La France Orange Mécanique : un livre-témoignage contre mensonges et désinformation

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gagY3-FJd5Q

Et si un livre pouvait faire exploser le gouvernement Hollande ?

Ce jeudi 17 janvier, les librairies de France et de Navarre seront secouées par une alerte à la bombe. La bombe ? La France orange mécanique, livre consacré à l’insécurité, signé par le jeune journaliste Laurent Obertone.

Comme le film Irréversible, ce livre est un décompte. Comme le film Irréversible, ce livre s’ouvre sur une scène horrible, une de celles que l’on oublie jamais. Le viol et la torture d’une malheureuse par un prédateur récidiviste, dans le silence assourdissant des médias. Dans l’indifférence des politiciens. Loin des préoccupations morales des bonnes consciences du petit écran.

Comme le dit Laurent Obertone, « nul n’est censé ignorer la réalité ». Ce livre, préfacé par Xavier Raufer, montre à quel point la réalité criminelle est minorée, dissimulée, ignorée, combien il est mal vu et inconvenant de simplement en parler, s’en interroger.

Le laxisme, le désarroi des policiers, l’abandon des victimes, l’idéologie de certains médias et de leurs « experts », les fausses pistes des sociologues, l’antiracisme dictatorial et surtout le théâtre politicien qu’est devenue l’insécurité : rien ne manque.

Sauf peut-être des solutions, que l’auteur prend (malheureusement?) garde de ne jamais avancer. Il faut dire que le constat est si violent, si accablant, si dérangeant que le lecteur ne sort pas d’un tel livre avec un cerveau encore « disponible », pour reprendre l’heureuse expression d’un ancien patron de TF1.

Mais il y a dans ces 360 pages les éléments d’une prise de conscience, d’un ras le bol, peut-être même d’une révolte populaire, en tout cas d’un mouvement implacable vers la réhabilitation de la réalité, que ce compte-à-rebours laisse deviner.

Si un livre peut encore ouvrir un débat, un vrai, sur l’insécurité, contre la morale dominante, sur les liens entre l’ultraviolence et certaines franges d’une certaine immigration, c’est celui là.

La France orange mécanique, aux éditions Ring (18 euros).

Jean-François Plassais  


Ce contenu a été publié dans A LIRE A VOIR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.