Manuel, avant d’accuser la droite d’avoir ramené le terrorisme, consulte tes fiches…

http://www.dailymotion.com/video/xv28ef

http://www.dailymotion.com/video/xv28ef_valls-accuse-la-droite-le-retour-du-terrorisme-dans-ce-pays-c-est-vous_news#from=embediframe

Bonjour Manuel,

J’espère que tu me permets de t’appeler par ton prénom et de te tutoyer.

On tutoie ceux que l’on aime ou ceux que l’on méprise et à vrai dire je ne sais trop dans quelle catégorie te ranger…

Tu as osé ce soir accuser la droite d’avoir fait revenir le terrorisme en France

Je te demande, Manuel de regarder les dates des attentats perpétrés dans notre pays par le terrorisme sous toutes ses formes

Sous la présidence socialiste de Monsieur Mitterrand,  38 attentats

29 août 1981 : attentat palestinien à l’hôtel Intercontinental à Paris (15 blessés).

24 septembre 1981: prise du consulat turc à Paris par des membres de l’ASALA (1 mort, 3 blessés, 40 otages8).

25 octobre 1981 : double attentat sur les Champs-Élysées. Fin octobre 1981 : six attentats à la bombe dans Paris.

16 novembre 1981 : attentat d’un groupe arménien à la Gare de l’Est (2 blessés).

20 décembre 1981 : attentat contre la société polonaise Botrans, revendiquée par le Groupe Charles Martel.

18 janvier 1982: assassinat de Charles Robert Ray, attaché militaire américain, à Paris. Revendiqué par les FARL27.

29 mars 1982 : attentat à la bombe visant le train Paris-Toulouse, près de Limoges, revendiqué par Carlos (5 morts, 77 blessés).

3 avril 1982: Assassinat du diplomate israélien Yacov Barsimento, à Paris. Revendiqué par les FARL27.

22 avril 1982 : une voiture piégée explose devant le siège du magazine Al Watan Al Arabi rue Marbeuf à Paris faisant un mort et 63 blessés (attentat revendiqué par Carlos).

19 juin 1982 : triple attentats anti-arabes à Calenzana.

9 août 1982: Fusillade de la rue des Rosiers (6 morts, 22 blessés).

15 juillet 1983: Une bombe explose à l’aéroport d’Orly, placée par l’ASALA (8 morts, plus d’une cinquantaine de blessés)8.

9 août 1983 : attentat à la bombe au bureau d’Air Algérie à Marseille, revendiqué par le Groupe Charles Martel.

19 août 1983 : bombe dans un foyer Sonacotra de Marseille.

19 août 1983 : incendie criminel au domicile du trésorier de la Confédération des Français musulman rapatriés d’Algérie et de leurs amis (CFMRAA).

31 décembre 1983 : deux attentats attribués à Carlos perpétrés à la gare Saint-Charles de Marseille et dans le TGV Marseille-Paris font 4 morts et 45 blessés.

25 janvier 1985: Assassinat de René Audran, directeur des affaires internationales de la Délégation générale pour l’armement, revendiqué par Action directe.

7 décembre 1985: attentats dans des grands magasins (Galeries Lafayette et le Printemps) à Paris. 41 blessés.

20 mars 1986 : une bombe explose dans la galerie Point Show des Champs-Élysées à Paris faisant 2 morts et 29 blessés.

12 juin 1986 : attentat d’un disquaire de Draguigan qui vendait des billets d’un concert de SOS Racisme, revendiqué par les Commandos de France contre l’invasion maghrébine.

19 août 1986 : bombe dans un marché à Toulon, revendiquée par S.O.S. France (4 morts).

septembre 1986 : vague d’attentats à Paris perpétré par le groupe de Fouad Ali Saleh28.

17 novembre 1986 : assassinat du PDG de Renault Georges Besse, revendiqué par Action directe (bien que le journaliste Dominique Lorentz situe cet assassinat dans le contexte du contentieux Eurodif avec l’Iran).

15 décembre 1986 : tentative d’assassinat, attribuée à Action directe, contre Alain Peyrefitte, ancien garde des Sceaux, près de son domicile de Provins (Seine-et-Marne), au moyen d’une bombe ventouse placée sous sa voiture. Un employé municipal est tué.

7 avril 1987 : assassinat d’Ali André Mécili, avocat et politique algérien, à Paris.

29 mars 1988 : assassinat de Dulcie September, représentante de l’ANC sud-africaine, à Paris.

9 mai 1988 : bombe au foyer Sonacotra du Cannet (Alpes-Maritimes), faussement revendiqué par le groupe juif Massada, attribué à des néo-nazis proche du PNFE et de la FPIP (4 blessés).

31 juillet 1988 : bombe au journal Le Globe à Paris, attribué à des néo-nazis proche du PNFE et de la FPIP.

23 octobre 1988 : attentat du cinéma Saint-Michel attribué à un groupe catholique intégriste, protestant contre la projection de La Dernière tentation du Christ de Scorsese. 13 blessés (dont 4 gravement).

19 décembre 1988 : attentat contre un foyer Sonacotra à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), faussement revendiqué par le groupe juif Massada, attribué à des néo-nazis proche du PNFE et de la FPIP (1 mort, 12 blessés).

7 mai 1989 : attentat contre l’hôtel de région des Pays de la Loire à Nantes revendiqué par l’Armée Révolutionnaire Bretonne.

31 décembre 1992 : attentat contre la synagogue de Villepinte (Seine-Saint-Denis), attribué à des néo-nazis.

1993-2003: Liste des actions terroristes attribuées ou revendiquées par le FLNC.

24 décembre 199426 décembre 1994: détournement du vol AF 8969 par le GIA.

1993-2003: Liste des actions terroristes attribuées ou revendiquées par le FLNC.

Sous la présidence de Monsieur Chirac, 19 attentats

24 décembre 199426 décembre 1994: détournement du vol AF 8969 par le GIA.

Sous la présidence de Nicolas Sarkozy: 12 attentats

3 juillet 2007 : incendie de la permanence UMP de Marseille39.

Un statisticien ferait sans nul doute surgir une logique de ces chiffres. Toi tu en sors des accusations sans fondements.

Alors, Manolo… Tu ne penses pas que parfois tu ferais mieux de te la boucler?

Viviane Lamarlère


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.