L’islam est pétrifié depuis mille ans et commence à tomber en poussière …

Je compare l’islam à une éruption volcanique : la lave incandescente jaillit à partir d’un point désertique, se répand alentours en engloutissant tout sur son passage, puis se refroidie progressivement et se pétrifie. L’érosion inexorable de temps transforme ensuite les plus majestueuses montagnes en grains de sables …

L’islam est ce qu’on en fait les hommes au cours des trois premiers siècles après la venue de Mahomet. C’est eux qui lui ont donné sa forme « définitive » et « immuable » à partir de leur réflexion sur le Coran, l’exemple de Mahomet et des connaissances de leur temps. Soumis depuis deux siècles aux vents déchaînés de la modernité, il est sur le point de tomber en poussière. Il ne tient encore que par la peur du châtiment réservé à l’apostat dans ce monde et dans l’autre, comme le dit Al-Qaradawi (1)

Sa seule chance réside dans une déconstruction et une reconstruction radicales en accord avec la modernité, que les musulmans de notre temps n’ont pas moins de légitimité à mener que ne l’avaient leurs ancêtres, car ce qu’un homme a fait, un autre peut le défaire.

Et vous serez certainement surpris de savoir que mon avis rejoint celui de Gamal al-Banna, théologien égyptien qui est le frère d’Hassan al-Banna, le fondateur des Frères musulmans, et le grand-oncle de Tariq Ramadan. (2) :

« Je crois que l’islam d’aujourd’hui se trouve devant un grand dilemme. L’islam tel qu’il est compris et pratiqué aujourd’hui dans le monde entier, sous l’égide d’Al-Azhar en Égypte, des fondations religieuses iraniennes ou par les groupes wahhabites en Arabie saoudite, est un islam salafiste, l’islam des anciens.

Cette pratique se réfère uniquement aux enseignements des savants musulmans des trois premiers siècles de l’islam, durant lesquels les bases de l’interprétation du coran et des textes religieux ont été établies. Ces enseignements ont fait leur temps, et les hommes de foi qui les ont pensés étaient indéniablement de grands génies. Mais leurs enseignements, mille ans plus tard, sont devenus caducs. Et je dirais même que le fait de continuer à s’accrocher à cette pratique va prolonger l’état de régression et de sous-développement des sociétés musulmanes.

Voilà à mes yeux l’origine de tous les maux, si j’ose dire, qui rongent les sociétés musulmanes. C’est comme si tous les musulmans du monde vivaient aujourd’hui au rythme de la vie telle qu’elle se déroulait il y a 10 siècles et non au rythme de notre époque. À mes yeux, c’est une bêtise absolue. De la bêtise sacrée, si vous voulez. ».

Dr Eric Coffinet

(1) http://www.postedeveille.ca/2013/01/sans-la-peine-de-mort-pour-apostasie-lislam-nexisterait-pas-aujourdhui-qaradawi.html

(2) http://www.postedeveille.ca/2013/01/lislam-daujourdhui-se-trouve-devant-un-grand-dilemme-gamal-al-banna.html


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.