La CGT-RATP de Nanterre insulte et menace juridiquement Riposte Laïque

Décidément, la vidéo de Guy Sauvage, montrant, par le témoignage de plusieurs machinistes, essentiellement femmes, leur souffrance au travail, et la réalité de l’islamisation de la RATP, à cause des plus extrémistes des musulmans, continue à faire couler beaucoup d’encre.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=O_-ENQrnlDU

Accompagnant cette vidéo, un article humoristique de Bernard Dick intitulé « Risque Adultérin et Trafic de Postérieurs (RATP), bat tous les records de lecture de notre site.

http://ripostelaique.com/risque-adulterin-et-trafic-de-posterieurs-ratp.html

Dernier épisode, un tract de la CGT-RATP de Nanterre, qui se veut menaçant, distribué ces derniers jours à tous les machinistes.

ratpcgtnanterreAvant de répondre à ce tract, dont la première partie nous rappelle les grandes années où le stalinisme faisait la loi dans la CGT, il n’est pas inutile de refaire le point sur la réalité du climat interne de cette entreprise.

Gérard Brazon avait expliqué dans quelles conditions, sous la direction d’Anne-Marie Idrac, puis des autres directions, avec la complicité des organisations syndicales, essentiellement la CGT, une véritable discrimination positive à l’embauche avait été menée au sein de la RATP (et dans nombre d’entreprises publiques). L’argument utilisé était que les conducteurs de bus devaient ressembler à la population transportée. On  voit ce que cela peut donner dans le 93 !

Conséquences de cette politique, en octobre 2012, Sud-RATP distribuait un tract assimilant l’islamophobie à du racisme, reprenant exactement les arguments des fascistes islamistes qui veulent réintroduire le délit de blasphème en France. Naturellement, les camarades nous faisaient le coup de l’unité des travailleurs, pour sommer les salariés non-musulmans d’accepter les pratiques religieuses d’un nouveau salariat, au nom de la tolérance et de l’accueil.

A peine 24 heures après la vidéo de Guy Sauvage, un curieux syndicaliste, Mourad Ghazli, contestait la vidéo, nous traitait de racistes, lui aussi, et nous menaçait des tribunaux. Nous lui avons répondu, lui avons même ouvert nos colonnes et, avons fourni à nos lecteurs quelques informations supplémentaires sur le parcours compliqué de cet ancien champion de judo, qui depuis, a l’air de s’intéresser à d’autres sujets…

Nous avons, devant l’ambiance délétère et les menaces subies par certaines machinistes, publié, à leur demande, une interview de deux d’entre elles, qui ont demandé à ce qu’on utilise un pseudonyme, par crainte de représailles, c’est dire le climat de certains dépôts de la RATP.

Dès le lendemain de cette interview, des tags qualifiant nominativement quatre machinistes, avec leur noms et prénoms, suivi du numéro de leur ligne, et du qualificatif « racistes » ont été découverts dans un terminus, à La Défense.

Ce tract de la CGT est donc le dernier épisode d’un feuilleton où Guy Sauvage et Riposte Laïque sont montrés du doigt, et qualifiés de racistes, et d’extrême droite, pour avoir dénoncé publiquement ce que la CGT reconnaît enfin, même si c’est du bout des lèvres, à savoir que « des machinistes femmes sont victimes d’attitudes sexistes dues à la religion de leurs auteurs ».  Nous allons donc faire quelques rappels à ces bureaucrates syndicaux qui, paraît-il, ont comme fonction de défendre les travailleurs, femmes comprises.

Répondons d’abord au coup de l’extrême droite, que les communistes nous faisaient dans les années 1950, jusque dans les années 1980, dès qu’on osait parler du goulag en URSS, des hôpitaux psychiatriques pour rééduquer les opposants, ou de travailleurs persécutés, parce qu’ils voulaient créer des syndicats libres. Nous n’aurons pas la cruauté de rappeler dans quel camp se situait la CGT, à cette époque. Quitte à vouloir donner des leçons, que les « camarades » dirigeants de la CGT-RATP regardent bien le CV des membres de la rédaction de Riposte Laïque…

http://ripostelaique.com/redaction/

… Et qu’ensuite ils regardent bien le CV de celui qu’ils insultent, l’auteur de la vidéo, Guy Sauvage : Psychiatre, psychanalyste. Missions humanitaires Croix-Rouge (Biafra), Médecins du Monde (Kosovo), Handicap International (Tsunami à Sumatra), Missions diverses ONG : Montenégro, Mali, Niger, Nigéria, Gabon, Tunisie, Egypte, Bolivie.
Auteur des vidéos : « Les prières illégales de rue à Paris », « Djihad sur les Champs-Elysées » et « Souffrance des femmes de la RATP », sur Riposte Laïque.

Nous avons connu des profils de racistes d’extrême droite plus démonstratifs ! Un seul de ces bureaucrates qui l’insulte a-t-il l’équivalent à opposer à un homme qui a passé une partie de son existence à essayer, en France et partout dans le monde, de soulager la souffrance d’autrui ? Ses deux premières vidéos, qui montrent le comportement de fascistes islamistes, à Paris, et leur antisémitisme, devraient servir de base à tous ceux qui, dans le mouvement associatif ou syndical, prétendent lutter contre le racisme. Et ce sont des syndicalistes prétendant lutter contre ce fléau qui osent insulter cet homme, et veulent le poursuivre devant les tribunaux, ainsi que notre site ! Et ce sont ces syndicalistes qui osent nous qualifier d’extrême droite, quand des islamistes ne cachent plus leur admiration pour Hitler, et rêvent de finir son travail d’extermination des Juifs !

Maintenant, au lieu de menacer Guy et RL d’un procès, la CGT de Nanterre, qui commence   à reconnaître que certains comportements religieux posent problème (ils réussissent à ne pas citer l’islam) ont-ils, face à ces attitudes qu’ils prétendent aujourd’hui condamner, mené la moindre action auprès de la direction ? Ont-ils distribué le moindre tract ? Sont-ils allés voir les machinistes en question, et les ont-ils mis en garde ? Ont-ils déposé plainte, suite aux tags racistes visant quatre machinistes ? Ont-ils apporté leur solidarité aux salariés ainsi visés, insultés, intimidés, terrorisés ?

Si tel est le cas, comme nous l’avons fait pour Mourad Ghazli, nous leur ouvrons nos colonnes, et leur offrons la possibilité de s’expliquer, et de nous prouver le contraire. Mais nous n’avons aucune illusion, car ils comptent, dans leurs rangs, un nombre significatif de nés-musulmans, et si le plus grand  nombre, bien sûr, respecte la laïcité et considère que la religion est une affaire privée, d’autres, les plus actifs, insistent pour que leur syndicat mette en avant des revendications communautaristes. Et, au nom d’une prétendue unité des travailleurs, d’un « non aux divisions » comme le titre leur dernier tract, la CGT, comme les autres syndicats, et surtout Sud, a laissé prospérer à la RATP l’islamisation de cette entreprise, trahissant la laïcité dûe aux salariés et usagers dans un service public.

Enfin, quel rare mépris pour les femmes machinistes qui ont accepté de témoigner que de les prendre, dans ce tract, pour des gourdes qui auraient été « bernées » par Guy Sauvage et sa vidéo. Où est « l’escroquerie » que dénonce ce tract, alors que spontanément, devant l’inaction de la direction et des syndicats, ces salariées, courageuses, ont voulu faire un acte de résistance, en témoignant, anonymement, devant une caméra ?  Que certaines d’entre elles, devant intimidations, menaces et insultes qu’elles ont subies, s’interrogent, a posteriori, sur le bien-fondé de leur témoignage (nous en avons 1 heure 30, et n’avons pas tout publié) est humain, cela s’appelle des réflexes de survie liés à la peur. Mais il ne faut pas inverser les rôles, les vrais salauds d’extrême droite sont ceux qui insultent et menacent des salariées, pas ceux qui ont donné la parole à des femmes en souffrance.

Dernière mise au point, le secrétaire de la CGT-RATP de Nanterre s’appelle Eric Cassan, (avec un A), et milite politiquement, par ailleurs, à Lutte Ouvrière, ce qui est tout-à-fait respectable, même si nous n’aimerions pas vivre dans une société dirigée par ceux qu’on appelle à l’extrême gauche les « moines-soldats ». Sait-il, ce jeune homme, qu’en 1989, Arlette Laguillier s’est faite insulter par toute la gauche et l’extrême gauche, et qualifier de « raciste », pour avoir, bien seule, condamné, au nom du droit des femmes, l’offensive du voile à l’école, qui commençait à Creil ?  Sait-il qu’en 2003 et 2004, Lutte ouvrière toujours, défendait l’idée d’une loi contre le voile à l’école, même si les révolutionnaires n’aiment pas, selon leur phraséologie, demander à l’Etat bourgeois de légiférer. Cette organisation, à l’époque, était la seule à avoir le courage de qualifier de « fascistes » les islamistes, et, dans les débats internes, à la fête de LO, à Presles, ils pulvérisaient, soutenus alors par notre fondateur, Pierre Cassen (avec un E) et Jean-François Chalot, invités au nom de l’Ufal, les militants de la LCR, qualifiés d’islamogauchistes.

 

chalot-cassen

Pierre Cassen et Jean-François Chalot, à Presles, en 2004, à la fête de Lutte ouvrière, dans un débat animé contre les islamo-gauchistes.

Près de dix ans après, c’est un syndicat CGT mené par un militant de Lutte ouvrière qui menace de poursuivre un site qui lutte réellement contre l’islamisation de notre pays, et de ses entreprises, sans jamais émettre le moindre propos raciste. Lamentable.

Dernière mise au point, la CGT-RATP de Nanterre, ose parler d’idées nauséabondes et racistes, pour justifier l’action en justice qu’elle appelle de ses voeux. Va-t-elle déposer plainte contre Karl Marx, auteur de ces propos qu’Eric Cassan et la CGT-RATP de Montreuil qualifieraient sans doute de nauséabonds, s’ils étaient émis par Guy Sauvage ou par Riposte Laïque.

L’auteur du « Manifeste pour le communisme », référence de toute une partie de la gauche, dont la CGT et LO, osait dire : « Le Coran et la législation musulmane qui en résulte réduisent la géographie et l’ethnographie des différents peuples à la simple et pratique distinction de deux nations et de deux territoires ; ceux des Fidèles et des Infidèles. L’Infidèle est « harby », c’est-à-dire ennemi. L’islam proscrit la nation des Infidèles, établissant un état d’hostilité permanente entre le musulman et l’incroyant. Dans ce sens, les navires pirates des États Berbères furent la flotte sainte de l’Islam. Comment, donc, l’existence de chrétiens sujets de la Porte [l'empire turc] peut-elle être conciliée avec le Coran ? »

N’est-ce pas exactement ce qui se passe dans certains dépôts de la RATP ? Vite, camarades, il faut traîner au tribunal ce dangereux raciste aux idées nauséabondes.

Paul Le Poulpe


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.