EDITO DE CYRANO

Les assassinats d’Alicia, Audrey et Killian par Abdallah et Souleymane…

Il serait sans doute injuste de n’attribuer qu’à François Hollande et son équipe la responsabilité des événements qui se déroulent en France, depuis l’élection du nouveau président de la République, que quelques persifleurs de Riposte Laïque appellent Normal 1er.Depuis trente ans, lui est les siens nous racontent une belle histoire : l’Union européenne va faire le bonheur des peuples, l’immigration, essentiellement arabo-musulmane, est une chance pour la France, et son pendant, l’islam, est une religion d’amour, de tolérance et de paix.

Depuis trente ans, les faits démentent cette belle fable, malgré l’appui idéologique des cerbères du politiquement correct, qu’ils soient sociologues, chercheurs, anti-racistes, journalistes, socialistes, trotskistes, communistes.

Depuis trente ans, les statisticiens de l’Insee ont beau mentir sur la réalité de l’ampleur de l’immigration, les journalistes ont beau taire le nom de l’assassin à chaque fois qu’il a une consonance étrangère et le donner les rares fois où c’est un Mathieu, les violences de l’islam sur notre territoire ont beau être soigneusement camouflées, le déni de réalité n’est plus possible, car, aujourd’hui, rares sont les citoyens de notre pays qui n’ont pas eu, au moins une fois dans leur vie, un problème, parfois grave, voire dramatique, avec ceux qu’on appelle pudiquement les nouveaux venus, voire des « chances pour la France », comme l’ânonnent Julien Dray et ses potes de Sos Racisme depuis 1984.

Et que la majorité des immigrés et des musulmans vivent paisiblement sur notre sol en respectant nos lois  ne change pas le constat : 60 à 70% des détenus des prisons françaises seraient musulmans d’après une enquête américaine. Quoi d’étonnant à cela ? Quand deux cent cinquante mille immigrés arrivent chaque années sur notre sol, il est impossible de trier le bon grain de l’ivraie, il est impossible que des délinquants en tous genres ne fuient pas leur pays où ils risquent la prison à cause de leurs délits et ne viennent pas exporter sur notre sol leur mode de vie. On ajoutera les remarques textes de Christine Tasin sur la violence liée à l’islam et donc à l’éducation reçu par un certain nombre d’immigrés, qui, pour différentes raisons, sont incapables de se maîtriser et laissent parler leurs instincts.    

Alors, quoi de neuf depuis la victoire de François Hollande, qui n’est que le fruit de ces trente années de mensonges honteux ? Des vérités encore plus aveuglantes. Des drapeaux étrangers, majoritairement de pays arabes, place de la Bastille. Un sondage, absolument pas démenti, confirmant que 93 % des musulmans ont voté Hollande. Une autre enquête, pas davantage démentie, nous apprenant que 74 % des journalistes, ceux qui ont tapé sur Sarkozy pendant cinq ans et lynché Marine Le Pen, ont voté Hollande au deuxième tour.

Les socialistes doivent donc leur élection à la politique migratoire menée depuis trente ans, à l’implantation de l’islam, et à la démagogie dont ils ont fait preuve devant la montée des violences des « jeunes » tout au long de ces dernières années. Dès le 6 mai au soir, on entendait de sympathiques jeunes garçons se vanter d’avoir « dégagé » Sarkozy, et on les voyait agresser sans vergogne des policiers qui avaient comme consigne de ne pas gâcher la fête, donc de fuir.

Deux drames, particulièrement révélateurs, ont marqué ces derniers jours. Le meurtre de deux femmes gendarmes, Audrey et Alicia, par un multi-récidiviste prénommé Abdallah, et l’assassinat, en pleine cour de récréation, du jeune Killian, âgé de 13 ans, par un autre jeune, qui s’appelle Souleymane, âgé de 16 ans. A chaque fois, le réflexe de la presse a été le même : essayer de taire le nom de l’assassin (Le Monde de ce jour ira jusqu’à appeler Souleymane Vladimir !), pour que les braves Français ne sachent pas qu’il portait un prénom musulman. Christine Tasin a écrit un premier article, qui circule beaucoup, au lendemain du meurtre des deux gendarmes, intitulé Meurtre des deux gendarmes, j’accuse ».

Dire ces vérités lui vaudra-t-il les foudres des associations anti-racistes, et les joies de la 17e chambre correctionnelle de Paris, comme les ont déjà connues Eric Zemmour, Pierre Cassen, Pascal Hilout, et que les connaîtront prochainement Jacques Philarchein et Renaud Camus ? Malgré toutes les précautions prises, nous savons que cela est possible, au vu de la grotesque dictature de racketteurs professionnels qui sévissent en France depuis la loi Pleven et surtout la loi Gayssot, et de la bienveillance dont ils disposent de la part de magistrats qui instruisent systématiquement leurs plaintes souvent ridicules. Pour autant, nous avons décidé de ne pas céder à ce type d’auto-censure, et de continuer à dire les choses, en assumant les conséquences possibles de nos propos.

Le journaliste du Nouvel Observateur Hervé Algallarondo parlait, au sujet de cette gauche qui est aujourd’hui au pouvoir, de la préférence immigrée. On pourrait également parler de la préférence racaille, quand on voit les premiers messages envoyés par quelques ministres.

Comment qualifier autrement l’attitude d’un Manuel Valls, qui se déplace au chevet d’un « jeune » qui, sur un scooter volé, à Villiers-le-Bel, a chuté en voulant fuir devant une voiture de police qui ne le poursuivait même pas ! Ce même ministre de l’Intérieur n’aura pas un mot pour protéger ses hommes, déjà accusés par toute la bien-pensance d’avoir fait volontairement tomber les braves petits, il préférera faire allégeance aux racailles. Par contre, aucun ministre ne montrera, au chevet du jeune Killian agonisant, la solidarité de la Nation. Peillon se déplacera uniquement le lendemain, pour mieux noyer le poisson. Hasard ?

Le même Manuel Valls, dès sa nomination, fera savoir aux forces de l’ordre son opposition à la présomption de légitime défense, que Sarkozy, à quinze jours du premier tour (de qui se moque-t-on ?) avait fini par faire sienne. Il ira même jusqu’à compliquer administrativement les futurs contrôles policiers. Le message de Valls est le suivant : plutôt pleurer des policiers morts que leur donner les moyens de rester vivants. Résultat : les racailles se croient encore davantage tout permis, et deux femmes gendarmes, sans doute tétanisées par la perspective d’ennuis judiciaires, se laissent désarmer et tuer par un multi-récidiviste qu’un juge – aura-t-il des comptes à rendre pour justifier sa décision ? – aura laissé, une fois de plus, en liberté. A Digne, le commissariat sera harcelé pendant des heures par des dizaines de jeunes voyous, d’origine non européenne, qui entendaient libérer trois des leurs que les policiers, se croyant encore sous Sarkozy, avaient osé arrêter. Un centre-ville détruit, et des forces de l’ordre à qui on interdit de faire la seule chose possible : tirer pour défendre leur vie, et leur commisssariat. Hasard ?

Christiane Taubira, après avoir annoncé la fin des tribunaux correctionnels pour les mineurs délinquants, osera, quelques heures après les obsèques des deux gendarmes, annoncer la prochaine disparition des peines plancher. Cette femme, auteur d’un texte liberticide sur l’esclavage, à cause duquel un chercheur, Olivier Petré-Grenouilleau, s’est retrouvé au tribunal, n’a jamais caché, en militant et en soutenant des mouvements indépendantistes, sa haine de la France. Elle est capable de faire juger un chercheur, et en même temps d’envoyer un signal fort à toutes les racailles multi-récidivistes et à tous les voyous : avec moi, l’Etat français sera désarmé face au crime. Hasard ?

François Hollande, qui n’a pas de mots assez durs contre le régime syrien, à qui il reproche de ne pas subir le sort des autres « printemps arabes », à savoir le remplacement de régimes nationalistes arabes par des dictatures islamistes, vient, sans vergogne, de féliciter le candidat des Frères musulmans égyptiens, vainqueur des élections. Hasard ?

Le même Hollande, outre le fait d’avoir nommé des ministres bi-nationaux, comme Mesdames Belkacem ou Benguigui, ne verra aucun inconvénient à ce que la première devienne porte-parole du gouvernement, sans avoir à choisir entre ses deux nationalités, et la deuxième tienne des propos souhaitant que « à qualité égale, priorité au beur, puisqu’il a eu plus d’obstacles à franchir qu’un blanc de souche ». Hasard ?

Dans un autre registre, nous venons de voir le spectacle lamentable de notre équipe de France de football, éliminée en quarts de finale face à  l’Espagne, à l’issue d’un match peu glorieux. Les seuls qui montrent du mépris pour l’hymne national s’appellent Benzema, Ben Arfa, Nasri et Ribery. Tous musulmans, de naissance pour les trois premiers, par conversion pour le dernier.  Or, Ribery et Benzema, présentés comme les deux grandes vedettes de l’équipe, ont réussi la prouesse de ne pas marquer un seul but en quatre matches, et pourtant, la presse les encense de manière incroyable. Circonstance aggravante, comme en 2010, en Afrique du Sud, où le musulman Anelka avait dit au sélectionneur, à la mi-temps, « Va te faire enculer, fils de pute », cette fois, c’est Samir Nasri qui se distingue par son vocabulaire fleuri. Certes, lui a marqué un but, mais immédiatement après, il dit « Ferme ta gueule, ferme ta gueule » aux journalistes français, coupables d’avoir osé le critiquer lors de ses dernières prestations internationales. Il ne pourra que finir glorieusement son tournoi en agressant un autre journaliste par ces mots : « Va te faire enculer, va niquer ta mère » qui montrent un éventail de vocabulaire des plus intéressants. Quant à Ben Arfa, il osera tenir au sélectionneur, dans le vestiaire, parce que celui-ci osait lui faire remarquer qu’on ne téléphonait pas dans un vestiaire, immédiatement après un match, des propos eux aussi pleins d’aménité… Eric Zemmour a raison dans la virulence de ses arguments, mais tort en englobant l’ensemble de l’équipe, et en protégeant Laurent Blanc. Il y a en effet dans ce groupe des attaquants qui chantent La Marseillaise, qui marquent des buts, des joueurs qui parlent correctement, et ont un parfait esprit d’équipe. Ils sont souvent restés sur le ban de touche. Hasard ?


YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=75WUNXB2owg&feature=player_embedded

Un Taddéi, qui ne paraît pourtant pas un méchant garçon, réussit à se ridiculiser, dans une interview accordée au site « Enquête et Débats ». Il ne voit dans l’hystérique porte-parole des Indigènes de la République, Houria Bouteldja, dont il n’évoque ni les propos racistes, ni le soutien aux groupes terroristes et antisémites comme le Hamas, qu’une femme à la pensée intellectuelle digne d’Alain Finkielkraut, et bien supérieure à celle d’une Christine Tasin. Hasard ?

Jean-François Chemain, dans son livre « Kiffe la France » nous explique que, dans son quotidien d’enseignant en Seine-Saint-Denis, il a affaire à des élèves majoritairement musulmans louant régulièrement Hitler et Ben Laden, et qualifiant fréquemment les « souchiens » de « Sales Français ». Il n’est jamais invité sur les plateaux de télévision, pas davantage que Véronique Bouzou. Hasard ?

Roger Heurtebise, depuis des semaines, illustre par ses article la résistance qui se développe face au tout-halal que les autorités veulent nous imposer. La vérité commencé à éclater quant aux risques sanitaires que courent nos enfants, notamment par la bactérie e-coli. Hospitalisation d’enfants en Belgique et près de Bordeaux. Silence dans la presse, à comparer avec l’épisode de la vache folle. Hasard ?  

Voilà quelques exemples, nous aurions pu en citer bien d’autres, qui montrent la réalité de la préférence immigrée de nos élites, qu’elles soient au gouvernement, dans les milieux journalistiques, artistiques ou sportifs. Les Français vont se rendre compte, de plus en plus douloureusement dans leur quotidien, de la terrible réalité que les menteurs professionnels ne pourront plus cacher : ils seront de plus en plus en danger, et encore davantage sous un gouvernement Hollande.

Nous avons sur notre territoire des milliers de Mohamed Merah en puissance, élevés dès le biberon et les écoles coraniques, dans la culture de la haine et de la violence contre le mécréant, le juif, l’homosexuel ou la femme qui oserait vouloir l’égalité, avec une mission : faire de la France une terre d’islam. C’est parce qu’ils ont compris ce message que les musulmans les plus radicalisés – et qu’ils ne soient qu’une minorité n’empêche pas que ce soit une catastrophe pour notre pays, parce que cette minorité est très active et qu’elle règne par la peur sur tous, musulmans ou non musulmans  – mènent, sur le territoire français, une guerre quotidienne impitoyable à notre pays et à ses habitants, pour l’affaiblir, et donc le conquérir plus facilement quand le moment sera venu. Pour cela, comme nous l’avons encore constaté à Vannes, ils bénéficient de l’appui des racailles prêtes à répondre à toutes les sollicitations dès qu’on attaque l’islam, par réflexe clanique.

Les premières mesures de ce gouvernement, élu grâce au vote communautariste et religieux des musulmans, ne sont que le fruit d’une politique certes criminelle, mais qui a sa cohérence. Hollande et les siens, hier porteurs de valises du FLN, aujourd’hui porteurs de valises de l’islam, mettent méthodiquement en place le programme théorisé par Terra Nova et son gourou, le nouveau député Olivier Ferrand. Ils expliquent aux racailles et aux islamistes qu’ils les comprennent, qu’ils sont le véritable avenir de la France, ceux qui vont remplacer les représentants d’une France moisie et rance pour qui ils n’ont que mépris.

Depuis trente ans, ceux qui dirigent le monde ont décidé d’en finir avec les Etats-Nations. Leurs fidèles laquais de l’UMP ou du PS relaient donc ce discours, en expliquant qu’il faut en terminer avec un pays à qui ils ont retiré toute souveraineté, et qu’ils ont surendetté délibérément sur les marchés financiers. Ils ont, en outre, transformé de manière visible sa population, sans demander l’avis au peuple, et en lui mentant.

Est-il donc si étonnant que nos gouvernants, qui depuis trente ans, veulent en finir au plus vite avec notre France, et militent ouvertement pour la préférence immigrée, soient si indifférents au fait ce sont presque toujours des Killian, Alicia ou Audrey qui sont les victimes, et trop souvent des Souleymane ou des Abdallah les bourreaux ?

LES RENDEZ-VOUS DE RIPOSTE LAIQUE

Mercredi 4 juillet, à 18 heures, en direct, Christine Tasin et Pierre Cassen seront les invités, sur Radio Courtoisie, de Gérard Marin, « Le libre journal des médias ». Thème de l’émission : la France depuis la victoire d’Hollande.

Ecoutez Radio Courtoisie en direct :

http://fr.peeplo.com/search/?q=%C3%A9couter%20radio%20courtoisie&type=web&from=adg28

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage :
http://www.saucisson-pinard.com
Ainsi que la page Facebook :
http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrage à vendre : Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.