L’erreur d’Hitler : ne pas s’être appelé Mahomet

Publié le 12 août 2014 - par - 2 135 vues
Share

hitlerLa grande erreur d’Hitler est d’avoir créé un parti politique, au lieu de créer une religion.

Une idéologie totalitaire, habillée en « Culte » bénéficie dans ce pays, qui n’est absolument plus Laïque, des protections que donnent les états totalitaires aux religions officielles.

Notre Laïcité totalement dévoyée n’est plus la mise en dehors des règles de l’organisation commune, des carcans dogmatiques ; le cantonnement des pratiques religieuses  au strict domaine privé, c’est devenu la surenchère aux exigences de toutes sortes, en contradiction avec les lois fondamentales.

On égorge les moutons sur les trottoirs, (bon, ailleurs, ce sont des hommes qu’on égorge à titre d’exemple, ici c’est moins pire), les abattoirs sont devenus hallal au mépris des règles d’hygiène et de la souffrance animale, On bloque les rues pour des prières, on emballe les femmes dans des draps ou des torchons, en fonction des moyens; etc.

Le militant est méchant, l’adepte est gentil. Le philosophe est dangereux, le croyant est docile. Le penseur est rebelle, le pratiquant est soumis, le cartésien est à pendre, l’abruti est glorifié.

Celui qui défend des règles librement débattues, est un salaud, celui qui terrorise et menace de mort un « soumis » au nom d’Allah est respectable.

Les lois de la république c’est de la merde, la Charia c’est la panacée.

 

Si donc Hitler avait expliqué que le nazisme était une religion, le coran et Mein-Kampf sont parfaitement interchangeables, il aurait peut-être encore aujourd’hui des adeptes et des croyants, se réunissant dans des lieux de culte. Grâce à nos lois non écrites, condamnant le blasphème, auto-promulguées et appliquées par nos juges de Belfort, il serait sous la protection de « L’Etat Français ».

Les nazis pourraient ester en justice pour se plaindre des propos des socialos, des écolos, des intellos, et autres bobos …..

Quel con cet Hitler, d’ailleurs Staline, le bon petit père des peuples, plus messianique, et plus ferme dans les exécutions de masse, l’a vaincu, c’est bien une preuve ça !

 

Et vive Mahomet, qui est bien l’inventeur du totalitarisme moderne, Pol-pot et et le Hutus n’ont rien inventé, ils ont plagié, mais sans la « couverture » religieuse, ce qu’ils ont fait est très vilain ! 

Francis TEGAL

Share

Les commentaires sont fermés.