M. Hollande, vous n’avez aucune conscience, et je ne vous considère pas comme mon président

Lettre ouverte à Monsieur HOLLANDE, prétendument Président de tous les Français, en fait d’une infime minorité de citoyens,

Monsieur le président, bien que ni vous ni aucun de vos services n’ayiez jamais daigné répondre à mes nombreux courriers, qu’ils soient postaux ou électroniques, je persiste, en cette période festive malgré les restrictions, à vous apostropher par ce message, afin de vous poser une question vitale pour le devenir de la Nation France et des citoyens français… et je vais d’ailleurs vous simplifier la vie en répondant moi-même à la question :

La conscience était-elle en option chez vous ? Dommage ! vous auriez du la prendre car c’est important et même indispensable, notamment lorsqu’on a la prétention d’accéder au plus haut poste d’un État !

Si vous aviez une conscience, pour commencer vous auriez évité de mentir aux citoyens comme vous l’avez fait sans vergogne, avant, pendant et après les élections présidentielles,

Si vous aviez une conscience, vous n’auriez pas prétendu être meilleurs que le président sortant, usant pour cela de moyens douteux (appui de la presse et des médias pour diffamer votre principal adversaire tout au long de son mandat), alors que vous êtes cent fois pire… ce qui est vraiment un grand malheur pour la Nation,

Si vous aviez une conscience, elle vous rappellerait chaque matin la longue litanie des « Moi président, je … » dont vous avez littéralement soulé les citoyens lors du débat télévisé avec le président sortant, alors que manifestement tout ceci n’était que poudre aux yeux. Je félicite au passage ceux qui vous ont pondu ce morceau « d’anthologie », votre seul mérite étant de l’avoir appris et retenu ; dommage que ce fut du « par cœur » fanfaronné avec arrogance mais sans aucune intention réelle de réalisation,

Si vous aviez une conscience, vous qui promettiez une « république irréprochable », vous auriez choisi pour votre gouvernement, un premier ministre « sans taches » alors que Monsieur J.M. Ayrault a été condamné par la Justice pour favoritisme. Et même si depuis il a été réhabilité, je ne suis pas convaincue du tout de sa vertu, comme le prouve un récent article du journal Le Point. http://www.linternaute.com/actualite/politique/jean-marc-ayrault-un-systeme-de-fichage-des-sdf-a-nantes-1212.shtml

Car bien évidemment, pour ne pas faire exception, ce falot personnage s’est empressé de s’entourer de plusieurs ministres étant ou ayant été « en délicatesse avec la Justice » comme on dit dans les milieux huppés ! http://www.tak.fr/lhonneur-darnaud-montebourg/

Et « cerise sur le gâteau », ou comble du culot, la nomination de la sinistre Taubira précisément à la Justice ; on pouvait difficilement faire pire. http://www.dreuz.info/2012/05/la-nouvelle-garde-des–c-taubira-est-une-repris-de-justice/

ainsi que son acolyte Delphine Batho http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/03/21/delphine-batho-ps-refuse-de-quitter-son-logement-du-parc-social-parisien_1672924_1471069.html

Je passe sur vos nombreux amis parmi les députés P.S. aux casiers judiciaires chargés

Si vous aviez une conscience, elle vous aurait rappelé ce qu’est un gouvernement d’ouverture quand on se prétend président de TOUS les français : Nicolas Sarkozy avait su le faire mais, quand bien même vous appliquez la même politique que lui (non sans avoir soigneusement « détricoté » ses bonnes mesures), vous vous êtes bien gardé de l’imiter dans cette voie, allant plutôt rechercher de vieux éléphants du P.S. ayant pourtant déjà suffisamment sévi !

Si vous aviez une conscience, vous ne vous afficheriez pas avec une journaliste, toujours mariée à un autre, et qui elle n’a pas été élue par les Français, portant manifestement le pantalon dans votre couple : pour preuve ses tweets incendiaires à l’encontre de votre ex-compagne ou d’un confère osant la moquer, sans que vous la rappeliez à un peu plus de retenue … Manifestement sans aucune « classe » elle est incapable de se faire discrète, bien au contraire, nous faisant amèrement regretter la prestance d’une Carla Bruni-Sarkozy (pourtant tellement décriée) dont la beauté, le chic et la tenue dépassent de très loin l’arrogante suffisance de votre insipide et inélégante compagne. Là aussi vous auriez difficilement pu faire pire !

Si vous aviez une conscience, vous vous seriez abstenu, toujours à propos de votre scandaleuse et illégitime compagne, d’envoyer une missive au tribunal de grande instance de Paris, chargé d’étudier la plainte pour « diffamation et atteinte à la vie privée » déposée par Valérie Trierweiler contre les auteurs de La Frondeuse. Depuis quand un chef de l’Etat s’auto proclamant irréprochable, se permet d’intervenir dans une affaire de justice ??? J’imagine très bien vos cris « d’orfraies » si le Président Sarkozy s’était permis d’en faire autant !

Si vous aviez une conscience, vous ne prétendriez pas détester les riches alors que, nanti vous même, vous faites tout pour anéantir les classes moyennes, en les assommant d’impôts, de taxes… bref en les asphyxiant !

Si vous aviez une conscience, vous ne vous traiteriez pas en priorité des sujets accessoires, mais plutôt le difficile combat contre le chômage, en aidant financièrement un certain nombre de sociétés à rester en France au lieu de les encourager à délocaliser leur personnel http://www.rfi.fr/afrique/20121218-algerie-renault-usine-montage-voiture-franceet surtout faire le buzz avec votre ridicule « mariage pour tous » qui n’intéresse qu’une très petite minorité de citoyens, y compris dans la communauté homosexuelle envers qui vous êtes redevable de bulletins de vote…

Si vous aviez une conscience, vous éviteriez de glapir « à la repentance » au nom des citoyens français, qui ne vous ont rien demandé mais que vous vous gardez bien de consulter sachant fort bien qu’ils la refuseraient. Car pour être vraiment équitable si repentance il y avait, elle devrait l’être également par bien des pays africains, Maghreb compris ! Par ailleurs, vous seriez un peu plus compatissant sur le sort et la souffrance des Français en cette période de serrage de ceinture, au lieu de toujours vous apitoyer sur celui des étrangers que, d’une manière totalement schizophrénique, vous appelez à venir vous réfugier chez nous, dans le même temps que vous annulez leur dette ou leur consentez des prêts (à perte de vue) … toujours sans nous consulter !

Apparemment vous n’avez rien compris au pouvoir en démocratie, Monsieur Hollande ; en vous élisant d’une insipide majorité, Président de la France, son Peuple ne vous a pas donné « carte blanche » pour faire ce que vous voulez mais pour être notre représentant et à ce titre vous nous devez des comptes : cela vous l’oubliez sans cesse !

hollande_braguette_ouverteEnfin, Si vous aviez une conscience elle vous alerterait sur votre manque de tenue, notamment lorsque vous représentez la France à l’étranger, afin d’éviter de vous ridiculiser (et nous avec) par votre comportement totalement inadapté à votre haute fonction.

Pour preuve ce qui circule sur le Net et qui devrait vous faire rougir de honte.

« Le nœud de cravate tire-bouchonné, la chemise qui sort du pantalon, la braguette ouverte, La prochaine fois que vous allez en Algérie , Monsieur le président, portez donc une djellaba ! »

Pour résumer :

– vous avez menti sur votre « C.V. » promettant des solutions à tous les problèmes que votre prédécesseur n’avait pu résoudre, alors que vous n’en aviez pas l’ombre d’une dans votre besace de politique bien rodé à la langue de bois,

– pour aider à votre élection (conscient que les Français mordaient de moins en moins aux mensonges de votre parti) vous n’avez pas hésité à brosser « dans le sens du poil », un électorat que vous souhaitez substituer aux citoyens de souche, allant ainsi bien au-delà des revirements de votre prédécesseur dans ce domaine,

– vous détestez les riches, mais c’est sur les classes moyennes que vous vous déchainez… imposant et taxant plus vite que votre ombre !

– vous trahissez l’industrie française en aidant à la délocalisation de nos industrie, et en soutenant les industries étrangères !

– Après avoir promis que « le changement c’est maintenant », vous vous êtes empressé de prétendre, chaque fois qu’interrogé sur un problème urgent, que « vous étiez élu pour 5 ans, et qu’il fallait prendre son temps » … réponse passe-partout, digne de votre mollesse et prouvant à quel point votre soit-disant programme n’était que du vent, des paroles creuses, aptes à endormir les moins méfiants (ou les plus stupides, voire les deux) … mais vide de véritables intentions puisqu’il est évident que vous n’avez AUCUNE SOLUTION acceptable par le Peuple de France pour remédier aux différents problèmes.

Alors, je vous le dis tout net, Monsieur Hollande, officiellement en tant que citoyenne, même si je n’ai pas voté pour vous je vous dois le respect, pourtant parce que je vous méprise infiniment j’affirme que vous n’êtes et ne serez jamais mon président, car à cause de vous et de vos sinistres complices, depuis votre arrivée au pouvoir, J’AI DOULOUREUSEMENT MAL A MA FRANCE, ainsi que de très nombreux patriotes assistant à votre parodie de pouvoir et vos pitreries (qui seraient risibles tellement vous êtes ridicule), si votre incompétence et votre malhonnêteté ne menaient le Pays à sa ruine, dans une course folle mais voulue !

Et pour terminer j’ose vous dire que j’appelle de mes vœux pour 2013, que vous soyez rapidement déchu des pouvoirs que vous avez incontestablement usurpés, puisque manifestement « le costume » de Président , tant moralement que physiquement, vous va si mal !

Josiane Filio


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans CETTE GÔCHE N'EST PLUS LA GAUCHE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.