M. Sage paraît confondre laïcité et nostalgie de la guillotine

Le billet d’humeur, pour ne pas dire de hargne ou de haine dont nous a gratifié  Monsieur Sage en cette période de trève, demande quelques rectificatifs.

http://ripostelaique.com/quattendons-nous-pour-saisir-les-biens-de-depardieu-et-de-tous-les-exiles-fiscaux.html

M. Sage cite trois exemples dans l’actualité qui contreviendraient aux principes de laïcité de notre pays.

1) Des joueurs de foot amateurs accueillent l’équipe adverse aux cris de « sales Français ». Il n’y a pas là d’infraction à la laïcité mais  un exemple manifeste du racisme antiblanc ordinaire que bon nombre d’entre nous subissons tous les jours. Appelons un chat un chat.

2) Le départ de Depardieu. En quoi est-ce une atteinte à la laïcité? Quoi qu’on pense de son départ, Depardieu ne fait rien d’illégal en choisissant d’aller vivre à l’étranger . En revanche,  les « sans papiers », c’est-à-dire ceux qui entrent clandestinement sur notre territoire sont , eux, dans l’illégalité. Ne confondons pas tout.

3) Les laïques veulent faire perdurer la fête de Noël débarrassée de son sens religieux. Qu’est-ce qui les en empêche et n’est-ce pas déjà le cas par bon nombre de gens ? Avons-nous vraiment du temps à perdre à enfoncer des portes ouvertes?

Quant à Mgr Di Falco, il  dénonce ceux qui voudraient supprimer la fête de Noël au nom de la laïcité? Il a raison. Ceux-là existent. Et ce ne sont pas des « islamo-gauchistes » mais des gauchistes tout court qui souvent sévissent dans nos écoles où tous les prétextes leur sont bon pour supprimer toute allusion au Père Noël, mais qui acceptent les menus hallal, qui enfoulardent les petites filles de CM1 es visites scolaires à la mosquée,  et mangent en classe les gateaux de l’Aïd.

4) L’église catholique ne prétend pas avoir de logement pour les sans abri; elle dit à Madame Duflot qu’elle ne l’a pas attendue pour s’en occuper. On attend d’ailleurs, que Madame Duflot réquisitionne les biens immeubles des autres cultes . La grande mosquée de Paris est vide, selon M.Boubakeur lui-même.

L’église catholique, toujours elle, abriterait Civitas en catimini? Des sources? Est-ce illégal ?

Sans que le lien avec la laïcité soit très clairement établi, Monsieur Sage nous dit que la nationalité française n’a jamais été affaire de sang mais de sol. Oh que non! Le code de la nationalité a changé depuis 1792 et le droit du sang a bel et bien existé, ce qui n’empêchait pas à des étrangers d’obtenir la nationalité française par naturalisation ou mariage.

M. Sage veut la déchéance de nationalité pour les indépendantistes? Qu’il demande à Madame Taubira, indépendantiste de gauche, ce qu’elle en pense. M. Sage a cité les mouvements indépendantistes plutôt classés à droite, en omettant les mouvements indépendantistes de gauche des DOM TOM. C’est sans doute un oubli

Pour le reste, M. Sage, voulant punir avec le même souci de  justice démocratique que celui de Fouquet Tinville,  s’inspire des moments d’exception de notre Révolution et propose les mesures coercitives et illégales que tout gouvernement révolutionnaire, qui manque à convaincre le peuple, est tôt ou tard amené à appliquer.

Nous attendons qu’il demande le retour de la guillotine.

Monique Bousquet


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans POINT DE VUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.