La photo est devenue une arme de guerre

Publié le 4 septembre 2015 - par - 7 commentaires - 1 207 vues
Share

calb19560a_jpg“La photo”, nous y revoilà ! Bien sûr on se souvient de la photo de la petite vietnamienne nue et de celle du vautour qui attend la mort de l’enfant africain et les photos des « exécutions sommaires » à Saigon le 1.II.68. etc.

Les “La photo” constituent un album éloquent qui a été imprimé, indélébile, dans notre cerveau.

Mais il y a aussi la fameuse photo de Tuvia Grossman du 30 septembre 2000

“L’affaire Tuvia Grossman est une affaire médiatique de manipulation d’image dans le contexte du conflit israélo-palestinien. La photo est diffusée dans plusieurs médias internationaux et est présentée dans un premier temps comme la photo d’un Palestinien agressé par un policier israélien, elle était en fait celle d’un étudiant juif américain battu par plusieurs manifestants palestiniens. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Tuvia_Grossman

En réalité, le méchant policier israélien ne tape pas sur les pauvres palestiniens mais sauve l’étudiant américain du lynchage de la part d’un groupe de palestiniens…

Cependant, le truc c’est que le premier impact sur les lecteurs c’est l’agression du policier israélien sur les Palestiniens. Quand le démenti démontrera que la presse a manipulé la photo, plus personne ne se souviendra des faits mais dans l’inconscient collectif ce qui restera ce sera la violence d’Israël à l’égard de la Palestine. Donc le but de la guerre psychologique a été atteint.

Autre épisode célèbre : l’affaire al Dura :

« L’affaire Mohammed al-Durah  désigne les controverses générées par la diffusion d’un reportage de France 2 et Charles Enderlin sur la mort d’un enfant arabe palestinien de 12 ans, Mohammed al-Durah, tué par balles alors que son père tentait de le protéger, lors d’échanges de tirs entre les Forces de sécurité palestiniennes et l’armée israélienne, le 30 septembre 2000, au début de la seconde Intifada. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Mohammed_al-Durah

Cette affaire sera suivie d’enquêtes qui, elles, démontreront qu’en fait il s’agissait d’une « imposture médiatique » bref une mise en scène.

Naturellement on ne saura jamais le fin mot de l’histoire, mais une fois encore l’important c’est que dans l’inconscient collectif soit gravée non pas « la vérité » mais bien l’image de la brutalité israélienne envers les Palestiniens dans la guerre idéologique menée par l’image.

Oui mais voilà chat échaudé craint l’eau froide… à force d’être trompés par les images de presse, on devient très circonspect et à la limite on n’y croit plus du tout. L’enfant noyé ? Bon, il y a sans doute des centaines d’enfants noyés, mais ce qui est suspect c’est que justement « la » photo bouleversante arrive précisément à point pour bouleverser les bonnes âmes au moment où 60% des Européens se déclarent contre l’immigration. Oh la la ! il va falloir renverser la vapeur et voilà, comme par miracle – deus ex machina – « la » bonne photo qui surgit au bon moment… Toutefois, dans Le Figaro 80% de ceux qui s’expriment déclarent que « la » photo ne change pas leur opinion sur la migration, ce qui sous-entend que la migration, ils n’en veulent pas.

Mais y a pas qu’ça !

Un enfant noyé c’est très triste, mais que dire alors des centaines d’enfants noyés, violés, décapités, esclaves, brûlés vifs, déchiquetés par les bombes ou les rafales de kalash, les enfants soldats, les enfants mariées de force, les enfants utilisés comme des bombes humaines dans les attentats suicides ou boucliers humains comme dernièrement sur la frontière de la Macédoine, etc. ?

Ah mais, de ceux-là on n’a pas la photo…

Et que dire des centaines d’enfants auxquels nous sommes en train de préparer la guerre civile en Europe?

Ah mais ça, on préfère ne pas y penser…

Et si l’enfant noyé était un des chrétiens qui ont été balancés par-dessus bord, la photo serait-elle encore aussi bouleversante ?

Et si tout simplement « la photo » était un outil de la guerre psychologique par « l’image » comme le suggère Aldo Sterone qui nous explique que dans cette vraie guerre, il y a des gens qui ne reculent pas devant le fait de jeter des enfants à l’eau pour les noyer pour agir sur le mental vulnérable des Européens débilités…

https://www.youtube.com/watch?v=nihpyNpuce4&feature=youtu.be&a

Ah, à ça nous n’avions pas pensé… Ben non, une des caractéristiques des Européens smartphonisés c’est qu’ils pensent de moins en moins. Ils sont hypnotisés par l’image de leurs petites lanternes magiques portables et abasourdis par les raps dans leurs oreillettes. Ils errent, hagards, comme des marionnettes décérébrées pour le plus grand bonheur des manipulateurs qui tirent les ficelles de ce théâtre de plus en plus macabre.

Anne Lauwaert

Et nous nous laissons manipuler, nous « avalons », nous votons toujours pour les mêmes et, chaque fois que je parle « démocratie directe comme en Suisse », le citoyen – pourtant scandalisé par l’attitude des politiciens – se contente de hausser les épaules. On n’est pas sortis de l’auberge « Inertie »!

Dupont, je pense comme vous et des copains m’écrivent pour dire « cet enfant n’a pas séjourné en mer »… il n’aurait pas été aussi bien conservé…
ça pue la magoulle et la mise en scène à très plein nez !!!
écoeurant !

les politiques qui nous manipulent connaissent fort bien le pouvoir de la photo (ou du film de reportage) La guerre de 20 ans au Viet nam par les USA a cessé suite à la photo d’une petite fille nue pleurant et fuyant les bombardements au napalm de « l’axe du bien » ! Depuis , les politiques interdisent les photos et reportages des journalistes lors de leurs guerres…. Bush n’a pas hésité à faire tirer et tuer plusieurs journalistes lors de la première guerre du golf en haut du toit de l’immeuble qui leur était réservé en irak (une « erreur » évidemment) pris… lire la suite

Je vais peut-être passer pour un « monstre » mais pour moi cette photo est « scénarisée » . Le ressac n’est pas suffisant pour le hisser à cet endroit .Roulé plusieurs fois par les « vagues » il aurait des égratignures aux bras et aux jambes . Ses vêtements colleraient plus au corps et seraient plus froissés . . Pour me démentir j’aimerais qu’on fasse une reconstitution avec un mannequin dans des conditions similaires . Ai-je trop d’imagination ?

Écoutez bien les propos de la sœur de ce monsieur ! La famille vivait depuis trois ans en Turquie et le père y travaillait comme maçon.  Il a mené sa famille à la mort parce qu’il voulait se faire refaire les dents  en Europe! Il n’y avait absolument aucune urgence pour lui et sa famille à monter sur une « tranche de pain » pour passer en Europe. Ce type est le seul responsable de la triste mort de sa famille ! C’est un imbécile irresponsable devenu par la magie des médias un héros… La manipulation politico médiatique bat son plein et ce qu’il… lire la suite

Allez sur « fdesouche » lire la vérité.
L’enfant est turc et son père également venait en France pour se faire refaire les dents aux frais des cotisants !!!!! AH! AH! AH

wpDiscuz