Macron raconte aux Algériens que les Français sont des salauds

Publié le 15 février 2017 - par - 70 commentaires
Share

 

En novembre 2016, lors d’une interview, Emmanuel Macron déclarait :

« Alors oui… en Algérie il y a eu la torture mais aussi l’émergence d’un État, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation. Il y a eu des éléments de civilisation et des éléments de barbarie ».

Il reconnaissait les exactions et la torture commises par la France coloniale, mais il estimait que cet épisode avait également permis de développer l’Algérie.

Mais trois mois plus tard, c’est un virage à 180°.

En voyage en Algérie, il déclare regretter ses propos.

“Il est impossible de faire la glorification de la colonisation”, estime Emmanuel   Macron,   qui dit l’avoir “toujours considérée comme un acte de barbarie” !

« La colonisation fait partie de l’histoire française, c’est un crime contre l’humanité, une vraie barbarie. Ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes ».

« La France a installé les droits de l’Homme en Algérie, mais elle a oublié de les lire ».

« Il y a eu des crimes terribles, mais je ne veux pas qu’on tombe, tout en reconnaissant ce crime,  sur la culture de la culpabilisation sur laquelle on ne construit rien ».

Monsieur Macron nous joue encore un tour d’équilibriste.

Pas de culpabilisation, mais la France est coupable d’un crime contre l’humanité !

Pas de repentance, mais la France doit présenter des excuses !

Il ne faut pas s’étonner que nos banlieues s’embrasent et que 50% des jeunes immigrés aient la haine de la France et lorgnent vers la charia.

Voilà 40 ans qu’on leur enseigne que nous sommes d’ignobles  salauds.

Mais si nous sommes des salauds, pourquoi toutes les élites algériennes jouent des coudes pour que leurs enfants deviennent Français ? Pourquoi 90% de la jeunesse algérienne rêve de venir en France ?

A chaque voyage d’un homme politique français à Alger, la seule demande des autorités algériennes, c’est des visas, des visas et encore des visas !

Les Algériens nous ont chassés, mais après avoir ruiné leur pays, qui possédait l’infrastructure la plus moderne du continent avec l’Afrique du Sud, ils veulent tous venir vivre en France, vivre chez ces salauds de colonialistes.

Si la colonisation est un crime contre l’humanité, monsieur Macron devrait prendre la défense des Berbères, soumis et dépossédés de leur pays par les Arabes et contraints de se convertir à l’islam. Contrairement aux Arabes, les Français n’ont  imposé aucune conversion.

Mais le candidat à la présidentielle préfère faire le seul procès de la France, qui, comme chacun sait, a le monopole du mal.

Il est vrai qu’il faut choyer un électorat immigré qui pèse de plus en plus lourd….

On sait ce qu’on a trouvé en Algérie en 1830  ( famines, épidémies, esclavage) et on sait ce qu’on a laissé. Les dirigeants issus du FLN, conscients de leurs échecs et du naufrage du pays, ont toujours voulu faire porter le chapeau à l’ancien colonisateur. Rien de bien nouveau. Cela fait diversion face à un peuple exaspéré.

Mais qu’un candidat à la magistrature suprême se prête à cette ignominie et salisse la France est une honte. La France n’a pas à rougir de son œuvre civilisatrice à travers le monde.

A l’heure de l’indépendance, nous avons légué aux peuples colonisés des pays viables. S’ils ont dilapidé l’héritage colonial, nous n’avons pas à porter le chapeau.

Mais laissons la parole à des Algériens, qu’on ne saurait soupçonner d’islamophobie.

“les religions, les cultures juive et chrétienne se trouvaient en Afrique du Nord bien avant les arabo-musulmans, eux aussi colonisateurs, aujourd’hui hégémonistes. Avec les Pieds-Noirs et le dynamisme – je dis bien les Pieds-Noirs et non les Français – l’Algérie serait aujourd’hui une grande puissance africaine, méditerranéenne. Hélas ! Je reconnais que nous avons commis des erreurs politiques, stratégiques. Il y a eu envers les Pieds-Noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens”.

( Hocine Aït Ahmed, ancien chef historique du FLN ).

“Le   Figaro : Avez-vous la nostalgie de la présence française ?”

“Boualem Sansal : Comme 80% des Algériens. Ce qui ne veut pas dire que nous sommes nostalgiques de la colonisation. Mais au temps de la présence française, l’Algérie était un beau pays, bien administré, plus sûr, même si de criantes inégalités existaient. Beaucoup d’Algériens regrettent le départ des pieds-noirs. S’ils étaient restés, nous aurions peut-être évité cette tragédie.”

( Boualem Sansal 1999 )

Des témoignages d’Algériens, reconnaissant l’œuvre de la France et des Pieds-Noirs, il y en a à foison.

Les patriotes ne voteront pas pour un homme politique qui a honte de notre histoire. On n’attend pas d’un président qu’il nous humilie et s’aplatisse.

Monsieur Macron  a t-il oublié les atrocités et  les abominations subies par les harkis et les familles françaises après les Accords d’Evian que les Algériens ont violés ? Véritables scènes d’épouvante dignes de la pire barbarie ?

Ce sont là de véritables crimes contre l’humanité, qui resteront comme une  tache indélébile dans l’histoire de l’Algérie indépendante.

La France a derrière elle des siècles de grandeur, forgés par d’innombrables personnages illustres, souvent dans le sang et les larmes.

Ce n’est pas le Zimbabwe qu’Emmanuel Macron ambitionne de diriger. C’est la France de Charlemagne, de Louis XIV et de Napoléon.

Par conséquent, un peu de grandeur et de dignité seraient les bienvenues quand il parle de la France.

Va-t-on confier l’arme nucléaire à un candidat qui ne pense qu’à s’excuser et semble bien timoré pour défendre les intérêts vitaux du pays ?

Jacques Guillemain

Share
Une estimation de Q.I. des candidats à la Présidence d’un Etat devrait être obligatoire et formulée par une Loi ajoutée dans la Constitution. Idem pour les ministres/députés. Assurance pour le peuple français que la France ne soit pas entre les mains de n’importe qui. Pour Macron, les ouvrières d’usines sont des « analphabètes ». Avec lui, c’est une succession de « couacs », dont la dernière en Algérie. Le caniche de Merkel n’est pas très brillant non plus. Tous les dirigeants allemands ont provoqué des guerres en Europe, Merkel n’a ni l’intelligence ni la vision d’anticiper la guerre qu’elle nous amène (et nous fait… lire la suite
Pied-noir, je suis écoeurée, de voir au pouvoir des enuques qui ont peur de leur ombre. Je suis de plus en plus persuadée que ces islamo-collabos courant après le pouvoir n’ont jamais ouvert un livre de leur vie et ne connaissent pas l’Histoire. Hier, c’était un Peillon qui comparait la « souffrance actuelle des musulmans » à « celle subie par les Juifs sous l’occupation nazie, il y a 40 ANS » !!!!! Aujourd’hui, c’est un Macron, sorti de nulle part, qui évoque un « crime contre l’humanité » à propos de la présence française en Algérie. Quid des soldats et civils français retrouvés yeux crevés,… lire la suite

Ce connard n’a pas de scrupules , pas de programme il y va à l’esbroufe , ce mec , c’est juste du vent , comme ceux que je lâche de temps en temps , bruyants et malodorants c’est tout ce qu’il est .

Dans tes citations de Macron en Algérie t’as oublié ca (volontairement ?): « Je suis le 1er responsable politique français à avoir parlé en Algérie à la fois des pieds-noirs, des harkis et de tous les Algériens (3/4) » Il ne fait pas de virage a 180°, il dit exactement la meme chose qu’en novembre 2016 : RECONCILIER tout le monde. Il y a les preuves partout tant que vous voulez: https://twitter.com/LeLienDT/status/801351903351336961/photo/1 Franchement ne pas considérer la colonisation comme un crime contre l’humanité sous pretexte que ca a apporté de nombreuses choses c’est comme considérer que les nazis n’ont pas commis de… lire la suite
Une phrase d’Aimée Césaire toujours d’actualité 60 ans + tard, que l’extrème droite francaise ferait bien de lire: « On me lance à la tête des faits, des statistiques, des kilométrages de routes, de canaux, de chemin de fer. Moi, je parle de milliers d’hommes sacrifiés au Congo-Océan. Je parle de ceux qui, à l’heure où j’écris, sont en train de creuser à la main le port d’Abidjan. Je parle de millions d’hommes arrachés à leurs dieux, à leur terre, à leurs habitudes, à leur vie, à la vie, à la danse, à la sagesse. Je parle de millions d’hommes… lire la suite

Bravo .Jacques GUILLEMAIN , avec justesse et sincérité , vous avez tout dit.
Pour avoir si peu de culture et autant de médiocrité, monsieur Macron ne peut être
que le sous marin de François Hollande . Pour notre malheur et celui de notre beau
pays, nous sommes cernés par des ambitieux sans honneur et sans scrupules.

wpDiscuz