L’éviction d’Eric Zemmour confirme que le fascisme peut avoir le visage d’un anti-racisme dévoyé

Cela n’a pas tardé, après quelques jours de pouvoir socialiste, des associations payées par les impôts des Français et qui ne représentent en fait qu’elles-mêmes, ont eu « la peau » d’Éric Zemmour, sous prétexte de chroniques non politiquement correctes qui leur déplaisent.

La chute (pour l’instant) d’Éric Zemmour, marque  le début du grand nettoyage éthique, des associations de gauche : guerre à l’intelligence, guerre à la culture, guerre à la France.

Mercredi, dans sa chronique sur RTL, Éric Zemmour s’en était pris à Christiane Taubira, fustigeant sa volonté de faire voter rapidement une nouvelle loi réprimant le harcèlement sexuel et disant son intention de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs.

« En quelques jours, rappelle Éric Zemmour, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais », « Les femmes votent majoritairement à gauche depuis 1981, et dans les banlieues, Hollande a réalisé des scores de dictateur africain », disait également le polémiste.

Il a aussi reproché à la garde des Sceaux de se montrer « douce et compatissante, compréhensive », comme « une maman pour ses enfants, ces pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois ».

Dans un communiqué, le Mrap se dit « scandalisé par la chronique haineuse, raciste et misogyne » d’Éric Zemmour et dénonce son « délire misogyne et raciste ».

Le Mrap « en appelle donc au Conseil Supérieur de l’audiovisuel pour que sa mission s’exerce contre une radio qui donne un tel espace à la haine raciste et misogyne ».

Dans une tribune publiée vendredi par Le Monde, SOS Racisme juge qu’Éric Zemmour adopte un « positionnement digne de ce machisme grossier dont il ne se départ plus ». Il « espère qu’un jour les complexes d’Éric Zemmour se résoudront sur un divan plutôt que par l’expression radiophonique d’une haine quotidienne obligeamment permise par la sollicitude de RTL à l’endroit de ce personnage ».

En février 2011, Éric Zemmour avait été condamné pour avoir justifié la discrimination à l’embauche.

Derrière  cette mise à l’écart se dessine notre avenir que les rappeurs qui eut ne sont pas attaqués décrivent si bien comme le groupe de rap 113, qui écrit et chante: « Jbaise votre nation »

L’uniforme bleu, depuis tout ptit nous haïssons

On remballe et on leur pète leur fion.

Faut pas quy ait une bavure ou dans la ville ça va péter,

Du commissaire au stagiaire : tous détestés !

À la moindre occasion, dès qu’tu  acute ;peux, faut les baiser.

Bats les couilles les porcs qui représentent l’ordre en France

Ou Ministère Amer

J’ai envie de dégainer sur des f.a.c.e.s. d.e. c.r.a.i.e.

dommage ( . ..) que ta mère ne tait rien dit sur ce putain de pays

me retirer ma carte d’identité, avec laquelle je me suis plusieurs fois torché

et pour la mysoginie de Éric Zemmour comparons la avec le rappeur Orelsan

« Les gars s’habillent comme des meufs/Et les meufs comme des chiennes/Elles kiffent les mecs efféminés comme si elles étaient lesbiennes ».

Quand aux idéaux voici ce qu’écrit « la fouine »

Rap pour c’que tu veux Moi j’rap pour le fric Faut qu’jsois numéro. Sinon j’vais r’touner vendre du shit J’peux pas prostituer ma zik Elle est depuis l’début Une pute qui donne du plaisir Qui tourne dans les véhicules J’vis pour le rap man, le rap c’est ma vie Pour améliorer celle-ci Faut sans cesse que j’me tue à l’écrit J’rap pour le fric, pour ma carte bleue Le reste m’importe peu, maintenant dis c’que tu veux J’rap pour le fun mec J’rap pour les reufs J’rap par plaisir man J’rap pour la sseuf J’rap par passion, tu connais l’générique Le rap c’est tout pour moi mais J’rap pour le fric J’rap pour la gloire J’rap pour le succès J’rap pour la reconnaissance J’rap pour percer J’rap par amour, j’te laisse imaginer la suite Même si le rap c’est tout, avant tout J’rap pour le fric [Refrain] x2: J’rap pour le fric man (J’rap pour le fric) J’attends pas les assedics man (J’rap pour le fric) J’me lève et j’mapplique man (J’rap pour le fric) Dis toi qu’si tu m’écoutes c’est parce que (J’rap pour le fric) J’rap par amour, par amour du fric

Et tous ces braves gens ne sont pas poursuivi ; que font les associations sois-disantes anti racistes mais en réalité fascistes, dont le seul objet est de condamner tout ce qui est blanc, tout ce qui est français, tout ce qui est chrétien tout ce qui est juif, de condamner et de dénoncer, comme en 40.

D’ailleurs, Éric Zemmour sera jugé mardi prochain le 29 mai 2012 à 13h30 à la 17ème chambre correctionnelle du TGI de Paris pour diffamation à la demande de Patrick Lozès président du Conseil Représentatif des Associations Noires, au prétexte que fin 2008, Eric Zemmour publiait dans l’hebdomadaire « Vendredi », un article comportant les termes suivants : « Ainsi, Patrick Lozès, président du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires de France) a déclaré : « Obama est notre président », ce qui prouve que la solidarité raciale, pardon espéciale est supérieure à ses yeux énamourés que la solidarité nationale. Imaginons un odieux président du CRAB (Conseil Représentatif des Associations Blanches) qui déclarerait : « Poutine est notre président » »

Et ces braves gens avaient organisé le 7 mai 2012 à l’Olympia, un concert de Youssoupha : délicatement intitulé,« Zemmour, on t’encule ! » (voir dernières secondes de la vidéo).

Donc nous savons désormais que, comme Orwell nous allons devoir mener le combat de la justice, de la liberté et de l’intelligence, contre ceux qui se déguisent en antifascistes alors qu’ils sont les fascistes d’aujourd’hui, comme l’avait prévu Sir Winston Churchill ; les antifascistes d’aujourd’hui sont les fascistes de demain.

Nous appelons l’ensemble des partis et associations attachés à la liberté d’expression à organiser une grande manifestation pour montrer au pouvoir comme à ses affidés associatifs, qu’une victoire électorale n’est pas une permission de casser tous les jouets dans le grand magasin .

Michel Ciardi

Président de l’Union des Français Juifs

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.