L’inquiétant visage de certains défenseurs du mariage homo

Côté psychiatres, la moitié du corps médical est unanime : il n’y aucun danger pour l’équilibre de l’enfant s’il est adopté par un couple homosexuel.

Or, voici ce qui arrive quand on joue les apprentis sorciers avec les lois de la nature.

Dans un avenir proche, nous serons enfin tous libérés de l’oppression homophobe de Dame nature et nous pourrons  fabriquer des enfants qui ressemblent à ce qu’on veut. Car enfin, vu ce que coûtent les gamins, n’est-il pas normal qu’il correspondent exactement aux attentes de leurs  consommateurs ?

En Californie, un enfant de 11 ans va subir une opération chirurgicale pour se faire enlever son pénis après avoir pris des hormones depuis l’age de 8 ans

L’enfant, élevé par un couple de lesbiennes, se sentirait une fille depuis toujours, selon ses mamans, qui lui font subir tout cela pour sa santé… Quand le progressisme sociétal couplé à un consumérisme maladif utilisent la science pour mettre en place Le meilleur des mondes

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2043345/The-California-boy-11-undergoing-hormone-blocking-treatment.html

Ô combien les Californiens « sont en avance » sur nous, bien plus « tolérants » et ayant compris  que chacun doit pouvoir vivre sa vie comme il l’imagine dans les romans à l’eau de rose . Ainsi, non content d’avoir autorisé le mariage et l’adoption aux homosexuels, l’état californien permet aussi à des enfants de subir des opérations de changement de sexe.

Un couple de lesbiennes traite donc son fils contre sa terrible condition de mâle. Depuis ses 8 ans, Thomas Lobel, un petit garçon  acheté par un couple de lesbiennes, et désormais rebaptisé Tammy, subit donc un traitement hormonal pour enfin devenir une fille. Pour ses 11 ans, ses deux super mamans vont même lui offrir un vagin et lui faire découper son pénis. Mais ne soyons pas médisants : les deux mamans font cela pour la santé de leur enfant qui se sent fille depuis toujours et qui risquerait fortement de se suicider à l’adolescence s’il ne dispose pas d’un organe féminin.

On imagine évidement qu’à 8 ans, vivant entre deux mamans lesbiennes, l’enfant aura eu tout le recul et le libre arbitre pour décider de subir des modifications hormonales et chirurgicales, dont aucun enfant au monde de cet age n’a connaissance…Mais chut ! Si vous osez poser la question des conséquences de l’ouverture du mariage et de l’adoption aux homosexuels, on considérera vos propos comme des « dérapages », vous serez considéré comme homophobe et plus personne ne vous prendra au sérieux. Comme dirait Apathie « On a le droit de ne pas être d’accord, mais il faut choisir ses arguments »…..

Le vrai visage des contre-manifestants pro-homoparentalité

Lors des manifestations de lutte contre l’homoparentalité, le mariage homo et l’aide médicale à la procréation pour les lesbiennes, qui ont connu un immense succès le week-end dernier, quelques activistes du lobby LGBT étaient venus pour dénoncer cette mobilisation. Sur des pancartes étrangement dissimulées par l’ensemble des médias français, ces personnes menaçaient les hétéros de mort. Quand les instigateurs du mariage gay montrent leur vrai visage, l’intolérance change de côté…

Plusieurs centaines de milliers de manifestants ont défilé ce week-end pour dire non au Meilleur des Mondes concocté par nos amis socialistes. Parmi elles, pas un seul « dérapage » homophobe, pourtant cherché à la loupe par les journalistes progressistes qui attendaient avec impatience l’occasion de dénoncer les homophobes/cathos/réactionnaires/fachos, puisque tout cela ne fait qu’un dans leurs petites têtes formatées.

Les militants LGBT favorables au pseudo « mariage pour tous », étaient venus pour dénoncer l’intolérance des manifestants. Pourtant, en regardant de plus près leurs équipements, les observateurs ont vite compris où se trouvent l’intolérance et les dangereux extrémistes.

Dans une photo incroyable publiée par Égalité et Réconciliation sur son mur Facebook, entre les élégants messages tels que « La sodomie, ça ouvre l’esprit », et les insultes gratuites type « Vous êtes juste des connards », on a ainsi pu observer une pancarte ou n’était rien de moins écrit que « Un-e hétéro, une balle. Une famille, une rafale. »

On serait en droit d’imaginer les Unes des journaux, les éditos scandalisés et l’horreur dénoncée unanimement par la classe médiatique française et par ses esclaves, les politiques de tous bords, si une poignée de cathos était allée à la Gay Pride avec des pancartes « Les sodomites sont des conards », ou « Les homos au bûcher ! ». Mais évidemment, les opposants au mariage gay sont plus tolérants et moins violents que ça…

Et qu’on ne vienne pas nous parler d’égalité après cela : quand une groupuscule minoritaire a le droit de venir menacer de mort des milliers de famille, au prétexte qu’elles ne pensent pas comme il faut, sans qu’aucun média ne s’en émeuve, c’est que la liberté d’expression des minorités silencieuses qui serieusement menacée.

Sous Hollande, vous n’avez plus de droit, vous n’êtes rien, si vous n’appartenez pas à une communauté suffisamment influente pour lui emmener des électeurs. Pour avoir le droit de menacer de « rafale » en pleine rue, devant des enfants, sans être inquiété par qui que ce soit, le lobby homo doit être sacrément influent…Vous avez dit  quoi Monsieur Delanoë ?

Huineng


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans POINT DE VUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.