Londres, son palais royal, sa City, ses attaques à l’acide…

Publié le 20 juillet 2017 - par - 13 commentaires - 1 157 vues
Share

 

Adele Bellis, Katie Piper, Isobella Fraser, Pru Fraser, Samir Hussein. Ces noms ne vous disent rien ? Ce ne  sont que quelques noms d’une longue liste de victimes d’attaques à l’acide qui sévissent en nombre croissant telle une épidémie depuis quelques années  en Grande Bretagne, à Londres plus particulièrement. 450 agressions de ce type dans l’année écoulée qui  se produisent n’importe où, cinémas, boîtes de nuit, supermarchés, ou la rue tout simplement. Dernièrement, une bande de jeunes à motos a mené l’une de ces attaques dans des quartiers de la capitale.

Selon la Police londonienne,  aucune étude n’a encore été faite en Grande Bretagne  sur ce genre d’agressions. Il est donc difficile pour l’instant d’avoir des certitudes. Les cibles de ces attaques ?  On pense d’abord aux femmes, de préférence jeunes, et jolies. Et en effet, un  agresseur arrêté explique pourquoi il s’en est pris aux femmes en utilisant ce type d’agression :  un homme sera fier de ses cicatrices, il les montrera à ses potes. Tandis qu’une fille, c’est « regardez-moi ». De toutes façons ajoute-t-il,  si elles sont brûlées, c’est qu’elles ont fait quelque chose. Elles l’ont mérité. Aller à la police pour régler ses différends ? Ça ne se fait pas dans le quartier.

On pourrait donc  voir dans ce phénomène un nouvel aspect de la misogynie culturelle ou religieuse, l’importation, comme le disent certains lecteurs dans les commentaires des articles de la presse britannique, de coutumes orientales ou musulmanes. Mais il semble qu’il ne faille pas conclure trop vite en ce sens.

Contrairement à ce qui se passe dans certains pays d’Orient, Inde, Pakistan, Afghanistan, Népal,  où les femmes sont de fréquentes victimes de ce genre d’agressions, à Londres, on compte autant d’hommes que de femmes parmi les victimes. Le tabloid, The Mirror, publie une impressionnantes galerie de portraits de victimes, défigurées à vie.

Les motifs,  en fait, sont très variés et ne se limitent pas à la vengeance amoureuse,  Jaff Shah, président de l’association Acid Survivors Trust International, cite également le racisme,  les vols à l’arraché, le crime organisé ou l’acte gratuit.

Ces attaques sont d’autant facilitées que l’arme du crime est facile à trouver : des produits nettoyants domestiques à base d’acide sulfurique ou de chlore que l’on peut se procurer dans n’importe quelle grande surface, tels l’eau de Javel, les déboucheurs liquide ou l’acide des batteries. Le port d’armes est interdit en Grande Bretagne. Celui de produits à base d’acide, lui, ne l’est pas, ce qui explique, selon la police, la recrudescence de ces actes.

Si  les motifs semblent variés et les cibles  hétérogènes, les auteurs de ces attaques se recrutent majoritairement chez les  hommes,  jeunes, souvent mineurs.

Faut-il voir dans ce phénomène, non le dernier épisode en date d’un conflit ethnique ou religieux, mais la résurgence d’une lame de fond de violence apparue dès l’époque victorienne avec l’ère industrielle, connue sous le nom de vitriolage – le vitriol étant, dans les mélodrames du XIX° siècle,  l’arme de la vengeance ou celle des femmes jalouses voulant éliminer une rivale – particulièrement virulent en Grande Bretagne?

La France a ses convulsions qui prennent l’allure de jacqueries, de grèves, de révoltes, et autres révolutions. La Grande Bretagne a ses explosions de violence récurrentes, tels le hooliganisme, qui même s’il s’était répandu en Europe, y avait trouvé son berceau. Est-ce ce à quoi nous assistons : une nouvelle forme de violence urbaine à la sauce acide british et qui pourrait bien traverser la Manche?

Florence Labbé

Share

Bcp de Pakistanais à Londres ! Cause à effet ?
Mais Pakistanais = muzz !
Syllogisme inutile !

Et bien sûr, ne pas oublier que le Pakistan est une terre d’islam donc les Pakistanais ont un respect du Pakistan et de leurs habitants qu’ils ne vont pas avoir en Angleterre ou ailleurs dans d’autres pays occidentaux, ce qui fait qu’ils peuvent devenir plus facilement des délinquants dans des pays occidentaux avec en plus, comme je l’ai dit, du laxisme qu’ils disposent en Angleterre. Pour eux : laxisme = la porte ouverte à tous leurs instincts les plus vils dans des pays dont ils n’ont aucun respect préalable et où en même temps, ils veulent faire leurs « lois ».

« Alors que dans le monde, 80% des victimes de ce genre d’attaque sont des femmes, à Londres, les hommes sont les plus touchés (70%). La plupart de ces agressions seraient liées à des rivalités entre les divers gangs de la capitale. Selon les dernières statistiques publiées, le district londonien à éviter serait celui de Newham, dans l’est de la capitale, un quartier multiculturel où l’immigration indo-pakistanaise est la plus forte, qui a connu 398 attaques en six ans, soit près de 70 par an. » https://www.valeursactuelles.com/societe/londres-1500-attaques-lacide-depuis-2011-73681 Ce qui veut dire que même si les motifs d’attaques à l’acide sont différents que… lire la suite
Même s’il n’y a pas d’étude qui a été faite en Grande Bretagne sur ce genre d’agressions, ce n’est pas un hasard que seule la Grande Bretagne en Europe, soit touchée par les attaques à l’acide. A la base, ces attaques à l’acide viennent de la culture pakistanaise importée en Grande Bretagne par les Pakistanais mais il est possible qu’en Angleterre, il y ait pas mal de Pakistanais qui sont pour un instant nombre, des délinquants, sont dans des gangs, car trop de laxisme judiciaire en Europe en comparaison à leur pays d’origine et qu’ils ne respectent pas l’Angleterre et… lire la suite

Iln’existh qu’une solution: neutraliser l’acide. Il faut que les gens qui se sentent menacés portent avec eux une bouteille d’au moins 1,5l d’eau et se rince le visage tout de suite après avoir été aspergé pour neutraliser autant que possible l’acide qu’il soit chlorhydrique, sulfurique ou autre acide fort. Ca limitera de beaucoup les dégâts .

Ben pourquoi pas, mais les citoyens peuvent aussi tous se ballader avec leur petite diphotérine sur eux, la société Prevor en serait heu-reuse !
C’est très efficace, je l’ai testée personnellement sur un Italien qui faisait son kéké à pas vouloir mettre ses E.P.I.

Oui pourquoi pas, mais la diphotérine est amphotère…comme l’eau.

Bruxelles est la capitale européenne qui compte plus de 50%de musulmans . Notre cheftaine Merkel compte bien obliger toute l’Europe , à  » accueillir  » des musulmans dont Les mœurs sont incompatibles avec les nôtres , dans le but inavouable , est bel et bien de créer le chaos et la peur , pour pouvoir mettre en place La dictature mondialiste .
Il faut une prise de conscience de tous les Européens ( Pas seulement Les Hongrois et les Polonais ) pour que Merkel échoué dans sa manœuvre .

Votre hypothèse me paraît très timide, limite politiquement correct. S’il s’agissait comme vous le dites d’une résurgence du vitriolage du 19ème siècle, les auteurs seraient majoritairement britanniques de souche. Or on observe qu’il semble que ces actes ciblent des femmes jeunes de souche britannique et que les auteurs sont issus de l’immigration extra-européenne. Il se produit un effet de contagion probablement entre les communautés extra-européennes, le vitriolage employé au Pakistan étant plus simple à opérer avec des effets aussi ravageurs que l’immolation par le feu des musulmans. En outre, vitrioler n’étant pas juridiquement tuer, c’est easy pour « punir » une femme… lire la suite

il est clair que ça va se propager en france et en europe ;,merci les arabes !!

Lors de mon premier voyage à Londres il y a 25 ans j avais dis innocemment « mais il y a bien de noirs et d’arabes »…… »ils » sont de leurs colonies m avait on répondu…ce ne sont pas les mêmes ….
Oui c est cuit pour les Anglais comme pour les Belges, Bruxelles regorge de noirs et surtout d arabes avec femmes enceintes…. aucune différence avec Marseille….sinon pire
Par contre AUCUN en Hongrie ! J ai viré pas mal dans cette capitale à la recherche d’un gris histoire de dire « tiens j’en ai vu » je suis tombée sur des clients de l’hôtel ! SEULEMENT

Je confirme @Jeanne.
Je reviens de Pologne et de Tchéquie qui sont membres du groupe Visegrad refusant l’immigration.
Que des blancs, pas d’agressivité pas de malhonnêteté.
On se sent bien dans ces pays.
La seule chose est que le gouvernement de ces pays est musclé et les jeunes réclament davantage de démocratie.
Ne parlant pas leur langue, je ne sais pas ce qu’ils entendent par démocratie, mais quand on voit ce qu’elle est devenue chez nous…

L’Angleterre est malheureusement définitivement perdue; Londres est en passe de devenir la première capitale majoritairement musulmane d’Europe et que dire des autres villes britanniques gangrenés depuis trop longtemps par le communautarisme…Les prénoms musulmans chez les nouveaux nés y sont en tête et on estime que les blancs y seront minoritaires à partir de 2050 voir 2060 au plus tard. Quand on voit les piètres résultats du parti nationaliste anglais ça donne peut confiance en l’avenir !

wpDiscuz