Les journaleux et la reconnaissance du ventre

Jeter le discrédit sur l’ensemble d’une profession n’est agréable pour personne, en tout cas, le jugement que je porte sur les Média et les Journalistes, ne me réjouit pas, du moins pas d’avantage qu’un Président de cour de justice ne se réjouit en énonçant une peine capitale, quand bien même fut-elle pleinement méritée.

La place qu’occupe la presse aujourd’hui dans l’esprit d’une majorité de Français est celle de l’accusé. Accusé de taire, de tromper, de travestir, de dissimuler, de mentir par omission ou délibérément en connaissance de cause, face aux événements du monde réel, qu’elle tord dans tous les sens jusqu’à la façonner pour plaire à ses Sponsors, comme à l’idéologie Socialiste, qui sont souvent les mêmes.

Le banc d’infâmie que leur attribue l’opinion publique, ne leur pose pas d’état d’âme, et n’influence aucunement leur attitude au regard de cette situation pour le moins peu enviable. La communication n’est pas encore rompue, mais ce qui ressemble de plus en plus à de la propagande en faveur du pouvoir Socialiste génère un scepticisme bien réel au sein de la population. En d’autres temps ce manque d’adhésion aurait pu s’expliquer par une opposition à l’esprit de contradiction finissant par s’essouffler, mais non, la défiance persiste. Les journalistes auraient-ils perdu leurs pouvoirs Hypnotiques ? Ne seraient-ils plus les mieux à même d’enseigner « au troupeau » comme ils le nomment, ce qu’il est juste de croire ou de penser ? Les journalistes ont pourtant fait des études pour convaincre : de la Philo, de la Psycho, de la Socio, et même pour certains de la science Po ! La renommée de leurs illustres confrères n’authentifie même plus leurs dires, ils se sont métamorphosés en Journaleux ! 

Pour ma part comme pour beaucoup, un mensonge fut-il médiatique, et réitéré à longueur de journée, d’articles, ou de grand messes télévisées, ne devient pas pour autant une vérité. Une Cohorte de menteurs patentés ne devient pas du fait du nombre, une assemblée d’honnêtes commentateurs non plus.

L’actualité de ces derniers jours offre quelques exemples à mon propos. Je citerai en premier lieu, le soi disant scandale Spanghero, ou si l’on préfère celui de la viande de Cheval vendu pour de la viande de Bœuf. Certes il y a eu tromperie et cela doit être dénoncé et condamné, mais alors pourquoi, dans le même domaine, les Média en taisent un tout aussi grave et qui semble ne révolter personne ? Voici les faits, dont une presse objective aurait du s’emparer. Lorsqu’une vieille vache laitière ne fournit plus son quota de lait, que croyez-vous qu’il en advienne ? Elle est vendue à un abattoir à un prix naturellement très bas compte tenu de sa vétusté. Mais sous quelle appellation croyez-vous que cette vielle vache laitière réapparaîtra sur l’étal de votre boucher ou dans les plats cuisinés des super marchés ? PUR BŒUF D’origine Française garantie, en lieu et place de VIEILLE VACHE LAITIERE ! Eh oui, il n’y a pas que l’étiquetage entre un Cheval et une Alouette à modifier mais bel et bien celui de l’ensemble de la filière Agroalimentaire et bovine en particulier, car si ma mémoire est bonne, une VACHE, n’a rien à voir avec ni un TAURO ni un BŒUF ! Même s’il est vrai, par les temps qui courent, que  nous ayons du mal à distinguer les Males des Femelles, comme d’en différencier la saveur ! Beaucoup d’entre nous ne connaissent, et ne connaîtrons jamais, le vrai goût d’une viande de Bœuf pourtant payée au prix fort, alors dans ce cas n’y a t-il pas là aussi Tromperie sur la marchandise et escroquerie ?  Mais n’attendez rien sur ce sujet de la part des média Français, cela mettrait beaucoup trop de monde en porte-à-faux, comme ce fut le cas pour l’abattage Halal toujours aussi répandu sur le territoire Français, mais qu’il est interdit d’évoquer sous peine de racisme !

Dans le domaine alimentaire, Bruxelles, faisant toujours preuve d’un Crétinisme Autotrophe et Endémique, va réintroduire les farines animales pour l’alimentation des poissons d’élevage dans un premier temps, avant de les autoriser à nouveau dans toutes les filières animales. Cette autorisation a été accordée au vu des résultats d’une étude prouvant que les poissons ne sont jamais victimes de la maladie de la vache folle. Est-ce pour autant qu’ils n’en seront pas des vecteurs pour les Humains qui consommeront ces poissons ? Cela nous le découvrirons lors d’un prochain scandale.

Un aspect beaucoup plus dramatique de l’actualité qui a tenté d’être étouffé, ou pour le moins minimisé par les média au cours de la semaine. En 3 jours, 5 Français se sont immolés par le feu ! Lorsque l’on sait qu’un seul en Tunisie peut déclencher une révolution, on imagine aisément les craintes de nos vaillants chroniqueurs. Voila un flagrant type de mensonge par omission de la part de la presse concernant un important phénomène de société dans notre pays. On se suicide par désespoir, et en s’immolant c’est que l’on cherche à le faire savoir, or la presse Française n’a que faire du désespoir d’un peuple lorsqu’il s’agit du sien. La politique menée par les Socialistes conduirait-elle au désespoir de la classe moyenne ? Mais cela vaut-il même que l’on s’en préoccupe ? Nous découvrons là tout le cynisme d’une profession, qui elle, a été mise à l’abri du besoin par Hollande, maquillant la désespérance en un simple fait divers !

Dans la même veine, il y a peu la presse mondiale a relaté l’horreur du viol et du meurtre d’une étudiante Indienne. Les média Français, furent contraints et forcés à leur tour d’en parler, et de faire semblant de s’émouvoir du problème. Je dis bien, faire semblant de s’émouvoir, car chez nous en France avec un viol toutes les 8 minutes, il y aurait certainement matière à s’interroger, et à faire un profond travail de sensibilisation et d’éducation sur certaines populations non ?          

100.000 VIOLS par an selon certaines associations sérieuses. Le silence des média sur le sujet est vraiment assourdissant, car il n’est pas question là de simples faits divers, MERDE ! A croire que cela risque de déplaire à une certaine classe politique, qui ne tient pas à perdre une grande partie de ses électeurs en Stigmatisant, les auteurs de tournantes, qui dans nos Banlieues passent ainsi le temps en toute impunité avec la complicité du système Politico-Médiatique Socialiste Français.

Une autre manière de déguiser la vérité, plus répandue encore chez nos «  chers »   média, transparaît systématiquement au cours de l’organisation de sondage. Le dernier en date concerne un éventuel retour de Nicolas Sarkozy : 62 % des Français nous dit-on ne souhaitent pas un retour de Sarko en politique. Comprenez par-là, bande d’incultes ! Que 62% des Français aiment Hollande à en perdre la raison ! Voilà un autre type de mensonge qui consiste à faire passer un panel de sondés triés sur le volet en fonction des réponses attendues, pour l’ensemble de la population Française !

Je vais clore cette chronique en vous signalant que le Sénat vient d’officialiser la promesse de Hollande faite aux journalistes (une fois n’est pas coutume) d’attribuer à chacun d’entre eux 7.650 Euros au titre de remboursements de frais professionnels, en plus naturellement de l’abattage fiscal  de 30% dont ils bénéficiaient déjà. Vous comprenez peut être mieux le dilemme Cornélien de chaque journaliste qui doit choisir entre dire la vérité et ne pas déplaire à l’idéologie Socialiste de monsieur Hollande, cela s’appelle la reconnaissance du ventre qui pour l’une d’entre eux, le soir, doit être double !

 Hilaire de l’Orne

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.