La laïcité, ciment de la cohésion sociale, n’est pas négociable

Publié le 3 janvier 2011 - par - 3 068 vues
Share

Bonsoir,

Afin de commencer l’année « positivement » , j’ai souhaité ( c’est le moment pour les souhaits ) vous adresser ces quelques lignes sur un (le ?) sujet qui me tient à coeur…
Cela mériterait quelques développements qui seront évoqués dans le corps du prochainenvoi :  » Education, Enseignement, Laïcité » que j’ai évoqué il y a peu…
Je lève mon verre à vous tous qui nous aidez à garder espoir en la pérennité des fondements de nos valeurs, à cette Laïcité que j’ai toujours défendue, à l’avenir de nos enfants pour lesquels nous nous battons afin qu’ils ne retombent pas dans le diktat de l’obscurantisme, à l’humanisme éclairé, tout simplement…
Bonne Année 2011

Jean-Bernard CHAUVIN

Laïcité, mère nourricière généreuse : Elle est le lait du ciment de la cohésion sociale

Le néo concept « Laïcité positive », promu par notre Chanoine du Latran qui déclara que « l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé », est positivement une forme de tautologie pléonastique. La substance même, l’essence de la Laïcité est positive, de fait, à tous les sens du terme positif . Elle fut conçue dans la douleur et le combat pour unifier le peuple de France en l’ invitant à logiquement respecter la loi de la République, rompant les chaînes du confessionnel qui entravèrent pendant des siècles la progression de la liberté de pensée, de vivre hors des sentiers créés par des maîtres spirituels ( qui n’avaient guère cependant le sens d’un quelconque humour ) et aux gouvernes de l’ Etat, maintenant dans une dépendance esclavagiste les peuples qu’ils privaient du savoir et, donc, de l’accession au pouvoir politique…

Séparer l’ Eglise et l’ Etat par la loi établit les conditions pour que le peuple devienne souverain, politiquement décideur de son avenir, via la République et la citoyenneté…Notre Ecole Publique fut promue : ascenseur social…

Question : La Laïcité est-elle intolérante ?

Dans la mesure où elle instaure la liberté absolue de culte et accepte que chacun puisse exercer ses options cultuelles en privé, sans manifester ostensiblement ses croyances dans l’espace public, elle est, de toute évidence, l’exemple de la tolérance .

Notre Ecole Publique n’accueille-t-elle pas tous les enfants de la République, quelle que soit leur confession ? Ne dispense-t-elle pas le savoir à tous, en s’attachant à favoriser ainsi la réussite de tous afin qu’ils disposent des compétences requises pour accéder au monde du travail, pour gagner leur liberté, en accédant à leur autonomie de pensée, de choix d’avenir, en participant à l’ oeuvre commune…

Voilà donc du « positif » s’il en est…

Question : La Laïcité est-elle raciste ?

Qui peut fournir un écrit, un seul propos émis par un laïc faisant état d’une exclusion liée à la race, au faciès, à l’origine ?

Rappel de la définition de « race » : Le Larousse Ed 2006…

« n.f. De l’ italien razza : subdivision de l’espèce humaine en Jaunes, Noirs, blancs, selon le critère de la couleur de peau… »

Il n’est fait état, dans le concept de Laïcité, d’aucun critère lié à quelque race que ce soit, d’autant plus que la notion de race semble en prendre un coup dans l’aile suite aux dernières avancées scientifiques…La seule valeur prise en compte est la citoyenneté : adhésion aux valeurs de tolérance avec les mêmes droits, mais aussi les mêmes devoirs, sans faire état de sa confession, de sa race, de ses origines…

Voilà donc, encore, du positif, s’il en est…

Question : La Laïcité est -elle xénophobe ?

Rappel de la définition de « xénophobe » : Le Larousse Ed 2006.

« adj.et n. : Qui manifeste de l’hostilité envers les étrangers. »

Le respect de la laïcité incombe en priorité aux citoyens français vivant sur notre territoire mais aussi à tous ceux qui y résident de façon permanente ou provisoire et dont le devoir doit être, conformément à la loi, d’exercer ce respect, et de le faire respecter, afin de participer à l’oeuvre commune de la promotion du bien vivre ensemble…Or, il apparaît que certains ont oublié qu’ils sont français, tant pour les droits que pour les devoirs inhérents à cette citoyenneté et que d’autres ignorent totalement ce devoir et ce respect…

Or, nous constatons au quotidien que nombre d’élus de tous bords politiques transgressent allègrement, à des fins électoralistes, ces règles élémentaires Notre Président de la République, Chanoine du Latran, déclara :

« L’Instituteur ne pourra jamais remplacer le curé… »

instaurant de fait une hiérarchie entre le confessionnel et la Laïcité, bafouant ainsi, alors qu’il en est le garant, l’application de la loi de 1905, disqualifiant au passage l’autorité des enseignants laïcs en ouvrant un boulevard aux fous de Dieu et d’ Allah.

De plus, il nous suggère de « positiver » la Laïcité : quelle absurdité !

Promu, médiatiquement, défenseur inféodé à une option confessionnelle personnelle lors de sa dernière visite au Vatican, ostensiblement, alors que sa fonction au sein de notre République Laïque consiste à promouvoir notre modèle Laïque, il a fait valoir ses angoisses existentielles de petit homme, liées à la croyance d’un au-delà créationniste… Il bafoue ostentatoirement le concept même de Laïcité dont il est le garant…Positiver la Laïcité ne serait-ce pas forcer, par effraction, la porte de notre sanctuaire ouvert, de fait, à tous ceux qui partagent les mêmes valeurs humanistes dans le respect, et non dans la promotion, des diverses croyances … ?

Nous pouvons aisément les démasquer, ils le font d’eux-mêmes car trop angoissés par leur incapacité à dépasser le conflit entre le réel et l’hypothétique, entre le temporel et le spirituel, entre leur présence ici et maintenant qui nécessite un investissement immédiat et la possibilité de vivre ( une vie après la mort étant encore un « sacré » dilemme ) dans une autre vie, dont personne n’est revenu pour nous en vanter les bienfaits, les avantages ou, allez savoir, les inconvénients…

Notre Laïcité, humaniste par définition, nourrit, ici et maintenant, le bien vivre ensemble : elle est le lait du ciment de notre cohésion sociale Républicaine…

Elle accepte tous : athées, croyants, agnostiques…

Rappelons que l’amalgame entre « laïcité et athéisme » est fréquent , et passe la barre lors de débats où l’on ne voit personne en revenir aux définitions des termes.

Est-ce encore un signe de cette expression manichéenne révélatrice d’unmanque de rigueur élémentaire devenant chaque jour plus superficielle ?

Alors que partout dans le monde, notamment en pays musulmans, l’intolérance se manifeste par le rejet, voire le génocide, de ceux qui n’ont pas les mêmes options que l’ordre établi, qu’il soit
confessionnel ou politique, et c’est bien souvent lié, nous pouvons réaffirmer que notre modèle de tolérance humaniste est clairement la voie qui permet de vivre ensemble, avec ses avantages et ses contraintes…

Malgré ces coups de boutoir, nous sommes nombreux pour affirmer que nous ne laisserons personne dynamiter le pilier de notre édifice, que bon nombre de pays nous envient, ( à commencer par ceux qui, en Europe, ont laissé se développer, encouragé le communautarisme et qui s’en mordent les doigts aujourd’hui,

( cf la Suède, le Danemark, l’Allemagne, le Royaume Uni…etc…)

N’est-ce pas là,encore, la reconnaissance que notre laïcité est
éminemment positive ?…

Elle est donc, de fait, non négociable !

Nous ne baisserons pas les bras, malgré les coups portés, tentant d’empêcher la tenue des Assises contre l’Islamisation de l’ Europe , en nous amalgamant à des néo nazis, en ne nous invitant jamais dans les débats de nos medias bien pensants, en nous lynchant comme ils le font avec Eric Zemmour, Marine Le Pen, et R.L très souvent…

Nous tiendrons notre ligne de conduite qui permet à nos concitoyens de s’informer afin de décider, en citoyens laïcs, de l’avenir de leurs enfants dans une France du bien vivre ensemble en en respectant les valeurs et les
symboles :

Liberté, Egalité, Fraternité laïque

Sans notre Laïcité, l’édifice s’effondrera, et s’ouvrira la porte de la néo dictature du confessionnel obscurantiste que nos ancêtres ont combattu jusqu’aux lois de 1905 et qui se réinvite dans la sphère publique à des fins politiques évidentes :

Reprendre le pouvoir en instaurant une dictature, aujourd’hui confessionnelle, sous couleur de revanche par rapport au colonialisme d’une époque révolue
( cf le PIR, le CRAN, etc…) en tentant de forcer, de violer, de dévoyer les valeurs que porte la Laïcité, avec la complicité des élus politiques en place aujourd’hui, ces collabos de droite comme de gauche, vendant jusqu’à leur âme au marché noir de l’intérêt…

Nous serons vigilants afin que ces aventuriers
ne nous entrainent pas dans le chaos.

Nous sommes les dépositaires de notre héritage issu de luttes et
d’abnégation…

Notre Laïcité est un axiome de base, un absolu !

BONNE ANNEE, LAICITE !

Bonne Année à vous tous !

Jean-Bernard CHAUVIN

Lire également ce texte remarquable de Faiza Alami, lors de son audition par la mission parlementaire sur le voile intégral.

http://www.ripostelaique.com/La-France-aurait-elle-mal-a-sa.html

Share

Les commentaires sont fermés.