Le Tunisien Anis est parti en sucette : tant mieux !

Publié le 23 décembre 2016 - par - 6 commentaires - 973 vues
Share

Le terroriste Tunisien Anis Amri s’est fait descendre en Italie. Anis est parti en sucette et c’est tant mieux. Une belle ordure en moins.

Il était entré en Italie en 2011. Satisfait de son sort ? Non, pas vraiment. Ce brave « migrant » comme ils disent, ne savait sans doute pas ce que c’était une école, une vraie, avec des élèves, des profs, des devoirs. Il a mis le feu dans son école. Sans le faire exprès sans doute, nous diront les bonnes âmes de la gauche bien-pensante.

Venu de son désert natal, élevé au lait et soigné avec les chamelles du coin, ayant sans doute une affection particulière pour son amie la chèvre de son enfance, l’école ne lui était pas vraiment familière. Il faut donc comprendre le drame de ce bédouin. Un drame vous dis-je ! L’Italie, peu compréhensive, voire un brin raciste sûrement, le colla en taule. Lui qui ne demandait rien d’autres que des allocations, une aide médicale gratuite, une assistance permanente et un logement afin de pouvoir se marier avec trois femmes du bled, faire 12 enfants et donc, vivre tranquillement avec sa famille venue par le regroupement familial, comme beaucoup de ses coreligionnaires. Enfin ceux qui revenaient au bled, se pavanaient, se gaussaient sur la bêtise des kouffars.

Là, ce fut le drame nous explique la presse gauchiste. Il rencontra des méchants ! Entendez par là, des militants du djihad, des islamistes radicaux qu’il ne faut surtout pas confondre avec l’islam qui est, comme chacun le sait, une religion pleine d’amour, de véritable tolérance (surtout envers les femmes -coucou aux filles de Cologne) et n’ayant que la paix à la bouche comme nous le disent d’ailleurs les prêtres, les curés, les cardinaux, les évêques et même le Pape ! Sans compter tous les gentils de la gauchosphère, tous abrutis aux « droits de l’hommisme« .

Cela en fait du beau monde. Rien à voir avec ces salauds de fachos qui s’esbaudissent à outrance dans les médias de la réinformation voyant dans l’islam la source de la décapitation, et autres mains coupées. Bien sûr, ça arrive ! Une décapitation par ci, une lapidation par-là, en Arabie, au Yémen, à vérifier pour le Qatar ! Rien de bien grave. Pas de quoi fouetter un apostat que diable.

Au bout de quatre ans de nourriture gratuite, et de logement sans loyer, il sort et porte en lui… la rancune !  C’est toute l’astuce du récit. Forcément, car il faut bien que les mécréants soient coupables quelque part dans cette affaire. Sinon, cela n’a pas de sens. Pourquoi voulez-vous qu’il tue des innocents ? Pour l’islam ? M’enfin, c’est stupide puisque l’on vous dit que l’islam est amour, paix et tolérance !

Il va en Allemagne et vous les connaissez les Allemands, ils sont accueillants, ouverts, sympas, bosseurs et plus du tout envahissants. Mais il fête Noël et cela, l’Anis ne le supporte pas ! C’est contraire à ses principes qui bien sûr n’ont rien à voir avec l’islam. Contraire à ses principes, c’est tout. Circulez, il n’y a rien à voir ! Je vous voir venir avec votre islamophobie !

Alors il se fait remarquer un peu par la police allemande, pour ses désirs de braquages. Curieusement, et sans doute parce que nos amis allemands ne sont pas des obsédés de l’arrestation, ils lui foutent la paix. Là, on se dit que l’Allemagne a bien changé. Il fut un temps, ou il aurait connu la hache du bourreau avant même d’avoir pu faire sa prière. Mais les braves flics teutons lui foutent la paix.

Noël approchant, il décide de flinguer un Polonais ! Rassurez-vous, il était catholique. Imaginez le scandale si cela avait été un catholique flinguant un musulman. Passons, il le flingue dans son camion, le lui fauche et décide d’écumer un marché de Noël à Berlin, histoire d’expliquer que ce n’est pas bien de fêter l’arrivée du petit jésus !

Il arrive à se tailler dans la nature et l’Anis disparaît. Il se barre en France et échappe aux 10 ou 12 douaniers que la France socialiste a pu mettre sur sa frontière. Une vraie ligne Maginot ! Il passe la frontière malgré ce terrible barrage qui a dû l’inquiéter. Ni vu ni connu, il prend le train, et retourne en Italie. Là on se dit que le type n’a plus toute sa tête. S’il avait eu un cerveau, il lui suffisait de frapper à la porte d’une gendarmerie, d’un commissariat et là, il faisait une demande d’asile à Fresnes. La question est : y avait-il des policiers, des gendarmes à sa disposition compte tenu du plan Vigipirate, les heures supplémentaires non payées, les manifestations diverses et variées et de la neige… Ah la neige ! Vous le savez bien, dès qu’il y a un demi centimètre de neige en France, plus personne ne bouge… C’est la catastrophe !

Il arrive en Italie, et là il se fait bêtement descendre alors même qu’il ne faisait que hurler Allah Akbar, (un dieu qui n’a rien à voir avec l’islam) tout en tirant, sans doute pour jouer, sur les policiers italiens. Avouez quand même que les Italiens n’ont pas le sens de l’humour.

Bref, ce pauvre immigré de passage est passé à la trappe. Il a cassé sa sucette l’Anis !

Plus sérieusement, j’espère au passage que s’il y a un Dieu, qu’il laisse les douze personnes qu’il a tuées lui faire cracher le sable du désert de son bled et en profiter pour lui faire bouffer des saucisses de cochon jusqu’à l’enfer.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

Share

C’est bon, de 10 caractères , on passe à 250. La liberté d’expression gagne ses lettres de noblesse. Merci Gérard, c’est bien qu’il soit parti en sucette!
Bon Noël à tous les patriotes

Merci

Merci Gérard!!! Nicolas…….

@MOULIN Ils sont surveillés mais la surveillance 24H/24, à chaque seconde de leur mouvement, je n’y crois pas. Par exemple, en France, il y a plusieurs dizaines de milliers de fichés S, comment voulez-vous qu’ils soient TOUS surveillés en même temps, et que leurs faits et gestes soient à tous surveillés à la seconde ? Et pour ce Anis Amri, il devait être très bien surveillé car considéré comme un potentiel terroriste qui allait faire un attentat immiment, mais à partir du moment qu’il n’était pas été expulsé de l’Allemagne, A TOUT MOMENT, il pouvait passer à l’acte, et savoir… lire la suite
Il était déjà délinquant en Tunisie, et musulman. A mon avis, la prison lui a juste fait faire des rencontres avec des musulmans radicaux mais un jour ou l’autre, il aurait fait un attentat en Allemagne (mais il aurait pu le faire aussi dans tout autre pays européen où il se trouvait). A savoir aussi que la Tunisie est le pays où l’EI recrute le plus de jeunes, donc ce terroriste tunisien, fait partie du profil-type recruté par l’EI. Quant à la presse qui parle de son parcours comme s’il s’était soudainement « radicalisé », je rappelle que pour le terroriste de… lire la suite

On change je change
Mais j’ai levé le bras comme si la Mannschaft ou la Squadra Azzura avait marqué un but à l’annonce de la mort de ce fidèle de la religion de paix et d’amour
Priez pour vos ennemis mais le Seigneur était avant l’Islam
Comme toutes les règles les exceptions sont de règle
Alors je suis content ce soir !! Bravo les Italiens

wpDiscuz