La désinformation caractérisée, moi, ça m’énerve !

Un Tapis  de prière mouillé dans un chantier de mosquée non terminée = scandaleuse profanation et appel à la haine « raciale » de la part des islamophobes…

Mais un St Sacrement + un Baptistère + un Ambon (paroles du Christ), soit  3 importants symboles catholiques, jetés à terre, piétinés et brisés dans une chapelle = « acte malveillant » avec notamment  destruction de « symboles religieux »  ???

Cherchez l’erreur  !

Dernier évènement (prétendu anodin) en date : la profanation de la chapelle de la base navale de Toulon ! Rien que cela !  Mais pas de panique braves gens, ce n’est qu’un acte malveillant… pas de quoi grimper aux rideaux !

http://www.christianophobie.fr/breves/chapelle-de-la-base-navale-de-toulon-profanation-ou-vandalisme

On vit vraiment une époque formidable … ou terriblement inquiétante et dangereuse, selon la manière dont on décrypte  les évènements, et surtout dont on  considère jusqu’où peut aller la DESINFORMATION de ceux qui prétendent être les vecteurs de ladite information !

Il y a encore peu, toute le bienpensance montait au créneau, la bave aux lèvres, pour condamner d’un seul et même élan scandalisé, la profanation d’une mosquée par une bande de « vandales », se réclamant des valeurs profondes (et nauséabondes) de la Nation France …

Traduction, il s’agissait en fait d’un tapis de prière « clandestin » ayant subit la pluie après avoir été transporté sur le toit de la mosquée … EN CONSTRUCTION !

1/ Il me semble pourtant qu’un édifice religieux, y compris une mosquée, n’est pas déclaré sacré tant qu’il n’a pas dûment été béni, et inauguré solennellement et en grande(s) pompe(s),  par les élites religieuses (et politiques … n’est-ce pas  Monsieur Fillon ?)

2/ N’importe quel édifice en construction, y compris une mosquée, est interdit au public ; on peut donc légitimement se demander ce que foutait ici ce tapis,  et pourquoi une « institution en dehors de tous soupçons »  … j’ai nommé la « presse », écrite et télévisuelle  (on ne rit pas), a jugé bon de  rapporter  uniquement  le sacrilège d’une bande de fascistes (tient, dans ce cas ce n’étaient pas des « djeunes » ?) osant sortir un tapis de prière sous la pluie… tout en omettant de s’interroger sur les véritables  motivations des « fidèles », pourtant habituellement fort chatouilleux sur tout ce qui peut indisposer leur religion (et la liste est longue) , capables de venir se recueillir (?) et prier dans un lieu non encore sanctifié (et accessoirement interdit) ???

Pourtant aujourd’hui, dans le cas qui nous préoccupe, aucune info dans les médias bien sûr (on commence à être habitués) hormis  l’époustouflante « journaleuse »  Anne Le Hars  (j’avais envie d’écrire son prénom avec un seul « n » mais je redoute d’éventuelles poursuites) qui sur le site de France3 Côte d’azur, affichant  clairement ses préférences (encore une qui a séché les cours de déontologie), n’a pas peur de minimiser  les faits en se bornant à rapporter, sans bien sûr les analyser,  les déclarations du porte-paroles de la préfecture maritime  :

http://cote-d-azur.france3.fr/2012/12/09/la-chapelle-de-la-base-navale-de-toulon-vandalisee-161245.html

« Des objets de culte comme des statuettes ont été détruits »   

« Il est trop tôt pour déterminer la nature de cet acte malveillant, car les symboles religieux ne sont pas les seuls à avoir été visés. Des chaises ont également été renversées »  

Bon sang mais c’est sûr ! si des chaises ont également été renversées, c’est bien la preuve qu’il ne s’agit pas de profanation, mais plutôt  d’acte malveillant !!! ??? !!!

Propos ridiculisés sur le site de l’Observatoire de la Christianophobie      http://www.christianophobie.fr/breves/chapelle-de-la-base-navale-de-toulon-profanation-ou-vandalisme?

et fermement démentis par    Mgr Robert Poinard (et non pas Poignard comme l’a écrit la brillante Anne Le Hars) , vicaire général du diocèse aux armées, aumônier national de la marine  http://www.chretiente.info/201212113039/profanation-dune-chapelle-a-toulon-ce-nest-pas-du-vandalisme/

et par la plainte diligentée par la direction générale de  l’ Agrif  http://www.lagrif.fr/communiques/racisme-antichretien/profanation-de-la-chapelle-de-la-base-navale-de-toulon.html

Moi j’ai bien envie ici de paraphraser la célèbre citation de Michel Colucci (un de mes maitres à penser) en disant : Madame Le Hars, quand on se prétent journaliste, on veille à informer véritablement des faits avec le maximum d’objectivité possible… mais surtout  « quand on a rien à dire, on a qu’à fermer sa gu…e », plutôt qu’ uniquement retranscrire la leçon soigneusement élaborée  dans le but de « ne pas faire de vague », qu’à récitée un anonyme porte-parole… puisque bien sûr la mode actuelle est de cracher du catho chaque fois que l’occasion se présente (éventuellement en minimisant des faits gravissimes).

Allez Mme Le Hars, sans rancune (moi je vais vite passer à autre chose) et ne soyez pas trop chagrinée car  sous la burqua que vous risquez de porter prochainement, votre incompétence passera totalement inaperçue… d’autant plus que vous serez sans doute consignée  « at home » sous la surveillance de « votre homme », ou frère, cousin,oncle.. un mâle quoi, infiniment supérieur à vous puisque vous n’êtes (mais le saviez-vous?) qu’une moitié d’être humain ?

Bon ! voila ! mon coup de gueule ne résoud rien,  mais qu’est-ce que ça fait du bien  !

Josiane FILIO


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.