Le trésorier d’une mosquée de Roubaix défend la lapidation et la charia !

Rappelons les faits :

LE REPORTAGE

Dans un reportage de John-Paul Lepers, diffusé sur France 4 vendredi 10 à 22 h 45 Qui a peur de l’islam ?, on peut entendre une interview stupéfiante. Elle émane de Rachid Gacem, trésorier de la mosquée Abou Bakr Essedik dans le quartier de la Pile à Roubaix.

Extraits :

« La lapidation, je serais dans un pays musulman, je dis oui …. c’est la loi divine … couper la main à un voleur, je suis d’accord »

Et si la France devient majoritairement musulmane comme Roubaix est en passe de le devenir?

« Si demain la France devient majoritairement musulmane, c’est la charia qui doit prendre le truc, et alors ? » .

D’autres responsables musulmans sont présents et ne démentent pas. Ils essaieront ensuite en vain d’obtenir la coupure de ces passages au montage.

Ces propos sont parfaitemement clairs et audibles ; ils se suffisent à eux mêmes et ne sont pas tributaires d’éléments extérieurs de présentation ou de contexte. Le lecteur peut se faire sa propre opinion en regardant le reportage, soit par extrait, soit intégralement, sur Fdesouche.com :

http://www.fdesouche.com/136768-qui-a-peur-de-lislam-2

LES PSEUDO-EXCUSES DE RACHID GACEM

Devant le scandale provoqué par ses propos, Rachid Gacem a démissionné et a fait paraître un communiqué d’excuses, qui s’avère à l’analyse être de pseudo excuses :

qui-a-peur-de-lislam-communique-de-rachid-gacem/

Gacem commence par se plaindre du journaliste :

« L’erreur est humaine , aujourd’hui je sais que j’ai fait une erreur, j’ai tenu des propos qui étaient hors de ma portée, qui ont été retirés de leur contexte et utilisés à contre sens, comme savent si bien le faire les journalistes expérimentés dans la manipulation intellectuelle visant à nuire aux auteurs ».

Il poursuit :

 » …je condamne sans ambigüité et fermement les propos que j’ai tenu concernant la lapidation et les mains coupées, ceux-ci ont été dit dans un contexte d’euphorie, de naïveté et surtout avec un grand manque de connaissances théologiques, je le reconnais. »

Des propos tenus dans un contexte d’euphorie …

En réalité, et on le voit aux expressions employées, Gacem ne regrette que son manque de maîtrise des techniques de la communication, et ne s’excuse que des dégâts que sa franchise maladroite a causés en termes d’image :

« Les personnes qui me connaissent savent mieux que quiconque que mes intentions n’étaient pas mauvaises, que je ne voulais pas participer à la propagation de propos diffamant notre communauté, et surtout jeter un voile qui ternit et nuit encore une fois à l’image de Roubaix. »

 » … j’ai fait une erreur, j’ai tenu des propos qui étaient hors de ma portée … »

« J’insiste sur le fait qu’à ce jour et de part cette expérience négative cela me servira longtemps de rappel et que tout sujet n’est pas systématiquement à la hauteur de mes connaissances. »

 » .. je tenais donc par cette occasion transmettre mes sincères excuses à mes proches qui ne m’ont pas reconnu, à mes concitoyens ainsi qu’à la communauté musulmane pour le tort occasionné et le préjudice subi … »

« Je tenais à vous préciser que mon rôle au sein de la Mosquée Abu Bakr se limitait à la communication et à la garantie du respect des voisins. J’ai failli dans ma communication et me suis fait berné par un journaliste chevronné. J’en assume toute ma responsabilité. C’est pourquoi j’ai posé ce jour ma démission au Conseil d’administration. Elle a été acceptée unanimement. »

LES REACTIONS DES INSTITUTIONS ISLAMIQUES ET DES POLITIQUES

Les réactions des institutions islamiques et des politiques ne sont absolument pas à la hauteur de la gravité de ces propos qui mettent en cause jusqu’à la forme républicaine de l’Etat ; elles sont relatées par Nord Eclair :

une-interview-televisee-qui-derange-a-ro.shtml

Parlons d’abord du Collectif des institutions islamiques de Roubaix : il a été créé suite à l’affaire du Quick Halal et a pour but d’être l’interlocuteur des autorités :

des-interlocuteurs-pour-un-islam-dans-la-republique/

Il tenait un grand rassemblement le soir même de l’interview au Parc des Sports. Les participants furent accueillis par René Vandierendonck, le maire « dans ce haut lieu de la citoyenneté roubaisienne » et ils purent y faire une prière en plein air auprès de laquelle celles de la rue Myrrha font bien pâle figure :

fideles-pour-la-priere-en-plein-ai.shtml.

Rachid Sahri, président dudit collectif, insista sur la dimension citoyenne et non communautariste de l’événement :

Roubaix/2010/09/11/article_pres-de-5-000-musulmans-au-parc-des-spor.shtml

Ce qui n’empêcha pas le Blog2Roubaix, dont nous reparlerons, d’y voir un coup politique réussi :

« Si la manifestation est qualifiée de « citoyenne » et « aucunement dans une dimension politique » , par les organisateurs dans la presse, il n’en demeure pas moins que c’est un coup médiatique réussi (et bien sur, un coup politique, ne serait-ce que parce que des élus municipaux PS, UMP, PCF s’y sont vite affichés – les Verts n’ont pas souhaité y être pour ne pas mélanger religion et politique, nous ont-ils dit depuis). » :

http://leblog2roubaix.com/2010/09/11/qui-a-peur-de-lislam-a-roubaix/

Le président de ce collectif, M. Sahri, condamne les propos de Gacem tout en laissant entendre qu’il aurait été piégé :

« C’est un énorme pataquès. On ne peut que condamner de tels propos qui traduisent un manque de responsabilité et de maturité. Ils ne correspondent pas du tout à la démarche de notre collectif. Il appartient toutefois de savoir dans quelles circonstances ces propos ont été tenus. On se trouve parfois piégé devant les caméras et par le montage des séquences d’une émission. Je suppose que M. Gacem doit se sentir aujourd’hui mal à l’aise. En tout cas ces propos n’ébranlent pas nos convictions. Nous nous sentons pleinement citoyens et nous n’avons aucun souci vis-à-vis de la République et de la laïcité. »

La encore, on ne peut qu’être mal à l’aise devant les termes de cette « condamnation » si minimaliste. M. Gacem aurait manqué de responsabilité, de maturité … il a créé un pataquès … : c’est toujours sur le registre technique de la maladresse que ce situent les reproches. Que signifie « Ne correspondent pas du tout à la démarche de notre collectif » ? Il faut en dire plus, car une démarche peut-être purement tactique. Et que signifie « Nous n’avons aucun souci vis à vis de la République et de la laïcité » ? Là aussi, il faut en dire plus, car, en mettant les choses à l’extrème, il y a des régimes islamiques qui se disent des Républiques, et des religieux qui savent faire dire au mot « laïcité » le contraire de ce qu’il signifie en réalité. On aurait aimé entendre que la charia n’a pas et n’aura jamais sa place dans la République française, et que la lapidation et les amputations sont une barbarie qui n’a sa place nulle part.

La faute est donc supposée être purement individuelle. Pourtant, sur le site internet de la mosquée Abou Bakr, dont Gacem était trésorier, on trouve un communiqué d’une certaine Union des mosquées roubaisiennes, qui proclamait le 2 mars 2010 :

 » Nous, dirigeants et administrateurs des mosquées de Roubaix avons formé une entité religieuse : l’Union des Mosquées Roubaisiennes. Elle a pour objet de prendre position dans les débats à venir afin de défendre les droits et libertés des citoyens français de confession musulmane … Nous avons parlé d’une seule voix et à ce jour, nous existons » .

Nous notons donc que, dès le mois de mars, l’Union des Mosquées roubaisiennes exprimait sa volonté de parler d’une seule voix. Et nous nous souvenons (voir plus haut le communiqué de pseudo-excuses de M. Gacem) que cette voix était celle de M. Gacem, comme il nous l’a dit lui-même : «  »Je tenais à vous préciser que mon rôle au sein de la Mosquée Abu Bakr se limitait à la communication et à la garantie du respect des voisins.  »

Il est donc un peu facile de présenter le dérapage de M. Gacem comme une erreur individuelle que la démission de l’interessé suffit à réparer.

http://www.essedik.fr/essedik2/

Pierre Dubois, premier adjoint au maire de Roubaix parle ainsi de Gacem :

« J’ai eu l’occasion de le rencontrer lors de réunions de travail pour la construction de la nouvelle mosquée Abou Bakr. Il n’avait jamais émis de telles prises de position. Il appartient à l’association concernée de prendre ses responsabilités. En tout cas, il n’y a aucune raison pour que la réflexion roubaisienne entamée avec le collectif des associations musulmanes sur la façon de vivre l’islam dans un état laïque soit interrompue. »

Oui, vous avez bien lu : l’association doit « prendre ses responsabilités », mais à part ça rien ne change et le collectif des associations musulmanes continuera à mener des réflexions avec la mairie.

Les prières en plein air vont pouvoir continuer dans les hauts lieux de la citoyenneté roubaisienne, avec Monsieur le maire à l’accueil …

LA PRESENTATION DE L’ AFFAIRE PAR LE BLOG2ROUBAIX, QUI ME MET EN CAUSE

Le Blog2Roubaix, média « citoyen » dont le contenu est bien gratiné, a fait paraître, au jour où je rédige, deux articles sur l’affaire. Le premier est intitulé :

http://leblog2roubaix.com/2010/09/11/qui-a-peur-de-lislam-a-roubaix/

Il déplore que le reportage ait « repris les propos les plus aptes à créer de la controverse »

Le second article publie les pseudo-excuses de Rachid Gacem :

qui-a-peur-de-lislam-communique-de-rachid-gacem/

Cet article me met en cause dans la partie consacrée aux commentaires. L’un de ceux-ci, du 15 septembre 2010 à 18 heures 41, émane d’une supposée Catherine Ségurane et porte uniquement la mention suivante (orthographe d’origine respectée) : « [commentaire censuré à cause d'injuste et de propos racistes, les IP sont gardés]« .

Je démens avoir fait paraître quelque commentaire que ce soit sur ce blog et je trouve ridicule cette façon de tenter de me sâlir.

Catherine Ségurane


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.