L’extrême gauche catalane rêve d’une région communiste indépendante

Publié le 12 août 2017 - par - 11 commentaires - 600 vues
Share

Le parti d’extrême-gauche CUP (Candidature d’Unité Populaire) a lancé avant-hier sa campagne en faveur du Oui au référendum d’autodétermination catalan.

Il a alors dévoilé son affiche, une caricature portant le slogan escombrem-los (« balayons-les »). Hier toute la presse catalane et espagnole commentait que cette affiche imitait une caricature de 1919 mettant en scène Lénine. Quelques politiciens catalans (dont le président Carles Puigdemont) se sont aussi offusqués de ce que la CUP inclue Artur Mas, le précédent président catalan, parmi les ordures à balayer. Ce que, sauf erreur, personne n’a commenté bien que ça saute pourtant aux yeux, c’est que la carte de fond de cette affiche inclut les Baléares, le pays valencien et la Catalogne française, comme si ces autres pays catalans étaient concernés par le résultat du référendum auquel ils ne sont pas convoqués à participer.

Au moins les ambitions du parti qui se dit anticapitaliste sont claires, et débordent largement les limites de la région administrative catalane actuelle pour viser au moins l’ancienne principauté. Pour mémoire, ce parti appartient à la coalition au pouvoir en Catalogne depuis janvier 2016 (la coalition droite-gauche « ensemble pour le Oui » n’ayant pas suffi pour constituer un gouvernement), qui s’est engagée devant l’électorat et le parlement à la conduire à l’indépendance. Et en cas d’élections anticipées, promises par le gouvernement si le référendum échoue, c’est un parti qui se renforcerait significativement, au détriment de celui du président actuel, uniopéiste de droite. La CUP, plus intéressée par la fin que par les moyens, peu suspecte d’être plus démocrate que Lénine lui-même, et relativement favorable à la dictature du prolétariat, n’a pas cessé de promettre dans ses programmes électoraux l’indépendance sans référendum.

Evidemment la question du réveil des peuples soumis à l’éradication ou à l’invasion par de gros Etats-nations en cours de fusion supranationale et de transpopulation intercontinentale dépasse largement, aujourd’hui, la question de la restauration de la souveraineté d’un Etat deux fois plus vieux que la couronne des Espagne. Evidemment aussi, la tentative de récupération de conflits anciens par les idéologies modernes ne garantit pas que les radicalisations seront durables. Evidemment enfin, un parti bolchévique catalan nourri de la nostalgie de la guerre civile espagnole des années trente n’a pas la même capacité de déstabilisation régionale qu’un parti islamiste albanais alimenté par tous les suppôts mondiaux d’une idéologie en pleine renaissance conquérante, par exemple.

Mais il est grand temps de cesser de considérer la crise de l’unité espagnole comme une simple question interne.

Stratediplo

www.stratediplo.blogspot.com

Share

Propagande communiste sur la volonté d’indépendance du peuple catalan. Allez demander du côté de Perpignan si ils veulent l’indépendance et se retrouver groupés avec la Catalogne espagnole… Même le Perthus dont la moitié de la superficie est du coté espagnol n’a jamais émis cette idée. Mais plus les idées sont minoritaires au sein d’un groupe, plus les pseudos assos et partis politiques fantasment sur le grand soir.

Les Catalans du Nord n’ont quand même pas digéré que la région administrative « Occitanie » ne s’appelle pas « Occitanie-Pays Catalan ». Quant au communisme, on ne voit pas trop ce qu’il vient faire là dedans.

On leur souhaite bien du plaisir ! La Catalogne souhaite son indépendance pour des raisons économiques. (Comme le Nord de l’Italie, mais pas encore…).
Toutes deux sont riches et paient pour les autres…
Alors, le communistes ?

L’ Italie entend se faire , enfin respecter ; l’Espagne grogne !!!! En France  » Tout le monde , il est beau , tout le monde il est gentil !! S i l e n c e radio !!!!

Ils veulent détruire ce sympathique état espagnol. C’est scandaleux, ça ne correspond pas à ce que la majorité recherche’: vivre sa vie en paix!

Ne pas oublier que la guerre d’Espagne, arriva à cause de la Catalogne qui voulais son indépendance, l’histoire est un éternel recommencement, derrière ils y a Bildelberg et consort, pour miner les états nations,

C’est surtout arrivé parce que la bourgeoisie industrielle « espagnole » – qui en réalité était surtout catalane (industrie légère) et basque (métallurgie) – a voulu déloger les grands propriétaires terriens du pouvoir. Malheureusement, elle était un peu pressée. A la mort de Franco, la passation de pouvoir s’est faite en douceur.

Toujours pas guéris de cette idéologie marxiste de merde qui échoue partout depuis toujours sauf à générer la déculturation, la misère et la mort

Les marxistes sont pour une république socialiste mondiale. Ils ne veulent pas plus entendre parler d’indépendance pour la Catalogne que pour la Seine et Marne.

Est-ce que la fracture de l’Espagne peut être le début du démantèlement de l’UE ? la Padanie (Nord de l’Italie) veut faire sécession, l’Alto Adige est déjà une province autonome, la Flandre veut également son autodétermination, Hongrie et Pologne sont déjà en retrait… etc. est-ce le début du Grand Chambardement ?

Oui, c’est ce que j’ai appelé le « réveil des peuples soumis à l’éradication ou à l’invasion ». Mais cela ne sera pas aussi facile partout, par exemple l’Etat totalitaire français est bien plus puissant que l’Etat autoritaire espagnol et aucun peuple français n’est en aussi bonne forme que le peuple catalan.

wpDiscuz