Les multiples contradictions de Mourad Ghazli, girouette opportuniste

Décidément, notre « ami » Mourad Ghazli paraît avoir des problèmes partout où il passe. Il n’y a pas qu’à la RATP qu’il s’est fait virer, il a été également éjecté des Grandes Gueules, où il a sévi de 2005 à 2008. Sa défense du site extrémiste Oumma.com, et ses propos communautaristes ont fini par le rendre suspect aux yeux d’Olivier Truchot.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x6zd3n_l-affaire-rmc-adler-oumma-com_webcam[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x6zd3n_l-affaire-rmc-adler-oumma-com_webcam

Concernant son licenciement de la RATP, qu’il attribue à sa dénonciation du scandale sexuel qui a éclaboussé le leader du syndicat Unsa-Commercial, plusieurs faits surprennent. Il faisait en effet partie de la même organisation syndicale que celle de celui par qui le scandale est arrivé, Gwenaël Eslan, dit « le Roi », grand manitou du principal syndicat de la RATP.

http://rutube.ru/video/286e2ea4fc76ca77363c3ce445aa5a68/

C’est même ce dernier qui a demandé à la direction de mettre Mourad Ghazli à la disposition de son syndicat, en 2009. A cette époque, notre vaillant syndicaliste ignorait-il tout des pratiques qui avaient lieu à Unsa-Commercial ? Autre élément surprenant, pourquoi ni lui, ni son nouveau syndicat, Satrapt, n’ont-ils déposé plainte, laissant Sud-RATP le faire ?

Signalons la complexité du personnage. Il se présente à la présidence de l’UMP, en 2002. Il fait moins de 1 %. On le retrouve quelque temps après au Parti radical valoisien, où il soutient Bayrou au premier tour, et Royal au deuxième tour. Evolution politique, ou girouette policitienne ?

ghazlifranc-maçonL’homme est franc-maçon, à la Grande Loge Nationale. Il se dit laïque et républicain, et prétend lutter contre le communautarisme. Pourtant, il est très fréquemment invité sur Oumma.com, Radio Beur ou Beur FM, principaux relais de l’offensive communautariste musulmane contre les principes laïques. Le fait de se dire franc-maçon ne l’a pas empêché d’affirmer à plusieurs reprises, sur Beur FM, qu’il allait prier tous les vendredis, à la mosquée de Vitry, qui ne passe pas pour la plus progressiste dans le monde musulman, certains la présentant même comme une mosquée salafiste. Contradictions d’un personnage complexe, ou opportunisme sans limite ?

Enfin, le licenciement de Mourad Ghazli de la RATP, s’il était confirmé, transformerait-elle ce respectable père de sept enfants en cas social ? En 2005, il cumulait son salaire de la RATP, ses émoluments aux Grandes Gueules et ce qui demeure ses principaux revenus, la gestion de ses bien immobiliers. Comme le rappelait Roger Heurtebise, cette année là, il payait 21.000 euros d’impôts fonciers, selon ses propres déclarations. Même s’il a perdu ses revenus de RMC, et s’il était licencié de la RATP, on n’est donc pas inquiet pour lui.

http://ripostelaique.com/mourad-ghazli-le-syndicaliste-qui-roule-pour-les-barbus-de-la-ratp.html

Dernière contradiction du personnage. Il a l’insulte facile, mais se plaint systématiquement d’être insulté, ce qui, en psychiatrie, s’appelle le syndrome de projection : attribuer à d’autres ce que vous êtes réellement.

Ainsi, dans ce registre, il n’a pas hésité à qualifié de « raciste » la vidéo de Guy Sauvage, et le site Riposte Laïque. Pourtant, dans une interview accordée au journal « Le Point », il émettait des réserves quant au comportement de ses locataires africains. D’autres se sont retrouvés au tribunal pour bien moins que cela.

http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2758

Certains disent que la richesse de tout être humain réside dans sa complexité, et parfois dans ses contradictions. Si tel est le cas, Mourad Ghazli est vraiment très riche.

Paul Le Poulpe

FacebookTwitterGoogle+Partager

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.