M. le président de l’UOIF, voilà pourquoi nous prenons l’islamophobie très au sérieux…

Oui,  prenons au  sérieux l’Islamophobie !

« Il faut que la question de l’islamophobie soit davantage prise au sérieux », estime  Ahmed Jaballah, le président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/11/01/les-musulmans-veulent-que-soit-reconnue-la-realite-de-l-islamophobie_1784367_3224.html

Vous avez tout à fait raison Monsieur le Président, l’islamophobie ou peur de l’islam est une  réalité, qui exige une mise au point précise et exacte.

En premier lieu, examinons la source principale de cette crainte liée à la religion musulmane. Voici une liste non exhaustive et ne concernant que la France, d’attentats dont il est prouvé que les auteurs sont des musulmans exécutant leur geste au nom de l’Islam.

  • 03/10/1980 -  Paris, Synagogue rue Copernic: 4 morts, 22 blessés
  • 22/04/1982 -  Paris, Rue Marbeuf: 1 mort, 63 blessés
  • 15/07/1983 -  Aéroport d’Orly: 8 morts, 60 blessés
  • 07/12/1985 -  Galeries Lafayette et Printemps (Paris)  51 blessés
  • 03/02/1986 -  Galerie du Claridge (Champs-Elysées, Paris) 7 blessés
  • 04/02/1986 -  Librairie Gibert-Jeune (Paris)  4 blessés
  • 05/02/1986 -  FNAC-Sports, Forum des Halles (Paris) 15 blessés
  • 17/03/1986 -  Tentative d’assassinats dans le TGV Paris-Lyon (Paris)  9 blessés
  • 20/03/1986 -  Galerie Point-Show (Champs-Elysées Paris)  2 morts, 21 blessés
  • 08/09/1986 -  Poste de l’Hôtel de Ville (Paris)  1 mort, 16 blessés
  • 12/09/1986 -  Cafétéria du Magasin Casino – La Défense  43 blessés
  • 14/09/1986 -  Pub Renault  2 morts, 1 blessé
  • 15/09/1986 -  Préfecture de Police (Paris) 1 mort, 45 blessés
  • 17/09/1986 -  Magasin TATI, rue de Rennes, 7 morts, 54 blessés
  • 25/07/1995 -  Paris, RER Saint Michel: 8 morts, 150 blessés
  • 07/09/1995 -  Villeurbanne, attentat dans une école juive: 32 blessés
  • 06/10/1995 -  Paris, avenue d’Italie: 16 blessés
  • 17/10/1995 -  Paris, attentat dans le RER C (Musée d’Orsay): 30 blessés
  • 03/12/1995 -  Paris, attentat dans le RER B (Port Royal): 4 morts, 170 blessés
  • 08/10/2004 -  Paris, ambassade d’Indonésie, 10 blessés légers
  • 11/03/2012 au 19/03/2012 – Toulouse et à Montauban.  Mohammed Merah, tue 7 personnes et en blesse 6 autres.

Monsieur le président, vous constaterez  combien  cette liste  explique l’islamophobie. Il faut ajouter aux actes de terrorisme  les exigences de l’islam pour inscrire le fait religieux dans la vie courante, car les musulmans somment la Nation de se plier à leurs dictats sans se soucier des problèmes générés par cette attitude.  Depuis près de trente ans, nos concitoyens développant une vision impartiale de l’Islam sont de plus nombreux. Devant la progression du radicalisme islamique une résistance s’organise et prend la forme de méfiance défensive, d’appréhension justifiée, de défiance dans vos discours.  C’est cette opposition qui s’exprime de plus en plus clairement et fortement au sujet des musulmans que vous nommez «islamophobie». Vous tentez, avec le terme «islamophobie», de jeter l’anathème sur  la prise de conscience collective de la dangerosité des exigences de l’islam et de sa tendance naturelle à l’hégémonisme.

Votre association et d’autres s’ingénient, par mille moyens, à véhiculer le message d’un islam ne possédant aucune responsabilité dans les actes de terrorisme qu’il engendre. Vous déclarez systématiquement que les agissements de certains doivent être dissociés du reste de la population musulmane. Mais, de plus en plus de personnes comprennent que l’islam radical c’est en premier lieu le cœur de l’islam. Vous essayez, sans y parvenir,  de renverser la situation en dépeignant les musulmans comme des  victimes alors que c’est l’islam qui choisit  les cibles. Vos tentatives tous azimuts pour masquer les actes de l’islam échouent.  Vous n’arrivez plus à présenter l’islam et les musulmans comme d’inoffensifs pratiquants d’une religion d’amour et de paix. Le nombre de vos victimes ruinent votre théorie et les actes  islamistes démentent vos discours. Oui, l’islamophobie doit être prise au sérieux car elle signale la menace réelle et permanente que l’islam fait peser sur les fondements de notre vie de citoyen. La phobie de l’islam ne résulte pas d’une génération spontanée et ne découle pas de craintes irraisonnées. Actuellement dans le monde musulman, dans l’univers de l’islam ou dans la sphère où règne la Charia, tout prouve que « paix » et « pratiques musulmanes » sont contradictoires. Tout indique que « liberté individuelle » et  « islam » sont antinomiques. Tout démontre que « respect de l’humain » et « application de la charia » sont incompatibles. Le meilleur moyen d’éradiquer l’islamophobie appartient aux musulmans qui doivent accepter que leurs pratiques religieuses, culturelles ou superstitieuses  liées à l’islam ne dépassent en aucune façon le cercle privé. Force est de constater que les musulmans pratiquent une stratégie inverse. Actuellement quand les musulmans réclament d’être respectés tout le monde comprend qu’ils désirent être craints.

Alors, monsieur le Président Jaballah, replacez l’islamophobie à sa juste place. Etre  islamophobe ce n’est pas être pas contre l’islam mais pour la liberté. Etre islamophobe ce n’est pas déclencher une  offensive contre les musulmans, c’est établir une protection, un rempart  contre leurs manœuvres. Ce ne sont pas les musulmans qui la subissent mais  les citoyens qui sont attachés, à juste titre, aux fondements et aux libertés de notre république.  La Oumma pourra utiliser tous les stratagèmes, inventer toutes les justifications et concevoir toutes les diversions pour tenter de revêtir l’islam des habits de la respectabilité, rien ne parviendra  à masquer le treillis militaire que porte l’islam en permanence pour atteindre ses objectifs dominateurs.

Pierre Thyde


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.