Le Tout-Paris respire : le gentil Noir islamophile a battu le méchant Blanc réactionnaire

Autant dire que cela ne va pas simplifier la vie des patriotes, puisque Obama favorise à tout prix l’islam, se mêle de ce qui ne le regarde pas et se permet de donner des leçons aux Français, entre autres, sur le voile et compagnie.

Autant dire que l’Arabie Saoudite, le Qatar et compagnie vont continuer à recevoir l’aide et le soutien des Etats-Unis pour fiche la pagaille au Moyen Orient, soutenir l’émergence des Frères musulmans et autres salafistes dans les pays musulmans  mais aussi et surtout en Europe.

Autant dire que la Commission Européenne qui mange dans la main du grand Frère américain va poursuivre son oeuvre  de destruction des Etats-Nations, d’encouragement à la destruction des petites entreprises et de la notion de service public, pour le plus grand bien des spéculateurs de tout poil, y compris bien sûr les fonds de pension des Anglo-Saxons.

On ne s’y trompera pas en lisant la réaction d’un Kouchner, l’un des pires islamo-mondialo-collabos qui ait sévi en France ces dernières années, qui date d’il y a 4 ans : Cette victoire d’Obama c’est une victoire sur l’extrême droite, une victoire sur le racisme dans le monde entier. Nous ne nous faisons aucune illusion, les bobos et les gogos, à l’instar de cet eunuque de la pensée, ne vont voir  à nouveau, dans l’élection d’Obama, que le symbole de leur lutte imbécile contre une prétendue extrême droite qui n’a jamais vraiment menacé qui que ce soit, si tant est qu’elle ait vraiment existé. C’est donc le soulagement dans le Tout-Paris : le gentil Noir a battu le méchant Blanc.

Nous savons à présent que la prétendue lutte contre le racisme a été inventée à la fois pour permettre à Mitterrand de remporter les élections mais aussi, et surtout, pour imposer la société multiculturelle dont l’objectif, non avoué, est bien le Grand Remplacement que Renaud Camus a su diagnostiquer. On lira d’ailleurs avec intérêt, pour une analyse complémentaire, ce texte de Xyr paru sur F de Souche.

Mais  tout cela ne changera rien à notre lutte, elle la rendra un peu plus difficile que si Romney avait été élu, voilà tout.

Obama ou pas, No pasaran !

 Christine Tasin

Résistance républicaine


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.