans notre pays et respecte nos lois. C’est le fait que cette vérité soit connue qui dérange Taubira et ses complices, et absolument pas la souffrance des vraies victimes.

Si elle ne haïsssait pas la France et les Français, elle s’indignerait que William et Monique, honorablement connus à Aigues-Mortes, aient écopé de 4 ans et 2 ans de prison, pour un premier délit qui n’a occasionné aucun blessé, quand des racailles multirécidivistes sont en liberté, et narguent les forces de police, quand elles ne leur tirent pas dessus, comme à Amiens ou Mulhouse. Elle se tait, donc elle cautionne ce deux poids deux mesures qui caractérise notre justice, aujourd’hui.

Si elle ne haïssait pas la France et les Français, on n’entendrait qu’elle quand un détenu de la maison d’arrêt de Chateaudun, Stéphane Raye, en liberté conditionnelle, dénonce la tyrannie des racailles qui font la loi dans la maison d’arrêt, tabassent les malheureux Gaulois qui ont eu le malheur de s’y retrouver. Il a fallu que ce malheureux médiatise cette affaire, et annonce que, s’il revient, il est un homme mort, pour qu’enfin on réagisse au ministère de la Justice. Ce qui dérange vraiment Taubira, est-ce le sort que subissent nos malheureux compatriotes, minoritaires dans les prisons majoritairement peuplées de musulmans délinquants, ou bien que cela puisse se savoir ?

Si elle ne haïssait pas la France et les Français, elle aurait voté la loi contre les signes religieux, à l’école, pour réaffirmer les principes laïques face au voile islamique, protégeant ainsi les jeunes filles nées musulmanes qui ne veulent pas subir la loi de l’imam local. Elle aurait de même voté la loi contre le voile intégral, pour les mêmes raisons. Or, elle a combattu avec virulence ces deux projets de lois, osant insinuer qu’ils étaient racistes. Qu’attend-elle pour diligenter une enquête à la RATP, suite au comportement ouvertement raciste et sexiste de nombre de machinistes musulmans, que Guy Sauvage a rendu public grâce à cette vidéo exclusive de Riposte Laïque ?

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU

Tous ces exemples montrent une continuité de l’action de l’ancienne militante indépendantiste Christiane Taubira, tout au long de sa vie : combattre la France, dans laquelle elle voit, de manière pathologique, la coupable idéale de crimes passés contre ses ancêtres, et les Français, dans lesquels elle voit des descendants d’esclavagistes qui auraient des comptes à rendre à la descendante d’esclave – qui par ailleurs vit très bien grâce à la générosité de la République.

Ri7Taubira à la Justice2Que Christiane Taubira incarne, comme les Indigènes de la République, même si elle utilise d’autres expressions, cette haine ne serait pas grave, si Hollande-Ayrault n’avaient nommé cette irresponsable agressive à un poste clé de leur gouvernement, au ministère de la justice, où elle applique totalement un discours compassionnel à sens unique, en faveur des enfants issus de l’immigration post-coloniale, contre les Français d’origine, ce que le journaliste Hervé Algalarrondo appelle « la préférence immigrée ». La politique de Taubira, c’est toutes les excuses pour les racailles, pas de quartier pour Monique et William. Pas de poursuites contre Louis-Georges Tin, mais demande de suppression de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen.

Nous sommes en pleine inversion des repères historiques du 20e siècle. Ainsi, c’est un Manuel Valls qui affirme, de manière « raciste », qu’il faut mettre du blanco dans sa ville, pour mieux cacher une réalité qu’il a fortement contribuée à mettre en place ?

http://www.dailymotion.com/video/xdcby9

http://www.dailymotion.com/video/xdcby9_manuel-valls-quelques-blancos_news

Quand Alain Rubin compare les pratiques des militants de Parti de gauche à celles des chemises noires, et appelle leur chef « Mussolini le petit », a-t-il vraiment tout faux ? Quand Alain Dubos rappelle que c’est Hitler, qui, le premier, a autorisé des dérogations alimentaires aux milliers de musulmans engagés dans la SS, n’est-ce pas accablant pour les bobos-gauchos qui veulent interdire le porc à l’école, mais militent pour le halal pour tous ? Quand enfin, je rappelais que l’alliance islamo-gauchiste était un nouveau pacte germano-soviétique, qui peut vraiment me contredire ?

Alors, une fois qu’on a lu tout cela, qui est la vraie bête immonde, pour la France et les Français ?

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien.

http://ripostelaique.com/acheter-nos-livre/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.

Tarifs promotionnels, jusqu’au 25 décembre :

2 livres : 25 euros

3 livres : 30 euros


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.