La Libre Belgique édite un 24 pages gratuit en faveur des migrants

Publié le 16 septembre 2015 - par - 5 commentaires - 882 vues
Share

LibreBelgique

En Belgique, le journal La Libre Belgique condense toutes les outrances émotionnelles en un encart gratuit en faveur des migrants, tous des « réfugiés ».

En Belgique, le quotidien islamo-collabo de pointe, La Libre Belgique  se déchaîne en faveur des immigrés musulmans.

Au sein de la presse belge La Libre Belgique conserve la ligne islamo-collabo la plus régulière, tantôt de manière insidieuse et hypocrite, tantôt, comme un coup de sang, avec plus de virulence. Voici l’invasion massive en Europe de migrants, musulmans en majorité, parsemés de quelques groupes de chrétiens persécutés. Illico, La Libre Belgique, fait absolument insolite, diffuse en livret séparé (et gratuit…) de 24 pages « spéciales », un  assommoir pénible. Le thème en est l’accueil des « émigrés », un devoir « historique ». Hélas, une bourde cosmique illustre les deux pleines pages de garde : la photo de deux mains qui se croisent, mais l’une est soigneusement gantée, celle de la femme musulmane qui jamais ne tend une main nue à un homme ! Non seulement message raté, mais qui augure du reste…

Ces 24 pages insolites  (et gratuites…) rassemblent tous les poncifs répétés jusqu’à la nausée par les islamo-collabos les plus fanatiques. Les contrevérités abondent,  les « collaborateurs »  n’ayant reculé devant aucune distorsion des réalités. Non seulement un essai d’enfumage, mais un beau travail de désinformation exacerbée.

Impossible (et inutile) de citer tous ces faux-semblant dirigés vers le compassionnel et l’émotionnel, et non sur les faits et les évidences. Impossible aussi de ne pas en relever l’un ou l’autre, excessif. Ainsi seul le terme de « réfugié » est de mise, agrémenté de toutes les misères du monde, ainsi que l’abondance des « femmes »  et des « enfants », toutefois et très visiblement, en grande minorité dans les hordes défilant. Ces musulmans sont même désormais qualifiés de « nos frères », ce qui frôle le délire si l’on se réfère aux attentats et victimes de par l’Europe.

Puis « les conventions internationales », toujours vaguement évoquées, jamais juridiquement précisées. Puis « le droit d’asile » historique celui-là qui remplace avantageusement le « droit d’asile juridique ». Puis les invocations morales, toujours «  historiques », celles des valeurs de l’Europe, puis… De fait, la Convention de Genève, comme l’O.N.U. il y a plus d’un demi-siècle et dans des circonstances relevant de l’« après-guerre »,  ont édicté des règles qu’il faut analyser strictement au plan juridique. Ainsi, si le statut de « réfugié » est établi pour se prévaloir d’un droit, n’est-on pas tenu de justifier qu’on répond aux conditions d’octroi ? Or, les vues de ces dizaines de milliers d’individus, pénétrant de force en Europe, ont l’avantage d’apitoyer les âmes fragiles, l’inconvénient majeur d’exhiber les majorités d’hommes jeunes, robustes, bien nourris, peu soucieux de défendre leur patrie, et aspirant, ils le disent, aux délices d’Etats Providence.

Le paradoxe n’est pas absent. Cette Europe, accueillant Eden historique, se mue soudain en « vieilles démocraties » dont la chance de prospérité future réside dans ces arrivées massives d’adultes, d’une culture radicalement différente et incompatible avec les us et coutumes des populations européennes, culture archaïque, rurale, intolérante, la plupart illettrés.

L’histoire de l’Europe serait faite de ces vagues migratoires : vagues « internes » certes, d’une région de l’Europe vers une autre, soit. Mais los Reyes Catholicos, Poitiers,  Lépante et Vienne prouvent le rejet de migrations extra-européennes. Se présente aussi une critique féroce du refus des Hongrois, parmi d’autres pays – de se laisser islamiser et vociférations indignées face à ce divorce Est-Ouest au sein de l’ « Union » européenne. Comme si les enquêtes ne donnaient pas une opposition allant, selon les sondages, de 2/3 à 3 /4 des Belges opposés à une immigration continue ! Avec des oppositions avérées à l’Est européen, mais jugulées par les autorités transnationales en place.

Des problèmes majeurs cependant sont totalement occultés ou minimisés. Ainsi l’intégration, puisque l’assimilation est reconnue comme utopie. L’intégration est un échec sanglant. L’issue de ces migrations de masses n’est-elle pas dès lors une islamisation galopante et ses impacts sur les principes démocratiques ? Quel impact aussi sur la sécurité et les mœurs que ces populations instables de célibataires, élevés dans la culture de la supériorité machiste coranique?

Sans compter les problèmes d’équilibres budgétaires, pour faire face aux dépenses nouvelles liées à la sécurité, à l’éducation, au chômage, au logement, aux allocations, etc. et  suscitées par ces immigrés non stabilisés.

La Libre Belgique va jusqu’à relever quelques réalités qu’elle définit comme clichés et qu’elle tente de réfuter par des stéréotypes  creux.

On ne peut pas accueillir toute la misère du monde.

Ils viennent pour profiter du système

Ils vont prendre le travail des Belges

Les musulmans vont devenir majoritaires.

Ils ne s’intègreront pas et risquent de tomber dans la délinquance.

Le risque terroriste va augmenter.

Déjà, peu auparavant le quotidien islamo-collabo avait pataugé dans l’odieux, pour exacerber les compassions. La une présentait quatre photos-chocs, amalgame nauséeux sans nulle relation avec la noyade du petit Syrien : la fillette Vietnamienne fuyant les bombes napalm (1972), la petite Colombienne bloquée et noyée lors d’une secousse volcanique (1985) et  cet homme à Pékin face aux chars (1989), en sus de la photo du soldat avec le corps du petit Syrien. Voyeurisme, tout comme l’ensemble du livret gratuit, dans  le but essentiel  de surexciter l’émotionnel au détriment du rationnel.

Il est vain d’analyser davantage toutes les manœuvres et astuces de la même veine. Il s’agit d’un véritable brûlot destiné à enflammer  les réactions affectives  de la population, partant de leur participation positive et de leur soumission. Mais ce brûlot a-t-il des effets durables ? Ce terme, utilisé  à dessein, évoque la flambée. Nul doute qu’elle entraînera les esprits les plus sensibles et malléables, les  moins positifs et analytiques. Mais cette flambée, pour vive qu’elle soit, devrait s’éteindre assez rapidement.  Les horreurs continues de l’islamisme proche et lointain, les difficultés et les heurts provoqués en Europe par cette immigration insensée, résulteront inexorablement en frustrations et oppositions des autochtones perturbés.

Les fossés s’élargiront entre les autorités en place et les populations, finalement souveraines. Les mutations strictement sémantiques, migrants, devenant immigrés, soit « économiques » et non admis et devenant hors-la-loi,  soit – une minorité –  répondant  véritablement au statut de « refugiés » et bénéficiant dès lors du droit d’asile et de la sollicitude due au malheur.

Le réel envahissement de migrants économiques sur l’Europe devrait avoir des effets bénéfiques : accélérer la prise de conscience des masses et déclencher  leurs réactions salvatrices.

Marc Halestrel

Share
Tiens, un organe de presse écrite qui fasse du tirage, ça aussi ça nous manque. « Réinformation » , voilà un titre tout trouvé. Toute l’info, mais vue sous un autre angle ; pas besoin d’articles trop longs, la vérité se suffit à elle-même, donc pas besoin de faire de grosses dépenses d’impression. Toutes les trahisons du pouvoir et de ses pseudo rivaux en bonnet blanc et leurs accointances douteuses avec la « maffia » islamiques démasquées et dénoncées en place publique, chez les kiosquiers et coins presse. Style « les coraneries » mais avec un petit paragraphe explicatif quand même. Mais avec toutes les infos,… lire la suite

« Le réel envahissement de migrants économiques sur l’Europe devrait avoir des effets bénéfiques : accélérer la prise de conscience des masses et déclencher leurs réactions salvatrices. »
C’est malheureusement ce qu’il faut pour réveiller les Européens de leur torpeur !

j’interviens regulierement sur la « libre belgique la charia » et de plus en plus difficilement car desormais pour commenter les evénements « chauds »il faut aller sur la page sport ! moi qui ai vecu plusieurs années a bruxelles je me désole de voir ce que cette ville frondeuse et joyeuse est devenue !

Sinon, une autre opération de propagande, de moins grande ampleur mais significative, a eu lieu aujourd’hui autour du thème : Manuel Valls est aussi ferme que les LR sur l’immigration (ce qui n’est pas faux, mais parce que les LR ne sont guère gênés par celle-ci) ; Manuel Valls ne va pas laisser une immigration incontrôlée en France ; Manuel Valls prend aussi des mesures contre celle-ci.

J’analyse ici les procédés honteux de plusieurs grands titres de la presse en ligne qui se sont fait les relais directs de l’équipe de communication de M. Valls : https://blancheurope.wordpress.com/2015/09/16/propagande-les-medias-veulent-faire-croire-aux-francais-que-valls-peut-lutter-contre-linvasion/

Félicitations Marc Helastrel pour cet article de très haute volée, qui enchaîne les remarques judicieuses, et compile de manière très dense, sans doute aidé par la compilation de poncifs anti-européens, les critiques à addresser aux immigrationnistes fous.

Serait-il possible de le rebloguer ?

wpDiscuz