EDITO DE CYRANO

La France subira obligatoirement des attentats-suicides musulmans

Dans une petite ville du Vaucluse, Sorgues, on apprend qu’un garçon de 3 ans, par ailleurs né le 11 septembre 2009, se prénomme Jihad, ce qui n’a eu l’air de poser aucun problème aux autorités chargées d’enregistrer ce prénom qui symbolise la guerre sainte et conquérante de l’islam.

Jugeant que ce prénom ne suffisait sans doute pas à faire passer le message des disciples du prophète, l’oncle du gamin a payé un maillot à son neveu de 3 ans, avec écrit dessus : « Je suis une bombe ».

http://www.dailymotion.com/video/xvjfcs

http://www.dailymotion.com/video/xvjfcs_jihad-3-ans-ne-le-11-septembre-porte-un-tshirt-je-suis-une-bombe_news

Cela a ému la directrice et les autorités, puisque le maire a déposé plainte, et la Ville réclame la somme symbolique de 1 euro, pour l’exemple. A notre connaissance, les imposteurs de l’anti-racisme n’ont pas réagi, ne voyant sans doute pas ni dans le prénom du gamin, ni dans le maillot incriminé, la moindre incitation à la violence.

Imaginons à présent qu’un nostalgique d’Adolf Hitler prénomme son fils « Adolphe ». J’avoue, curieusement, n’avoir jamais croisé, depuis ma naissance, de gamin ou d’adulte portant ce prénom. Par contre mes petits-enfants, dans leurs écoles, côtoient nombre d’Oussama,  ce qui est une variante intéressante de Jihad.

Imaginons également que cet admirateur du IIIe Reich, envoie son gamin à l’école avec un maillot où serait écrit : Je suis un four crématoire. On imagine alors l’émotion médiatique qu’aurait suscité une telle provocation. On a peine à penser que la mairie ne réclamerait qu’un euro de dommage et intérêt, et que le père serait en liberté. Bien évidemment, nous aurions droit aux gémissements de la clique anti-raciste, on stigmatiserait le Front national, comme après l’attentat de la rue des Rosiers, la profanation du cimetière de Carpentras et les meurtres de Toulouse et Montauban.

Pour « Jihad, je suis une bombe », rien ! Un euro de dommages et intérêts pour solde de tout compte, l’oncle et la mère sont en liberté, et le resteront, comme ils demeureront en France ! Il est également intéressant de regarder, sur la vidéo mise en ligne par le site « Enquête et Débats », le numéro de takkya de l’oncle en question : « Je ne savais pas que cela susciterait une telle émotion, pardon pour ceux que j’ai pu blesser »… En plus, il se moque ouvertement de nous ! 

Cet épisode ne donne-t-il pas raison au père Samuel, harcelé par la justice belge pendant 6 ans, sous la pression des pseudo-anti-racistes. Le crime de ce dangereux délinquant : il avait osé dire deux phrases jugées épouvantables.

« Lorsqu’un enfant musulman naît, il naît une bombe potentielle pour l’Occident car Mohammed a dit « Le paradis se trouve à l’ombre de la lame ». « Une nouvelle mosquée est plus dangereuse qu’une nouvelle centrale nucléaire »

Le père Samuel avait-il vraiment tort, quand, depuis le 11 septembre 2001, on vient de d’atteindre le 20.000e attentat mortel commis au nom de l’islam, dans le monde. Faut-il oublier que tous ces homicides n’ont pas été commis dans les pays musulmans ? Théo Van Gogh a été assassiné, aux Pays-Bas, en 2006, par un jihadiste, Mohamed Bouyeri, né en Hollande. Les auteurs des attentats sanglants de Londres, en 2005, étaient de jeunes gens honorablement connus, nés en Grande-Bretagne. Mohamed Merah était né en France.

Qui a oublié l’interview du trésorier de la mosquée de Roubaix – par ailleurs grand électeur socialiste – affirmant sans la moindre ambiguïté que quand les musulmans seront 50 % dans un pays, ou une ville, ou une région, ce serait tout naturellement la charia qui devrait s’appliquer, avec ses sympathiques amputations et lapidations.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=ilMUlmkzMaY

En Belgique, pays où vit le père Samuel, une manifestation s’est tenue, ce dimanche, pour préserver les traditions de Noël, menacées par la pression islamiste, et protester contre l’élection de deux conseillers municipaux du parti Islam, qui ont annoncé, dans leur programme, leur volonté d’appliquer la charia, et de venir siéger avec le Coran à la main.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=9CPIoHIc31w&feature=youtu.be

Comment, dans ce contexte, ne pas comprendre l’ampleur de la trahison dont nos pays sont victimes de la part de l’Union européenne, qui favorise une immigration toujours plus importante, essentiellement tournée vers les pays arabo-musulmans, et interdit aux Etats-Nations de s’y opposer ? Comment ne pas exprimer notre colère contre ce gouvernement qui, par la bouche de Manuel Valls, décide non seulement de procéder à des régularisations massive de clandestins, dont certains pourraient avoir le profil de Mohamed Merah ? Comme si cela ne suffisait pas, ce gouvernement a décidé d’accélérer la naturalisation d’autres personnes présentes sur le territoire nationale, pour en faire de futurs électeurs, sachant que 93 % de musulmans ont voté François Hollande le 6 mai dernier. Et enfin, cerise sur le gâteau, le même Manuel Valls, quand il n’inaugure pas des mosquées et ne va pas rompre le jeûne du ramadan, a promis à l’Algérie et au Maroc de leur accorder davantage de visas pour venir en France en 2013.

Bien évidemment, comme le martèle la bien-pensance, il n’y a aucun rapport entre l’immigration, l’islam, qui est la première religion dans nos prisons, et la montée de l’ultra-violence que connaît notre pays, où de plus en plus de Vladimir – souvent multi-récidivistes en liberté grâce à l’idéologie de Taubira et du Syndicat de la Magistrature – agressent gratuitement, assassinent ou violent les malheureux Killian ou Chloé qui ont le malheur de croiser leur chemin. Et on est prié de prendre Manuel Valls au sérieux quand à chaque nouvelle victime, à Marseille, il se met en colère devant les caméras en disant que cette fois, cela suffit !

Bien évidemment, nous savons que tous les nés-musulmans ne sont pas des jihadistes, il suffit de lire dans nos colonnes les articles d’Hamdane Hammar, de Pascal Hilout ou de Salem Bennamar, pour ne citer que les plus publiés. Mais nous avons appris des Verts, par ailleurs islamo-collabos notoires, une expression : le principe de précaution. Pourquoi ce critère, qu’on entend appliquer aux centrales nucléaires, aux OGM ou au gaz de schiste, ne s’appliquerait-il pas à l’islam ?

Aujourd’hui, les islamistes font le calcul de gagner la France et l’Europe sans combat, tout simplement en misant sur les failles de notre démocratie, et sur les réalités démographiques. Ils ont tout leur temps.

Les disciples d’Allah savent pouvoir compter sur l’appui de toute une clique d’islamo-collabos qui sévit au PS, à Front de gauche, chez les Verts, à l’UMP, dans les organisations dites anti-racistes, dans les syndicats comme ceux qui, à la Salpêtrière, privent de porc le personnel hospitalier, et bien évidemment chez ceux que nous appelons les journaleux. Non seulement ces traîtres dissimulent et cautionnent l’offensive islamiste, mais ils agressent, physiquement ou médiatiquement, avec des pratiques de fascistes et des méthodes totalitaires, quiconque représente une alternative patriotique au mondialisme.

Il fut une époque où des professeurs Nimbus nous expliquaient que le nuage de Tchernobyl ne passerait jamais la frontière française. Vingt-cinq ans après, d’autres guignols nous expliquent que l’islam de France, et les constructions de mosquées, nous protègeront des radiations islamistes, pour reprendre l’exemple du père Samuel. Qui peut croire sérieusement que l’endoctrinement subi dans des familles islamisées, où des dizaines de milliers de gamins sont formatées par la haine de tout ce qui n’est pas musulman, dans des écoles coraniques, ne se terminera pas, en France, par des attentats sanglants, commis par des jeunes Français nés sur notre territoire, au nom de l’islam.

Les patriotes, et notamment ceux qui incarnent une alternative à l’UMPS, doivent comprendre ce qui se passe. C’est pourquoi nous sommes parfois si irrités que Nicolas Dupont-Aignan, dont nul ne peut douter de la sincérité de l’engagement, soit si frileux sur cette question. C’est aussi pourquoi nous sommes si inquiets quand Florian Philippot tient sur l’islam des discours dignes de Chevènement, qui désarment les résistants.

Il faut parler clairement : toute présence nouvelle de l’islam en France est un risque supplémentaire d’introduire sur notre territoire de nouveaux Merah, et expose l’ensemble de nos compatriotes à des risques d’attentats sanglants. Donc, pour préserver notre sécurité, il faut non seulement arrêter toute immigration musulmane nouvelle, mais expulser immédiatement tous ceux qui, comme l’oncle de Jihad, les femmes voilées, les imams ou les barbus, n’ont qu’un objectif : faire de la France une terre d’islam.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=1fyhNkD7r7E&feature=plcp

Question de vie ou de mort pour nous, nos enfants et petits-enfants. C’est ce qu’ont compris les 3.000 manifestants qui, il y a trois semaines, à l’appel de Résistance républicaine, ont manifesté dans les rues de Paris contre le fascisme islamiste. C’est également ce qu’ont compris nos amis belges, qui, hier, défendaient leurs valeurs, et notamment le Sapin de Noël, contestées par les nouveaux arrivants. 

Ce sera eux ou nous, les islamistes ou la démocratie, le fascisme ou la liberté.

PS : Notre amie Christine Poisson étant momentanément indisponible, nous sommes au regret de ne pas publier de courrier des lecteurs.

AGENDA DE RL

Mercredi 12 décembre, à 19 heures

La gauche est-elle le camp du bien ?

Conférence-débat avec :

Jean Robin, auteur de « Le livre noir de la gauche »

Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine

Mike Borowski, créateur du blog « La gauche m’a tuer »

Bruno de la Palme, auteur de « 100 ans d’erreurs de la gauche française ».

Café du Pont Neuf, 14, quai du Louvre, 75001Paris, métro Pont Neuf.

Pour s’inscrire, réserver à mborowski@hotmail.com ou jean@enquetedebat.fr

Consommation obligatoire : 6 euros

Samedi 15 décembre, à 11h.

Banquet républicain organisé par Résistance républicaine Rhône Alpes, avec Pierre Cassen et Christine Tasin.

Contact resistras@yahoo.fr (attention, erreur de courriel donné précédemment, si vous avez écrit merci de renouveler votre message)

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage : http://www.saucisson-pinard.com Ainsi que la page Facebook : http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrages disponibles :

Apéro saucisson-pinard, entretiens menés par André Bercoff, avec Christine Tasin, Pierre Cassen et Fabrice Robert (éditions Xenia) : 20 euros, frais de port compris.

Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Vous pouvez payer directement sur le compte paypal, situé en haut à droite de notre site.

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

 

 

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.