Manifestation Qatar : Comment l’AFP transforme une agression gauchiste en bagarre avec des badauds !

Ce samedi 24 mars avait lieu un rassemblement place de l’Opéra pour refuser la mainmise du Qatar sur la France.

A l’initiative de l’organisation Projet Apache et du Bloc Identitaire, la manifestation a réuni une grosse centaine de personnes encadrées comme il se doit d’un service policier très efficace et s’est parfaitement déroulée.

Les touristes curieux prenaient des photos à la sortie du métro, certains discutaient avec les manifestants pour savoir de quoi il retournait. L’ambiance était bon enfant et avec le soleil nombreux étaient ceux qui étaient en goguette dans le quartier.

Des fumigènes bleus blancs rouges ont clôturé les réjouissances et chacun est reparti vaquer à ses occupations, la police a quitté les lieux après la dispersion tandis que quelques personnes subsistaient encore sur place pour discuter après avoir remballé les drapeaux.  De la manifestation ne subsistaient plus de traces si ce n’est quelques poussières de pétards sur le sol.

Avec quelques autres personnes nous sommes partis en direction de l’avenue de l’Opéra pour prendre notre bus quand nous avons entendu des bruits venant de la place et là nous avons vu des gens courir.

Quelques minutes plus tard, l’un des manifestants nous a rejoint et nous a raconté qu’ils venaient d’être attaqués à coups de bouteilles par une quarantaine d’individus vraisemblablement opposés à la liberté d’expression et sans doute plus amoureux du Qatar que de la France et qui avaient (fort courageusement) attendu le départ de la police pour les agresser. Lui-même avait été légèrement blessé à la jambe.

Des Identitaires plutôt aguerris leur ont couru après, les mettant rapidement en fuite.

Suite à cette attaque sauvage un journaliste de l’AFP, Boniface Murutampuzi, qui a pourtant été témoin de la scène a rédigé un curieux article dans lequel il ose prétendre que l’agression a été perpétrée par…. des badauds !!! (1)

D’après les témoins les agresseurs étaient « armés et casqués ». Pour aller régulièrement place de l’Opéra je n’y ai jamais vu un seul badaud armé et casqué, je suis formelle !

M. Murutampuzi, dont on peut légitimement s’interroger sur le respect de la neutralité due à sa profession – si ce n’est sur ses compétences – évoque pour commencer la présence d’une centaine d’Identitaires, ce qui est déjà faux puisque parmi les manifestants se trouvaient des citoyens lambdas simplement désireux de protester contre l’achat en pièces détachées de notre pays par le Qatar.

Il prétend ensuite que la manifestation s’est achevée dans la confusion, ce qui est encore faux puisque la manifestation était terminée, l’agression a bien eu lieu après.

L’Agence Novopress relaie la conversation téléphonique entre un témoin direct de la scène interpellé par l’effarant compte-rendu qui en a été fait et son auteur pourtant présent à ses côtés lors de l’agression (2).

A la question réitérée sur le vocable « badauds » improprement utilisé, ce dernier est manifestement très gêné et peine à justifier son article partial et tendancieux. Il sait parfaitement qu’il ne s’agissait pas de badauds, il sait qui étaient les agresseurs et malgré cela se refuse à les désigner nommément et nie maladroitement entre deux silences lourds d’aveux.

Voilà où en est l’état de la presse française. La déliquescence n’en finit plus de ronger nos petits scribouillards décidément bien traîtres à leur noble profession.

Caroline Alamachère

(1) http://www.maville.com/actu/actudet_-Deux-blesses-a-Paris-en-marge-du-rassemblement-anti-Qatar_fil-2126549_actu.Htm

(2) http://fr.novopress.info/110343/attaque-dune-manifestation-par-lextreme-gauche-desinformation-flagrante-dun-journaliste-de-lafp-audio/

 

 


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.