M. Valls, ce n’est pas Madame Le Pen qui pose un problème en France, c’est le communautarisme musulman

Je voudrais remercier M. Valls pour le calme dont il a fait état, face à Madame Le Pen lors de l’émission de TV « Des paroles et des actes » du 6 décembre.

Il est, à mon avis, l’exception de gauche qui a réussi à s’adresser à Madame Le Pen sans mitraillage intempestif ni éructations glavioteuses. On a enfin pu assister à un commencement de débat !

A ce sujet, j’ai relevé, M. Valls une méprise significative à votre encontre.

Vous avez accusé Madame Le Pen de DIVISER LES FRANCAIS alors que vous,  prétendiez les rassembler.

Louable propos !

Pourtant, lorsqu’un problème est repéré il me semble évident de le pointer, comme un bon médecin le ferait d’une maladie en vue de la traiter.

M. Valls, vous reconnaissez bien la division communautariste musulmane venant fracturer la société française mais accusez Madame Le Pen d’en être la grande responsable alors que l’islam et les musulmans sont eux mêmes à la source de cette division.

Ce sont eux qui, en se communautarisant posent une frontière entre les musulmans et les non musulmans, entre eux et notre société et ses principes.

Quand vous accueillez quelqu’un à votre domicile, vous vous attendez à ce qu’il s’adapte toute proportion gardées à vos conditions, qu’il partage votre repas, qu’il vous respecte. Sinon, il vous pose un problème. Il n’est plus dans l’invitation mais dans la pénétration, la colonisation de votre espace.

N’y a-t-il pas un phénomène de même ordre avec les musulmans et l’islam en France ?

Ce sont eux qui, accueillis dans notre société dans des conditions plus que favorables induites par la laïcité s’en retranchent en la fracturant  en deux groupes distincts.

M. Valls, vous avez  donc tord d’accuser Mme Le Pen de diviser alors qu’elle elle ne fait que relever la division opérée par les musulmans.

Il ne peut être question dans ce cas d’hystérie « islamophobique » mais bien de diagnostic éclairé pointant la « sécession » musulmane.

La balle est donc dans leur camp, non chez Mme Le Pen. C’est aux musulmans en France de prendre la mesure de LEUR PROBLEME alors qu’actuellement ils se contentent de le nier en s’estimant stigmatisés.

Le Problème est le suivant :

Je suis musulman : j’adhère à une religion qui est aussi politique,  qui donc a tendance à me communautariser, freinant fatalement mon intégration au pays d’accueil.

Je connais l’histoire de ma religion, son caractère conquérant, colonisateur historique, ses certitudes abruptes, son aspect sectaire, sa toute puissance.

Mon cerveau humain est celui de tout le monde, avide de plaisirs, de domination, où se mêlent fierté, orgueil, violence à des degrés divers. Il trouve donc aisément dans cette religion un champ d’action favorable, qui le rend fort, plus fort, le meilleur du monde. Alors, pas question de contester !

Quite à en occulter les aspects sombres, les crimes du passé. Car l’islam a, par le passé fait trermbler le monde, et ce n’est pas pour me déplaire !

Mon islam est, mieux que votre science occidentale, un super théorème de mathématique aux myriades de corollaires délivré par le Maître des Maîtres. L’islam est mieux qu’une science, tellement exacte qu’elle en est non révisable. Elle est la vérité absolue.  L’islam est aussi la base de mon identité ayant  de plus été révélée à notre peuple, et pas à vous,  mécréants insignes !

Notre cheminement vers la vérité est supérieur à votre démarche scientifique ou philosophique.Nous sommes le peuple supérieur ! et l’islam est la science des sciences. En douter serait rencontrer l’insupportable vide…

A ce moment là, un Djinn (un ange) me souffle:  » OUI, MAIS IL T’ABSOUDRAIT DE LA PERVERSION ! »

Mais je ne l’écoute pas.

Alors l’ange s’exclame :  » VOUS VOYEZ L’AMPLEUR DU PROBLEME !  »

Il insiste:  » TU CREES LES CONDITIONS DE L’AFFRONTEMENT, LA GUERRE !  »

Je sais bien que les Français qui osent nous critiquer sont appelés DIVISEURS alors que je suis moi même LE DIVISEUR, Hi, Hi, Hi !

Comme cet agresseur qui pour vous faire la guerre s’arrange à ce que ce soit  VOUS qui déclariez la guerre, lui même devenant victime ne faisant que se défendre !

Tel cet imam qui face à l’intervention somme toute « bon enfant » des « Identitaires de Poitiers » a mis en garde les musulmans des POGROM dont ils pourraient être victimes en FRANCE !

Alors l’ange dit :  » M. VALLS, ARRETEZ DE VALSER AVEC LES MOTS ! SANS RIRE !  »

Denis Valle


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.