Le remplaçant de la conductrice de bus ne viendra pas : branleur ou islamiste ?

Quelques réflexions en cette fin d’année glauque…

La RATP noyautée par les islamistes ?

Il y a environ 15  jours sur la ligne 39, en début d’après-midi, nous sommes restés en rade à la mairie du 15ème, où nous devions changer de chauffeur. La jeune conductrice nous a demandé de prendre le bus suivant,  car « son remplaçant ne viendrait pas ». Quant à elle,  elle a dû rester dans son bus en attendant que quelqu’un vienne la remplacer. Nous pensions, alors, avoir  affaire à un branleur, ou à un agent malade n’ayant pas prévenu assez tôt. Celà nous était déjà arrivé de n’avoir pas de remplaçant, à cet arrêt ou de devoir changer de bus.

Or, en voyant la vidéo de Guy, je me demande si nous n’avions pas plutôt affaire, à l’un de ces malheureux « croyants » que l’on oblige à remplacer ces vilaines femmes  qui au lieu de faire des enfants, et de s’en occuper, préfèrent s’amuser à conduire des bus et, bien sûr à draguer de pauvres  travailleurs sans défense . Allez donc savoir.. Quoi qu’il en soit, je pense comme Gérard Brazon que le PDG de la RATP ne peut pas se dépatouiller tout seul avec ces abrutis. Surtout que la CGT  ne veut rien voir « pour ne pas diviser les travailleurs ». Il faut une volonté politique. Les employés et cadres qui ont le respect du service public, sont abandonnés, tout comme les enseignants, qui se  sont trouvé bien seuls devant les militantes pro-voiles.

Saint-Denis Basilique, tout le monde descend !

Nos journalistes télé viennent de redécouvrir la basilique de st Denis.

Au journal de 20 h avant-hier soir, sur la 2  on nous a fortement recommandé  et j’en suis ravie, d’aller visiter la basilique de Saint-Denis, et de voir les tombeaux des rois de France.

Certes, mais qui aujourd’hui, sait  que les rois de France sont enterrés  là depuis Dagobert ? Les vilains fayôts d’extrême-drouaaaaate de  Neuilly-qui-écoutent-les-profs- d’histoire fachos-en classe ? « C’est drôle que cela se trouve  dans le 93, a dit une jeune fille, interrogée sur le parvis « ici c’est plutôt métissé ». Ben ouais ma cocotte, mais  il s’en est passé, ici, des choses avant ton arrivée, tu sais. Et puis, c’est pas un peu d’extrême drouaaaate d’aller voir des tombeaux de rois ? La gauche « olfactive » (1)  va encore dire que ça sent le rance, le moisi et que sais- je encore.

Certains se rendraient ils, enfin,  compte que l’on veut gommer notre histoire et qu’il faut faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard ?

Alors toutes et tous à Saint-Denis !

Monique Vigneau

(1) J’ai piqué cette expression à la journaliste  Elisabeth Lévy qui me fait mourir de rire.


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.