L’AfD nazifié : les mensonges des médias immigrationnistes

Publié le 27 septembre 2017 - par - 54 commentaires - 2 529 vues
Share

Les dirigeants de l’AfD

Les élections allemandes sont passées. Elles sont pour moi décevantes car, en fait, j’espérais une sorte de raz de marée de l’AfD. Les Allemands nous ont fait le coup des Français avec le FN. Des grandes gueules, mais des petites mains.

Je veux bien entendre que les Allemands sont des gens calmes, pondérés et qu’ils ne souhaitent pas l’incertitude. Je veux bien entendre que les Allemands subissent le complexe d’une Histoire, celle des nazis. Je veux bien entendre qu’Angela Merkel est comme une nounou pour les Allemands. Qu’elle rassure, par sa présence, le petit Allemand quand il va se coucher. Je veux bien entendre tout ce flot de bêtises, d’infantilisation d’un peuple, du gentil élève de la classe qu’il ne faut pas perturber, etc.

Il n’en reste pas moins qu’en 2016, ces Allemands ont accueilli près d’un million de clandestins. On les a vus, sur nos écrans de France,  applaudir à la sortie des cars, des trains en gare, ces clandestins.

Il n’en reste pas moins qu’à Cologne, plus de 735 femmes furent violées par des immigrés, mais la propagande allemande, comme française, ne s’en fit guère l’écho. Nous savons désormais que Cologne n’est pas le seul exemple de débordements de ces clandestins renommés « migrants fuyant la guerre » avec photo d’un gamin noyé pour amadouer les foules quelque peu inquiètes. Tous en majorité des hommes jeunes. Viendra le regroupement familial avec la bénédiction des autorités qui recherchent des bras et des ventres à engrosser pour sa démographie, et tant pis s’ils se sentent plus proches de l’Oumma que de la culture européenne !

Il n’en reste pas moins que les outils de la compassion, de la pitié, ces ressorts classiques d’une culture judéo-chrétienne tendant la main aux « défavorisés », ont été usés jusqu’à la corde. On aurait pu imaginer que les Allemands, dans leur for intérieur, avaient compris que l’immigration n’était pas une chance pour l’Allemagne. Cela ne fut pas le cas ! En Allemagne, comme en France, le même scénario a fonctionné. Les acteurs sont sortis du bois, les journalistes, les commentateurs, les réalisateurs, les journaux, la presse bien-pensante, les politiciens vendus à Bruxelles, les élus mercenaires corrompus de l’Arabie et du Qatar, ont fait le job comme dirait Donald Trump !

Les Allemands auront finalement faits comme les Français en 2017.

L’AfD a subi la « Reductio ad Hitlerum». Au soir des élections, tout comme le FN lors des régionales, des Présidentielles, puis des Législatives. La machine médiatique s’est mise en route et a déroulé son discours anxiogène. Inquiétudes d’un score dans un premier temps, puis les discours de lutte contre l’ « extrême droite », les alarmes, les films sur la Seconde Guerre mondiale, les images de la SS, la montée de Hitler, les camps de concentration. Sur toutes les télévisions. Nous avons eu droit aux émissions historiques, aidées en cela par des historiens dans la ligne et « les spécialistes de l’extrême droite ».  Ce fut un vrai pilonnage quasi journalier. Avec moqueries, insinuations, mensonges, grossissement des traits, etc. Prenez Wikipédia qui entérine le NSDAP (Parti national-socialiste allemand des travailleurs) comme étant d’extrême droite, alors même qu’il fut clairement un parti ouvrier d’extrême gauche. Affabulations et Mensonges permanents. Essayez de changer la formulation sur Wikipédia, et vous aurez, dans les 2 mn, un retour aux mêmes mensonges.

Nous savons et connaissons désormais les outils et les techniques du système pour interdire une éventuelle prise de pouvoir par les anti Europe fédérale de Bruxelles, ceux qui sont contre une immigration débridée et pour un retour aux Nations. Nous avons les mêmes à la maison France.

L’AfD a pourtant de la chance, contrairement au FN, à DLF et autres partis patriotes français, d’avoir près de 90 élus sur environ 700. En France, les patriotes nationaux en ont seulement huit sur 577, alors même qu’ils furent plus de 11 millions à avoir voté pour Madame Marine  Le Pen. La bien-pensance allemande doit nous envier notre système électoral. Un système « démocratique » dont les journalistes vantent les mérites sur toutes les chaînes, et pour cause, puisque le peuple a de fait un président élu par une minorité de citoyens (44%), mais parfaitement dans la ligne des patrons de presse et de la finance, et avec une opposition gauchiste complice.

Au lendemain des élections allemandes, deux ou trois centaines de manifestants gauchistes, se sont rassemblés devant le siège de l’Afd en scandant leur haine des nazis. Pitoyable arnaque relayée par les médias français en gros plans. Ces incultes ignorent sans doute que les élus du NSDAP (Nazis) arrivèrent au parlement revêtus d’un manteau, et quand ils l’enlevèrent, ils étaient tous en uniforme nazi. Ces profonds débiles ignorent qu’Hitler, chef du parti, n’était pas homosexuel et qu’il ne partageait pas sa vie avec un homme de Ceylan, un non-Aryen. Alice Weidel, Présidente de l’AfD, vit en couple avec une Sri-Lankaise. Combien de sexistes et autres homophobes chez les gauchistes ? Qui peut raisonnablement être contre son programme politique: « Pour mener la campagne des législatives, les quelque 600 délégués du parti ont misé sur un programme résolument anti-islam et anti-immigration, accusant Angela Merkel d’avoir trahi et mis en danger le pays. L’AfD promet la fermeture des frontières, la fin de la bi-nationalité, un durcissement du droit d’asile et des expulsions massives. » Le Nazisme a à bon dos !

Ce qu’il faut savoir c’est que rien n’empêchera la dictature de Bruxelles et ses alliés d’Europe de l’Ouest d’imposer leur système. Aucune élection, aucun référendum, allant contre leur projet de faire une Europe fédérale, ne sera accepté. Nous l’avons vu pour le référendum de 2005. Nous avons entendu des discours sur le fait que si un référendum est perdu, il faut le refaire jusqu’à la lassitude du peuple.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que jamais les tenants d’une Europe des Nations ne seront entendus. La voix des peuples est  hors de ce système. L’Europe de Bruxelles est fondamentalement anti-démocratique. Tout Parti politique qui militera contre sera traité comme un suppôt d’Hitler. De fait, le nazisme est, et demeure, très utile à Bruxelles. Il lui sert d’outil de propagande pour imposer une Europe immigrationniste et mondialiste au service d’une élite hors sol. Théorie du complot, me diront certains ! Simple constat depuis les années Mitterrand, celui qui imposa la fin de la souveraineté de la France sur son sol, l’euro et les lois de Bruxelles supérieures à nos lois.  

Gérard Brazon (Libre expression)

Share

J’ai l’impression désagréable qu’une forte majorité d’allemands est reconnaissante à la chancelière Bismarka Merdkel d’avoir oeuvré pour que l’Allemagne gouverne désormais l’Europe à sa guise et suivant ses seuls intérêts, bref d’avoir mis en place un nouvel empire allemand invisible, sans nom, mais bien réel. Quel revanche sur l’Histoire, ils ont enfn les französe à leur pogne…Et bien sûr, bien peu iront le dire, surtout pas à des français.

Le premier Reich avait bien réussi (1000 ans ), le second a failli réussir, le troisième s’est planté. Le quatrième va-t-il réussir, selon le vœu de Merkel, de ses suppôts et de ses thuriféraires ?

bravo a l’afd toujours aussi bon et ils ne se laissent pas faire par les médias

Pas que chez -nous, nous ne sommes finalement que des joujous au service de l’état
http://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/09/les-etats-unis-sont-le-quatrieme-reich.html

Onfray sur l’AFD: Les maastrichtiens sont prompts à qualifier de nazis tous ceux qui veulent en finir avec l’euro

http://www.prechi-precha.fr/onfray-lafd-maastrichtiens-prompts-a-qualifier-de-nazis-veulent-finir-leuro/

Les Partis de l’immigration ont encore gagné !
Ceux qui pleureront, sous peu, de leur disparition !
Seul Visegrad défend encore l’Europe, notre Europe !

Hitler était financé par les grands groupes industriels ( Bayer , Krupp , IG Farben etc ) qui avaient peur du communisme ; le peuple allemand en a bien souffert mais , eux , ils sont restés puissants et riches dans l’après guerre : l’argent n’a ni odeur ni patrie!
ceux qui financent le grand remplacement n’ont pas de nationalité en bandoulière ( cela gène ) mais des dollars , des euros et mieux encore des bitcoins

Je pensais naïvement que nazi était la contraction de « nazional socialismus » mais je dois me tromper…

Je partage totalement votre déception sur les élections allemandes et la conclusion amère que vous en tirez. Les peuples européens de l’Europe occidentale sont des moutons, qui ne voient pas plus loin que la satisfaction de leurs besoins les plus basiques, bouffe, amusements télé et autres jeux. Certes, ils sont inquiets face à l’immigration massive mais en bons toutous ils ne veulent pas « faire le jeu des extrêmes ». Ils préféreraient plutôt perdre leur pays, leur histoire, la mémoire vivante de leurs ancêtres, accepter que leurs enfants perdent leur vie dans des attentats, tout, plutôt que « le retour de la Bête… lire la suite

Votre point de vue, je le partage entièrement, du début à la fin…

Les peuples européens sont maintenus dans l’ignorance. Le nazisme n’est pas une idéologie européenne mais étasunienne Ce sont les puissances financières américaines de l’entre deux guerres qui ont mis en place le régime nazi censé unifier l’Europe tout en sachant que le marionnettiste américain ramasserait les royalties sur ce marché qu’il savait acquis. henri ford a construit 2 usines en 1937, à Cologne et à Hambourg, pour fabriquer des panzers et autres blindés. Un groupe d’investissement américain a relancé ig farben en 1925, le fabricant chimique à l’origine, pour fabriquer des explosifs. L’Europe d’aujourd’hui n’est que la suite de ce… lire la suite

La fondation Ford, qui finançait Hitler, finance maintenant SOS racisme .

hitler le dit dans mein kampf, il avait même une photo de henri ford dans ses bureaux tellement il admirait sa radicalité et son mépris envers le prolo.

Il y a de l’espoir pour les européens et leur civilisation, mais les européens gagneraient à miser davantage sur leur Liberté que sur la Démocratie. Celle-ci n’est que le choix du plus grand nombre. Pourquoi ce choix serait avisé ? Mettez vous aux voix votre menu de midi, votre programme musical du soir, vos achats ou vos vacances d’été ? Non bien sûr, et le citoyen ordinaire ne s’investit pas assez dans l’exploration des enjeux de la politique, c’est un travail qui ne lui rapporte rien en propre. La démocratie n’est un système valable que localement, là où une communauté… lire la suite

Dans les exemples que vous donnez, bien sur que le citoyen décide seul puisque « les conséquences » n’engagent que lui!!! La démocratie reste le meilleur système pour gérer les enjeux communs.
Mais pour que nos démocraties fonctionnent bien, il faudrait légiférer sur le quatrième pouvoir, le pouvoir médiatique…Cet « oubli » change nos démocraties en dictatures larvées!

les allemands se francisent en devenant des veaux

Les allemands sont les idiots utiles de l’Union Européenne…

Donc d’après vos dires c’est râpé? C’est bouclé , emballé, y a plus qu’à subir? Ben non je ne me plierai jamais. Malgré mon âge mon handicap , si je peux me battre contre ce grand remplacement même à ma toute petite place je le ferai de quelque manière que ce soit.Je dénoncerai toujours le régime dans lequel nous vivons, m’en fou complètement des censeurs ( qui malgré mon pseudo connaissent sûrement mon nom sur VK) .Je veux jusqu’à ma mort défendre ce pourquoi mon grand père est mort en 14 et mon père s’est battu en 39 ( pas… lire la suite

Résiste pour prouver que tu existes.

ZORGLUB
De votre mort,comme de la mienne ,ils en sont indifférent…Même.
mieux,c’est ce qu’ils espèrent
Profitons avant de mourir de faire un peu de ménage…C’est toujours rendre service à une vraie humanité !!

leur technique est simple ; pour la plupart de leurs ennemis de droite patriotique-Nationaliste, ces derniers se trouvent dans l’avant-dernière ligne de défense intellectuelle ;- » je veux qu’on reste entre Nous mais « on n’est pas racistes » « ; les gauchos mettent la pression Nazzie pour que les mêmes reculent encore davantage et avouent, enfin, en dernière ligne de défense; « Oui, nous sommes des Nazis » afin de légitimer l’ envie des premiers au rentre-dedans à la trotsko-léniniste.
conclusion ;-il n’y a pas que les islamos qui cherchent la guerre civile, les collabos et autres gauchos payés par soros, aus-si..

Si déjà, nous, les nationalistes, on arrêtait de tomber dans les pièges intellectuels des « merdias » du style:
-qualifier tout et son contraire de nazisme
– donner du crédit au clivage fumeux « droite/gauche »
Les nationalistes feraient beaucoup plus pour la libération de l’homme européen!

clivage fumeux « droite/gauche », aussi gonflé de dire ça que de mettre l’immigrationnisme sur le dos du patronat, il est bien connu qu’un chef d’entreprise adore gérer des bâtons merdeux agressifs et sous qualifiés!, et que l’idéologie de base des associations immigrationnistes est le libéral-identitaire !

Le fait est que l’immigration invasion a été possible à cause des lois permettant le regroupement familial votées lorsque giscard était président et chirac premier ministre…Ensuite les gouvernements se sont succédés sans qu’aucun d’entre eux n’aient la volonté d’arrêter le flux migratoire…Les libéraux et les socialistes sont parfaitement d’accord pour que nos frontières soient des passoires et ils s’entendent très bien au sein de l’UE pour détruire les états nations!
Libéral identitaire??? Aucun sens!

bien naïf celui qui croit qu’il suffit de crier « migrants dehors, islam dehors » pour réaliser une majorité électorale…Bien étroit d’esprit celui qui croit qu’un peuple n’est pas traversé par de multiples contraintes et autres paramètres idéologiques , sociaux, culturels, familiaux, clientélistes qui construisent son expression électorale…Bien sot celui qui croit que demain il y aura une « révolution » ou une « guerre civile » pour nous débarrasser du « Système » : vous croyez que « votre ami » Trump vous laisserait faire?

drolement bien vu !

ROBALBA
Voilà une réflexion que je partage et que je n’exprime occasionnellement qu’avec humour tant les révolutionnaires de  » salon  » m’exaspèrent !!!
Bien a vous.

Bien vu, Robalba !

Il n’empêche que ce qui vient d’arriver en Allemagne, si ce n’est pas une révolution, est tout de même un séisme politique.

Si les appuis des partis politiques traditionnels n’avaient pas autant peur du changement de mentalités que ça traduit, ils ne hurleraient pas à ce point au loup nazi. J’admets, je l’ai souvent dit, que j’ai tendance à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

« culture judéo-chrétienne » un bel oxymore … Jésus a cessé d’être juif le jour même où il a rompu avec la loi de Moïse… Le christianisme s’est répandu en Europe non pas à cause des juifs, mais de la conversion de l’empereur Constantin.

Carter et HATHORI
Permettez ,Messieurs,que je vous dise que vous etes a coté de la  » plaque  » même si je ne détiens pas la vérité.

J’avoue, Boudry, que je suis comme vous. Quand je lis ce genre d’élucubrations, je me demande où je suis tombé !

Hathoriti et Carter se rendent-ils tous les ans aux célébrations de Beltane, en plus de la messe du dimanche ?

Les Allemands sont programmés depuis 1945 de façon à réduire à néant leur tempérament teuton jugé agressif. Pour une fois, ce tempérament plus ou moins « domestiqué » aurait pu nous servir à quelque chose ! Mais sait-on jamais ? Le naturel pourrait revenir au galop …

Une petite précision historique qui n’enlève rien à votre article : si le NSDAP était un parti de gauche, Hitler n’a jamais été de gauche. Il s’est servi du NSDAP comme outil pour son ascension, et lorsqu’il s’est senti assez puissant, il a éliminé toute la gauche sociale du parti lors de la Nuit des Longs-Couteaux. Mussolini, lui, était à la gauche de l’extrême-gauche avant 1919. Mais on ne peut guère comparer Hitler et Mussolini. Pour le reste, entièrement d’accord avec vous. Mais je pense que les allemands sont de moins en moins dupes. Alors que comme vous le dites,… lire la suite

Cher Spipou ,
La  » Nuits des Longs Couteaux  » visait essentiellement l’ élimination de Ernst Roehm et de ses Sections d’ Assaut . Vous savez que Roehm voulait poursuivre indéfiniment la révolution nationale socialiste et se substituer aux militaires prussiens . Au contraire , Hitler voulait s’ appuyer sur ces mêmes militaires pour asseoir son pouvoir encore fragile à l’ époque . Il a chargé les SS de  » liquider  » Roehm et ses amis .
Remarquez qu’ en 1934 les SS ne constituaient pourtant qu’ une petite organisation interne des SA .

Oui, c’est ce que je disais : Röhm et les SA voulaient l’application du mot « socialiste » dans national-socialiste, ce que ne voulait absolument pas Hitler.

Et comme les SA étaient une milice puissante, c’était la plus grande menace qui pesait sur Hitler. D’où l’élimination sans états d’âmes de leurs chefs.

« Hitler n’a jamais été de gauche », bref comme mitterand , czci étant que devient le pacte germano-soviétique dans votre thèse

Du pur opportunisme.

Mussolini…de gauche ? Lui qui a créé le parti fasciste italien? Et Hitler de droite alors qu’il était national-socialiste..Et c’est moi qui fume la moquette !!!

Mussolini était d’extreme gauche, puis socialiste du temps de Lenine ou le mot « communisme » n’etait pas encore sa définition. Mussolini a été un cadre important des socialistes Italiens et se détourna après la 1er guerre mondiale de l’internatiobal socialiste vers un national socialisme: le fascisme. En 1923, Hitler de sa prison de Baviere envoya un télégramme dithyrambique a Mussolini en lui disant son admiration. Pourtant, Mussolini n’est pas à comparer avec Hitler. Son regime policier et autoritaire n’était pas racicte et antisémite et n’affirmait pas la destruction des juifs comme solution finale. Il faut se souvenir de ce qu’était l’Italie… lire la suite
Exact. Mussolini se méfiait énormément d’Hitler, à l’époque où lui était déjà puissant et où Hitler n’était encore qu’un petit bonhomme… Lors de l’Anchluss, l’Italie a massé son armée à la frontière autrichienne. Mais je ne savais pas qu’il avait tendu la main aux démocraties contre Hitler, vous me l’apprenez. Mais des graves erreurs, il y en a eu tant. Il y a eu aussi la mort prématurée de Gustav Stresemann, le seul homme politique allemand qui aurait pu s’opposer à Hitler. Stresemann n’était sans doute pas un pacifiste, mais il était un pragmatique qui voulait le bien de son… lire la suite
Hitler était anti-communiste et anti-socialiste, c’est pour attirer la classe ouvrière et la détourner de ces partis qu’il a utilisé le terme « socialisme », mais en le redéfinissant pour l’identifier au nationalisme et au pan-germanisme. C’est dans ses discours (de mémoire et en résumé) : « le véritable socialisme, c’est la défense du peuple allemand ». Il définit aussi le socialisme comme « la prospérité collective ». Rien à voir avec le collectivisme. Un peu de (véritable) connaissance historique vous ferait du bien, au lieu d’élucubrer à partir du terme « socialisme » sans savoir ce qu’AH entendait « précisément » par là. Les nazis étaient des spécialistes de… lire la suite

Donc pour vous, pas question d’asdocier le NSDAP avec socialisme qui lui est propre sur lui et n’a jamais rien fait de mal. De meme que Jules Ferry n’etait pas un colonialiste raciste, comme Léon Blum.
Je ne sais pas si vous allez convaincre beaucoup de monde sur l’innocence du socialisme et de ses avatars.

Non, la question est simplement la vérité historique. Le socialisme a assez de sang sur les mains de toutes façons !

Je pense que c’est Ulysse 67 qui tape juste en disant : « Ils ne rentrent tout simplement pas dans la classification binaire gauche-droite. »

Goebbels « Pourquoi nous sommes socialistes » ».
Et il voulait supprimer la propriété privée.

Notons qu’il était aussi anti-capitaliste, d’autant plus que selon lui c’était une invention des juifs. Cela n’est pas contradictoire avec les thèses d’une certaine extrême-droite, anticapitaliste et antisémite. Je concède toutefois que l’on ne peut identifier nazisme et extrême-droite. Mais ils ne sont clairement pas à gauche. Ils ne rentrent tout simplement pas dans la classification binaire gauche-droite. Celle-ci est typique de la démocratie parlementaire, d’ailleurs c’est la position dans l’hémicycle qui en est à l’origine. Or le fascisme est fondamentalement et avant tout anti-démocratique et anti-parlementariste, prétendant subsumer les oppositions de classe et les conflits sociaux. C’est pour cela… lire la suite

Il est vrai qu’une partie de la gauche extrême partage avec eux la détestation de la démocratie et du parlementarisme « bourgeois »…

Le nazisme en revanche a clairement une conception élitiste et hiérarchique de la société, et même de l’humanité. Et ça ce n’est pas de gauche. Et pas socialiste.

HOPLITE
Je vous en prie,ne la fumez pas toute !!!!
Certains en ont beaucoup besoin ….(LOL )

C’est à moi que ce discours s’adresse, Boudry ?

Mussolini ETAIT d’extrême-extrême-gauche, lisez sa biographie !

Voyez, comme je le disais sur l’autre article du même genre: ça a déjà commencé. Peu importe ce qu’ils diront, ça passera par le filtre des médias qui mentiront et déformeront les propos. Exactement comme Macron qui a osé salir Ouradour-sur-glane de sa présence en expliquant que le FN et MLP étaient des nazis. Ou encore le staliniste de Martinez qui nous expliquait très sérieusement que « on sait quand l’extrême-droite arrive au pouvoir, mais on sait pas quand elle le rend »; ou encore les innombrables enfoirés du gouvernement qui criaient au « danger pour la démocratie » d’une MLP, n’osant pas prononcer… lire la suite

Oh, oui, on l’espère, Bartabac ! Personne ne fait remarquer, cependant que tout le monde accuse le nazisme, avec juste raison, mais que le bolchévisme est toujours pudiquement laissé de côté et l’on se tait sur ses crimes ! pour quelle raison, dites-moi ???

hathoriti
Sans doute parce que le nazisme est mort et enterré, mis à part quelques frénétiques un peu demeurés – encore qu’il ait beaucoup d’admirateurs dans les pays de l’islam, où Mein Kampf fait partie des trois « best-sellers » – tandis que le bolchévisme compte encore en France énormément de nostalgiques , d’adorateurs et de thuriféraires.

L’AFD aurait mieux fait de se présenter comme LE parti chrétien opposé à la sharia et à ses juges étrangers. Qui expulsera les adorateurs de Satan=Allah et admirateurs du terroriste anti-chrétien Mahomet=AntiChrist…

wpDiscuz