Le MRAP fera-t-il embastiller Voltaire ?

Je confesse bien volontiers qu’aux yeux de certains, il semble que je cumule les vices sociaux congénitaux suivants : je suis français, républicain, athée et de surcroit, sans que je n’y puisse rien, mon épiderme génère peu de mélanine.

Pire, je ne suis même pas sujet aux tourments du complexe bienséant d’auto flagellations et de repentance perpétuelle de l’homme blanc.

Ces étrangetés  me rangent irrémédiablement dans la catégorie suspecte de républicain français laïc blanc. Cette catégorie, il faut le rappeler, ne compte que des xénophobes par définition, assurément des colonialistes racistes de naissance et même des infidèles patentés et mécréants pestilentiels par nature.

Pourtant, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme me reconnait, aussi, comme un être humain avec même, ce qui surprendra, une entière liberté de conscience.

Donc, être humain malgré toutes ces tares, je ne vois pourtant pas toutes ces belles associations subventionnées avec mes impôts, qui œuvrent bruyamment pour l’universelle humanité, montrer ni beaucoup d’ardeur ni même d’intérêt pour défendre mes Droits fondamentaux.

Les Droits humains universels, ne se comprennent pourtant que dans un contexte de parfaite symétrie des Droits et des Devoirs entre tous les êtres humains.

Aussi j’aimerais attirer l’attention de ces droit-de-l’hommistes auto proclamés sur les petits détails suivants qui me chatouillent.

Pour échantillons, quand je lis dans un bouquin dont le titre est le « noble » coran :

«2 [191] Tuez-les partout où vous les trouvez et chassez-les d’où ils vous ont chassés, car la subversion est pire que le meurtre. Ne les combattez pas, cependant, auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu’ils ne vous y attaquent les premiers. Dans ce cas, n’hésitez pas à les tuer. Ce sera la juste récompense des infidèles…

Ou,

« 2 [223] Vos femmes sont pour vous comme un champ de culture. Allez à vos champs comme vous l’entendez. Constituez-vous un capital de bonnes œuvres et craignez Dieu, en vous rappelant que vous aurez à Le rencontrer ! Annonce donc cette bonne nouvelle aux croyants ! …

Ou,

« 5 51] Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas les juifs et les chrétiens pour alliés. Ils sont alliés les uns des autres. Quiconque parmi vous les prend pour alliés sera des leurs. Dieu ne guide pas les traîtres.

8 [39] Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition et que tout culte soit rendu uniquement à Dieu. Mais, s’ils désarment, qu’ils sachent que Dieu voit parfaitement ce qu’ils font.

8 [55] Les plus viles créatures pour Dieu sont les infidèles obstinément réfractaires à la foi

9 [5] À l’expiration des mois sacrés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez ! Capturez-les ! Assiégez-les ! Dressez-leur des embuscades ! S’ils se repentent, s’ils accomplissent la salât, s’ils s’acquittent de la zakât, laissez-les en paix, car Dieu est Clément et Miséricordieux.

33 [61] Toujours maudits, ils seront capturés en quelque lieu où ils se trouvent et éliminés sans pitié.

81 [8] lorsqu’on demandera à la fille enterrée vivante [9] pour quel crime elle a été tuée…. »

N’est-ce pas là l’exemple type de l’incitation à la haine raciale et au crime comme le défini notre code pénal ? et que dire de l’incitation à la ségrégation et à l’apartheid sexuel ?

Cela se confond avec du Hitler pur jus de criminel :

« A compter d’aujourd’hui je crois que j’agis en accord avec le Tout-puissant Créateur : en me défendant contre les Juifs, je combats pour l’œuvre du Seigneur ». En comparaison Hitler semble même plus modéré dans le texte.

Je vous épargne la citation exhaustive de toutes ces saloperies sacrées à mon égard et à l’égard des miens. Je ne sais s’il faut d’ailleurs passer beaucoup de temps à lire ce salmigondis de bouffonneries naïves, d’exaltations criminelles et de saloperies divinatoires.

J’attends donc, au minimum de l’étincelant MRAP et de notre Ministre de la Justice, une prompte intervention, dont ils ont le secret tout médiatique, afin qu’ils demandent sans délais la levée de l’immunité religieuse et de la burqa administrative pour faire respecter le simple Droit Républicain.

A défaut, il semblera légitime que par soucis d’Egalité républicaine, nous substituions un groupe typologique par un autre et que nous puissions publier, enseigner et promouvoir sur l’ensemble de l’espace républicain des textes comme par exemple :

«…33 [61] Toujours maudits, les arabes seront capturés en quelque lieu où ils se trouvent et éliminés sans pitié….

Ou,

9 [5] À l’expiration du délai, tuez les musulmans partout où vous les trouverez ! Capturez-les ! Assiégez-les ! Dressez-leur des embuscades ! S’ils se repentent, s’ils accomplissent une conversion athéiste, s’ils s’acquittent d’une taxe pour le financement de la démolition des mosquées, laissez-les en paix, car le Citoyen Français est Clément et Miséricordieux…. »…

De deux choses l’une, soit les deux types de textes sont illégaux soit ils sont tous deux légaux… à moins d’une sournoise discrimination raciste que nous ne pouvons imaginer dans notre République.

Pour conclure et  éclairer l’esprit républicain de nos compatriotes égarés nous nous bornerons à citer  un extrait de la pièce du suspect Voltaire :

Le Fanatisme, ou Mahomet le prophète

« …Voilà donc tes desseins ! C’est donc toi dont l’audace
de la terre à ton gré prétend changer la face !
Tu veux, en apportant le carnage et l’effroi,
commander aux humains de penser comme toi :
tu ravages le monde, et tu prétends l’ instruire.
Ah ! Si par des erreurs il s’est laissé séduire,
si la nuit du mensonge a pu nous égarer,
par quels flambeaux affreux veux-tu nous éclairer ? … »

… le problème reste le même… le MRAP fera-t-il embastiller Voltaire ou défendra t-il mon Droit ?

Jean-Carlo Sitzia


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RACISME - ANTI-RACISME. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.