Les basses oeuvres de désinformation des Bourdin, Fourest, Désir…

Attachez vos ceintures car les turbulences, c’est maintenant! La Manif du Peuple donne l’occasion aux meutes aussi bien médiatiques que politiques de se jeter sur un beau nonos. Pour certains, ce n’étaient évidement que bêtes immondes dans la rue, vous savez, les homophobes! D’après France3, pas assez métissée la manif ! Mais enfin quel est le rapport ? Aucun mais ne perdons l’occasion même mal placée de balancer  les fameux « racistes! » et « phobes ci et ça! »  au méchant peuple. On nous a également balancé des chiffres de participation plutôt variés et bizarres, mais d’après M. Bourdin sur RMC: « on s’en fout des chiffres! »  qu’il  a dit. Ah non Môssieur, que vous vous en foutiez des chiffres soit,  mais les manifestants ne s’en foutent pas. Vous allez voir qu’il y en aura bien un ou une qui finira par nous sortir que cette manif ne réunissant que trois pelés et un tondu ne valait vraiment pas tant d’attention. Bof, direz vous, au point où nous en sommes et avec toutes les âneries qui n’arrêtent de voir le jour…..

D’ailleurs une petite place d’honneur pour les propos de Caroline Fourest: « Il y a des hétérosexuels qui font des enfants très tordus, très délinquants. Et dans 98% des cas, c’est ce qui se passe.»  Il fallait oser sortir une telle énormité. Excusez ceux issus de couples hétérosexuels et qui s’avèrent on ne peut plus respectueux de nos lois (2%, c’est correct?) de ne pas applaudir à tout rompre.

C’est aussi Marine -et son absence- qui n’a pas fini d’en entendre. Bien qu’elle se soit expliquée à moult reprises sur sa décision de ne pas participer à la manif avec sa délégation, ça ne passe pas trop. Certains ne se sont gênés d’y être, coucou Jean-François, mais voilà la question: est-ce par conviction personnelle et en âme et conscience ou bien purement par coup politique? Marine devait-elle aussi avoir libre choix sur sa participation ou mettre le peuple qu’elle défend, au-dessus de tout et y compris du qu’en dira-t-on? De trois choses l’une dans ces cas: on y va, on n’y va pas, on veut y aller mais sans s’afficher politiquement, mais là, comment? À moins de vêtir de quoi n’être reconnu et se mêler à la foule, quelques photos discrètes pour preuves et sorties si/quand nécessaire pour fermer les clapets mal intentionnés….

Les aboiements de la caste politique n’envient rien à ceux des médias. Prenez Jean-Philippe Désir qui déclare:  «Le parti socialiste ira jusqu’au bout de la grande réforme de progrès voulue par les Français» Non seulement encore un qui voit progrès dans la démolition/éradication des racines et structure familiales mais qui, ou lui aussi nous la joue , ou bien devrait vraiment redescendre du petit nuage qu’il navigue car si  pour lui aussi une minorité doit prendre le dessus, vraiment plus que mal barrés nous sommes! Mais bon, ça nous le savons et savons également sur quoi ce genre d’enfumage mène, alors M. Désir, chut, le silence non seulement est d’or mais aussi de mise.

Mais il a fallu qu’il en rajoute: « Il est inacceptable de voir des dirigeants de l’UMP, comme MM. Copé et Bertrand, dans la même manifestation que des représentants de l’extrême droite, comme Madame Maréchal-Le Pen, Monsieur Collard et le Bloc Identitaire et Civitas. » Là aussi, une bonne occasion de se taire perdue! Nous faire des leçons de morale? Mais lorsque l’on veut se permettre telles leçons, il faudrait quand même pouvoir au minima montrer patte blanche non? Excusez-nous mais 18 mois de prison avec sursis et 30.000 Francs d’amende pour emploi fictif -mais RÉMUNÉRÉ- ne vous qualifie certainement pas monsieur Désir! Et heureusement que, si comme il est aussi reporté,  Mitterrand vous a amnistié pour toutes vos amendes de stationnement impayées, car peut-être vous seriez-vous sinon retrouvé sur la paille….

Triste bilan de l’état de nos institutions. Les médias font leur possible pour non seulement minimiser l’ampleur de la manif mais aussi la salir, d’ailleurs sûrement bien déçus qu’il n’y ait eu débordements. Certains politiques donnent des leçons de morale mal placées. Mais le pire est « là-haut », où bien évidement on balaie d’un revers la voix d’un peuple, ce peuple même qui prétendument devait être entendu, surtout quand en si grand nombre. N’est-ce pas M. Hollande?

Permettez ce petit rappel de mémoire: 2006, conflit sur le CPE. Hollande alors député de Tulle défile lui aussi (à Paris), déclamant alors que  Dominique de Villepin devait « entendre le message de la raison en retirant le CPE ». Que, « quand il y a des milliers et des milliers de citoyens, jeunes ou moins jeunes, quand toutes les organisations syndicales, représentées sans exception, quand de nombreuses associations d’étudiants et de parents d’élèves, sont aussi mobilisés, à quoi sert d’attendre la prochaine manifestation ? »

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, ce même François Hollande qui aujourd’hui nous fait un virage de 180 degrés et refuse cette même représentation du peuple, de surcroît bien plus importante que celle datant de 86. François Hollande qui, tel un enfant à qui on veut retirer le jouet dont il abuse, ici le pouvoir, va bien s’offusquer et hausser le ton, secouant frénétiquement son hochet, ici le peuple. « Môa Jêu…… heu…. »  Perd le nord? Se sent dépassé? S’aperçoit à quel point ça chavire et qu’ils/elles se rendent de plus en plus détestables « la-haut »?  Non? Pardon, vous disiez? « C’est Môa heu, qui décide et jai dit alors voilà c’est comme ça et pas autrement, même si le peuple ne veut pas!  Ils l’auront le momo heu… mariage homo et adoption et tout, heu, na! » Légère parodie certes mais au final, c’est quand même ça, non?

Mais que nenni monsieur Normalité, ce ne sera pas ainsi car le peuple a recours pour se faire entendre, ne vous en déplaise. Mise à part bien évidement les autres manifestations qui suivront:

Premièrement: déjà rien que les manifestants que vous êtes bien décidé à ignorer pourraient et en fait devraient tous commencer par vous envoyer un courrier à l’Élysée, pour encore une fois vous dire NON! Ajoutons ceux qui n’ont pu faire le déplacement, et ça va sérieusement faire du monde. De plus, rappelons qu’il nous est gratuit d’écrire à l’Élysée: pas besoin de timbre, bien que cette information aie elle aussi disparu du site de l’Élysée, tout comme notre drapeau tricolore qu’ils s’obstinent à ne vouloir remettre en due place (ça, on ne l’oublie pas). Donc au moins plus d’un million de lettres seront loin de passer inaperçues, sans compter les sérieux maux de têtes que cela engendrera mais pour être honnête, on s’en fiche. Vous ignorez bien le peuple, soyez donc prêts à en assumer les conséquences.

A vos stylos chers et chères compatriotes et envoyez vos courriers tous azimuts mais attention, surtout prenez garde que pas une seule miette de pain ne se retrouve dans l’enveloppe car ce serait considéré comme outrage au président!

Monsieur François Hollande
Président de la République Française
Palais de l’Élysée
55, rue du Faubourg-Saint-Honoré
75008 Paris

Deuxièmement, et ici je relaie une information non sans importance de Manuel Gomez sur Boulevard Voltaire:

[….la constitution de la 5e République, voulue et fondée par De Gaulle, est une démocratie semi-directe, dans laquelle les citoyens peuvent être appelés à statuer eux-mêmes sur certaines lois sociétales et cela soit par référendum proposé, soit par référendum d’initiative populaire.
-Article 3 de la Constitution du 4 octobre 1958 : « La souveraineté nationale appartient eu peuple qui l’exerce par ses représentants (démocratie représentative) ou par voie de référendum (démocratie directe).
En France, depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003 même si cette initiative populaire n’existe toujours pas formellement il est possible de la distinguer au travers de l’articulation de deux articles de la Constitution :
-Article 72-1, alinéa 1 : Les citoyens peuvent faire usage de leur droit de pétition.
-Article 72-1, alinéa 2 : Puis de voter sur cette réforme locale au travers du référendum local.
La pétition a alors pour objet de demander l’inscription à l’ordre du jour de l’assemblée délibérante de la question (Assemblée Nationale) l’organisation d’une consultation des électeurs sur un sujet précis relevant de la compétence d’une collectivité territoriale.
(Sources : Référendum local, consultations locales et Constitution. 24 mars 2003, page 500, par Michel Verpeaux)
(Exemple : voir États généraux de la démocratie territoriale organisée par le Sénat entre décembre 2011 et septembre 2012)]

Troisièmement, de nouveau ce petit rappel de notre droit constitutionnel et souverain, ultime recourt contre fossoyeurs et destructeurs obstinés du Peuple et sa Patrie:

« Quand le gouvernement -ça c’est vous- viole les droits du peuple -ça c’est nous-, l’insurrection est, pour le peuple -nous- et pour chaque portion du peuple -encore et toujours nous- le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Nous sommes loin d’être impuissants -encore moins fatalistes, et le peuple Français, sa volonté et son droit souverain, ILS NE L’EFFACERONT PAS!!

Alain Mercier

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.