Le 10 novembre, tous à Paris contre le fascisme islamiste

Va-t-on entendre le chœur des vierges effarouchées accuser l’association Résistance Républicaine de « jeter de l’huile sur le feu », comme on a entendu les Fabius, Cohn-Bendit, Boutin, Boniface  et nombre de journalistes aux ordres le reprocher à Charlie Hebdo, suite à quelques caricatures par ailleurs assez infantiles contre Mahomet, la semaine dernière ?

En ayant déposé à la préfecture une demande de manifestation*, le 10 novembre prochain, à 14 heures, de la place de la Concorde jusqu’aux Champs-Elysées, devant la plaque commémorant la manifestation des étudiants parisiens contre l’occupant nazi, le 11 novembre 1940, Résistance républicaine et sa présidente, Christine Tasin, ont offert à tous les patriotes de ce pays l’occasion que des milliers d’entre eux attendaient : exprimer enfin, dans la rue, l’exaspération d’un peuple face aux provocations répétées, sur notre territoire, des petits soldats d’Allah.

Il faut être aveugle, sot ou complice pour ne pas constater, au quotidien, que cohabitent dans notre pays deux logiques incompatibles : celle des défenseurs des lois communes et celle des adeptes de la charia. Ces derniers ont un projet politique précis, contenu dans leur livre sacré : la conquête du pays, qui, aujourd’hui « dar el harb » maison de la guerre, doit devenir « dar el islam » maison d’islam. Il suffit de bien regarder, dans la vidéo de notre ami Guy Sauvage (plus de 400.000 visites en une semaine), l’attitude de la « nounou voilée agréée » et la haine qu’on lit dans le regard des prieurs de rues pour bien comprendre ce dont ils rêvent : faire la loi en France, et y imposer l’islam à l’ensemble des populations non-musulmanes, condamnées à se convertir ou à devenir dhimmis.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=gJZF-Vvv3wg

Dans ce contexte, chaque agression de policier, d’enseignant, de pompier ou de médecin, chaque violence, souvent gratuite, parfois mortelle, contre des patriotes, chaque émeute qui vandalise un quartier, chaque voile imposé dans l’espace public, chaque voile intégral qui défie nos lois, chaque nouveau restaurant halal qui s’ouvre, chaque nouvel abattoir halal qui se met en place, chaque entreprise où le stupide ramadan impose ses codes à l’ensemble des salariés, chaque nouvelle mosquée, que Erdogan qualifiait de caserne, qui se construit, et qu’un ministre collabo comme Valls inaugure, chaque revendication communautariste satisfaite, chaque recul de la République est compris par les fanatiques d’Allah comme un acte de guerre victorieux, qui en appelle d’autres.

Bien évidemment, nous avons droit, au lendemain des faibles mobilisations musulmanes, au refrain des musulmans modérés et des imams exemplaires ! Quelle candeur !Nous rappelons à ceux qui ne connaissent pas la takkya que les revendications communautaristes, à l’école notamment, ne sont pas exigées par des intégristes, mais par des musulmans qu’on présente comme modérés. Nous voyons que lorsque Charlie Hebdo, de manière pourtant fort prudente par rapport à ses provocations contre la religion catholique, ose, dans le foulée du film « l’Innocence des musulmans », ironiser sur le prophète, c’est l’ensemble de la communauté musulmane qui nous joue, de manière agressive, la partition des agressés. Nous constatons que les représentants dits modérés de la communauté musulmane, les ineffables Moussaoui-Boubakeur, voire Tariq Ramadan, réclament de l’Etat français, relayant l’offensive des cinquante-sept pays de l’OCI, des dispositions juridiques réintroduisant, au profit de l’islam, le délit de blasphème. Les représentants de l’islam en France ne sont pas nos amis, mais se comportent systématiquement comme de véritables ennemis intérieurs qui, avec la complicité d’un gouvernement d’islamo-collabos, sapent quotidiennement l’édifice laïque de notre pays.

Il y a pourtant, des raisons d’espérer. D’abord, dans le milieu des artistes, souvent caricatural de la bobocratie, des failles importantes apparaissent. La courageuse Véronique Genest a osé se dire islamophobe, ce qui lui a valu, bien évidemment, le lynchage des cerbères gauchisants comme Mathieu Kassovitz, mais aussi de nombreux appuis, sur les réseaux sociaux, et des textes élogieux – et magnifiques – de Caroline Alamachère et d’Alain Dubos.

Nous avons également remarqué le remarquable plaidoyer pour la liberté d’expression, interpellant Moussaoui-Boubakeur, de l’acteur de la comédie française Philippe Torreton, pourtant socialiste engagé.

Nous avons enfin entendu, sur RTL, à l’émission de Stéphane Bern, les propos du chanteur Dany Brillant: « Je crois qu’il y a un nouveau fascisme qui est en train d’arriver … Il ne faut pas avoir peur de ces gens là … Je fais vraiment un parallèle entre la montée du nazisme et la montée de ce fascisme qui est d’ordre religieux … ». De quoi être ajouté à la liste des « néo-fachos » que celui que Paul Le Poulpe a appelé le journaliste-vopo Renaud Dely a dressé dans Le Nouvel Observateur.

D’autre part, toute la semaine dernière, le taux de visite du site Riposte Laïque a progressé d’environ 30 %, par rapport à ses résultats habituels. Enfin, ce midi, nous avons entendu le présentateur de RMC, Eric Brunet, essayer d’expliquer à ses auditeurs que les investissements du Qatar étaient une chance pour la France. Sans doute convaincus par les excellents arguments de Florian Philippot, invité, les auditeurs lui ont répondu à 75 % qu’ils n’étaient absolument pas d’accord avec lui, comprenant qu’il s’agissait d’un véritable Cheval de Troie islamique qui se mettait en place.

C’est dans ce contexte que la proposition de Marine Le Pen d’interdire le voile islamique dans la rue (qu’elle avait déjà formulée lors d’une interview à Riposte Laïque) a fait l’effet d’une bombe. Les pleureuses habituelles nous ont joué l’air des heures les plus sombres de notre Histoire. Le pantin Mélenchon, qui, rappelons-le, comme Hitler, regrette que Charles Martel ait gagné la bataille de Poitiers, qualifie Marine Le Pen de « doberman qui aboie sur les arabes et les musulmans »… sans dire un mot sur le voile islamiste. Le bénêt Bayrou reproche à la famille Le Pen de vouloir « provoquer une guerre civile »… sans dire un mot sur le voile islamiste ! La commissaire Fourest, à peine remise de son carton rouge de la Fête de l’Huma, reprend du service et glapit que c’est une proposition liberticide… sans dire un mot sur le voile islamiste. Le triste Peillon qualifie l’auteur de cette proposition d’intégriste… sans rien dire sur le voile islamiste. L’héritière de Bertrand Delanoé à la mairie de Paris, Anne Hidalgo, a vu, elle, dans cette proposition la preuve que le FN – créé en 1972 – était bien un parti qui avait prôné la collaboration avec l’occupant nazi ! Quant à l’islamo-collobo Valls, avant d’aller inaugurer la mosquée de Strasbourg en compagnie d’Ayrault, et après avoir assisté à une béatification, il dit que « les juifs peuvent porter avec fierté leur kippa », histoire de paraître se démarquer à bon compte des propos de Marine Le Pen, sans prendre la peine de répondre, lui non plus, sur le voile islamique. Nombre de religieux juifs, à l’instar de l’inévitable rabbin Bernheim, comme pour le kasher, prennent stupidement les patins des musulmans – qui crient pourtant à leur égorgement dans les rues de Paris - pour défendre leur fonds de commerce.

Ce débat est pourtant capital. Le voile islamique n’a rien à voir avec la kippa ou avec tout autre signe religieux. C’est tout simplement, comme le qami porté par les hommes, l’uniforme des soldats et soldates d’Allah, sur notre territoire, pour nous signifier leur volonté de marquer l’espace public, et d’y imposer l’islam. Le voile est d’autre part une injure faite aux combats féministes des années 1970, et un formidable retour en arrière des principes égalitaires de notre République. Il est en outre une insulte à la mémoire de toutes les femmes, qui, de l’autre côté de la Méditerranée, comme Katia Bengama en Algérie, à l’âge de 16 ans, ont payé de leur vie leur volonté de refuser de porter ce marqueur infâme imposé aux femmes par les islamistes. Il signifie enfin que la femme voilée n’est réservée qu’aux seuls musulmans. Alors, oui, cent fois oui, Marine Le Pen a raison de demander l’interdiction, en France, de ce symbole sexiste et raciste, uniforme de guerre et de conquête contre notre pays et nos valeurs, qui n’a rien à faire sur le territoire national.

C’est ce débat que Fanny Truchelut, en refusant, en 2006, dans son gîte une militante islamiste voilée, avait impulsé, ce qui lui avait valu, bien évidemment, un procès ruineux des associations dites anti-racistes, l’opprobe de toute la mouvance laïque, excepté Riposte Laïque, les injures de Caroline Fourest, qui avait qualifié cette athée d’intégriste catholique, et le mépris des féministes, excepté Anne Zelensky et Annie Sugier, qui avaient témoigné pour elle. C’est ce débat que poursuivent, dans nos colonnes, Jean Pavée, qui voit dans la proposition de la présidente du Front national l’esprit de l’article 28 de la loi de 1905, l’avocat Karim Ouchikh et Maurice Vidal, qui, avec d’autres arguments, répondent aux détracteurs bien-pensants qui ont oublié la notion de sphère privée et de sphère publique, et préfèrent fermer les yeux sur la réalité du voile, et sa symbolique.

Nous avons remarqué, sans surprise, dans ce contexte où les animateurs de Riposte Laïque auraient eu, nous semble-t-il, la légitimité d’intervenir sur les plateaux, que seule la radio-télévision suisse a donné la parole à un membre de la rédaction : Pierre Cassen.


http://www.dailymotion.com/video/xtskc3_debat-entre-pierre-cassen-et-mallory-schneuwly-purdie_news

Pour être objectif, signalons tout de même France 24, pour un débat en anglais où Radu Stoenescu faisait face, seul, à trois adversaires, dont Tariq Ramadan…

Mais cette censure ne change rien. Trop de compatriotes, dans leur quotidien, vivent dans leur chair, cruellement, la réalité de l’islam, et de ses disciples, leur violence et leur logique de conquête et de guerre. Chacun comprend de plus en plus que, dans ce contexte, vouloir, comme l’a promis Valls à l’Algérie et au Maroc, faciliter et augmenter l’immigration, c’est implanter sur le territoire français encore davantage le cancer islamiste. Chacun comprend que, dans ce contexte, comme l’a promis le candidat Hollande, comme le réclament soixante-quinze députés socialistes, dont l’ineffable Razzy Hammadi, et l’hystérique ministre Cécile Duflot, donner le droit de vote aux étrangers, c’est aggraver le pouvoir électoral des soldats d’Allah, et leur capacité de peser sur la politique française, quand déjà à 93 % ils ont fait élire le président de la République actuelle, qui leur est redevable de sa victoire. De plus en plus de Français comprennent donc que ceux qui nous dirigent, et ceux qui font semblant de s’opposer à eux, sont des traîtres à la France.

Il y a maintenant plus de deux années que l’apéro saucisson-pinard a défrayé la chronique. Il est d’ailleurs amusant de voir que ceux qui qualifiaient cette initiative de « provocation raciste » n’ont rien dit quand les jeunes femmes de Femen se sont promenées seins nus dans le quartier de la Goutte d’Or. Il y aura bientôt deux années que  les inoubliables « Assises internationales sur l’islamisation de nos pays » se sont tenues, espace Charenton, à Paris. Il était donc temps de lancer une troisième initiative forte, la première manifestation française contre le fascisme islamiste. Nous savons que nombre de nos compatriotes, mais aussi de nés-musulmans qui ont rejeté l’islam, attendaient cela.

Comme le disait l’appel de Résistance républicaine, Tous unis, quelles que soient nos divergences éthiques, politiques, idéologiques, quelles que soient nos prises de position sur le libéralisme, le communisme, l’avortement, le mariage homosexuel, la République, la royauté, le bonapartisme, la révolution, les Lumières, le régionalisme, le jacobinisme…

Bien sûr, Résistance républicaine a écrit à tous les partis politiques, associations ou organisations se réclamant patriotes, et à de nombreuses personnalités. Nous vous tiendrons au courant, dans les prochains numéros, de l’évolution de la situation, et vous informerons du nom de ceux qui rejoignent l’initiative.

Le 11 novembre 1940, des jeunes étudiants parisiens défiaient l’occupant nazi, et réussissaient une première manifestation de Résistants. 72 ans après, inspirons-nous de leur exemple.

Le 10 novembre 2012, Tous à Paris, tous dans la rue, à 14 heures, place de la Concorde, marchons contre le fascisme islamiste.

* Organisation, communiqué de Résistance républicaine : on va essayer d’organiser du co-voiturage, voire effectuer un ramassage en bus si c’est possible et s’il y a beaucoup de demandes (on va faire faire des devis). Ecrivez-nous pour dire si vous souhaitez conduire, être passager, où vous habitez, si vous pouvez vous déplacer de quelques dizaines de kilomètres pour rejoindre un point de départ collectif sur Paris…

- Pour la Bretagne uniquement, envoyer un courriel à

covoituragedesresistants@gmail.com   

- Pour le reste de la France         contactmarche10novembre@gmail.com

AGENDA RL

Samedi 29 septembre de 14h à 18h30

Le Cercle de l’Aréopage et le Centre Saint Paul vous invitent aux conférences:

Quelle pensée face à l’Islam ?

Quelle Eglise face à l’Islam ?

Avec la participation de:

-René Marchand

-Jean Maher

-Alain Wagner

-Abbé de Tanouarn

Conférences suivies d’un buffet, participation 10€.

Centre Saint Paul 12, rue St Joseph 75002 PARIS

Samedi 6 octobre, à 12 heures, à Nîmes, à l’invitation de Résistance Républicaine Languedoc-Roussillon, banquet républicain sur le thème : défense de notre école et lutte contre la généralisation du halal. Inscriptions avant le 29 septembre : resistancerepublicaine@hotmail.fr

Samedi 20 octobre, à Hayange (57), à partir de 18 h 30. A l’invitation de Résistance Républicaine Lorraine, Réunion publique, suivie d’un apéro saucisson-pinard, sur le thème : Tout ce qu’il faut savoir sur la viande halal, avec Christine Tasin et Pierre Cassen.

Café du Centre, 44, rue Foch 57 Hayange

(Participation aux frais 5 euros).

Samedi 3 novembre

Maxime interviendra à Londres, à l’invitation de l’association « Passion for freedom ».

UNIT24 Gallery, 20 Great Guildford Street, London SE1 0FD. http://www.passionforfreedom.co.uk/

Samedi 10 novembre

14 heures, à Paris, place de la Concorde, marche contre le fascisme islamique, organisé par Résistance républicaine

Samedi 17 novembre

16 heures, à Toufflers (59) conférence de Pierre Cassen et Christine Tasin. Thème : Pourquoi le gouvernement Hollande accélère l’islamisation de la France ? Comment résister ?

On terminera par un apéro saucisson-pinard : participation 10 euros. S’inscrire en envoyant un chèque à Résistance républicaine, 101, avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14. Date limite : 12 novembre.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage : http://www.saucisson-pinard.com Ainsi que la page Facebook : http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrage à vendre : Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.).

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

 


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.