Mariage homo, Femen, communautarisme : halte à la manipulation

Réaction à l’article n° 278 de Didier MEY du 20 Novembre 2012

Refuser le mariage aux homosexuels s’apparente à une dhimmitude, c’est refuser un droit dont bénéficie la majorité.”

Je ne peux pas laisser passer cela.

Je suis célibataire sans enfant et je n’ai donc jamais reçu un centime ni de la secu , ni de la Caf.

Toute ma vie j’ai donc été privé d’un droit dont bénéficie la majorité, notamment parce que, enfant, je vivais à l’étranger avec mes parents.

Ainsi tant enfant comme adulte je n’ai jamais reçu un seul centime de l’état.

Est-ce que vous ne trouvez pas cela anormal? J’ai bien été privée d’un droit dont bénéficie la majorité !!

Je n’en suis pas morte.

Il faut donc comprendre que le monde n’est pas parfait.

Comme les aides sont faites pour les personnes qui ont beaucoup d’enfants, le mariage est fait uniquement pour les hétéro.

Deux hommes ou deux femmes ne pourront jamais être égaux à un homme et une femme puisqu’ils ne peuvent pas procréer entre eux ils ont besoin d’une aide extérieure.

Ce qu’il faut chercher c’est qui incite les homos à faire cette revendication maintenant.

Miterrand est pourtant rester 14 ans au pouvoir et à aucun moment les homos n’ont demandé le mariage. Curieux, n’est-ce-pas?

Nous savons que les Etats-Unis déversent de l’argent dans les banlieues pour augmenter le communautarisme.

Nous savons que les Pussy Riot sont payées pour faire ce qu’elles font.

Nous savons que les Femen n’ont pas perturbé la manifestation du 17 novembre 2012 contre le mariage gay mais celle du 18 novembre 2012 où elles savaient très bien ce qui les attendaient, qu’il y aurait des réactions, qu’elles pourraient devenir victime de leur propre provocation et manipuler ainsi les téléspectateurs, comme elles l’ont fait avec vous, Monsieur Mey.

Elles ne représentent aucunement les femmes françaises qui n’ont pas l’habitude de se promener toutes nues.

Les Femen ne représentent qu’elles mêmes en montrant une image très dégradante de la femme dont le but est d’attirer l’attention en provoquant.

C’est donc de la PURE MANIPULATION.

Tout est calculé de nos jours, les moindres détails. Il faut cesser d’être naïf !

Il serait plus judicieux de se poser les bonnes questions et de se demander pourquoi ce n’est que maintenant que les homos demandent le mariage, alors qu’ils ont eu 14 ans pour le demander à François Mitterrand et ils n’ont rien fait.

Tout ceci fait partie d’une manipulation plus globale pour casser la société française.

Tout le monde nous envie et essaie de nous détruire. Donc toute revendication est bonne pour foutre la pagaille et déstabiliser tant la société française que son gouvernement.

Nous avons eu droit à la campagne mondiale de lutte contre la cigarette, la seule qui ait aboutie.

Nous avons eu droit à la campagne mondiale des mains propres (contre la corruption) qui n’a pas aboutie.

Nous avons eu droit à la campagne contre l’islamophobie qui n’a pas aboutie.

Aujourd’hui c’est la campagne mondiale pour le mariage homosexuel.

Dans un monde parfait tout le monde serait égaux, tout le monde recevrait des aides de la CAF et de la SECU, qui seraient étudiées au cas par cas chacun selon ses besoins mais nous ne sommes pas dans un monde parfait !

Nous sommes obligés d’établir des règles pour avoir ou essayer d’avoir un semblant d’harmonie ou au moins  une société plus ou moins stable et plus ou moins juste mais qui restera toujours imparfaite.

Une de ces règles est que le mariage est constitué d’un homme et d’une femme et on ne voit pas pourquoi cette règle devrait changer.

De plus,  en tant que célibataire la société m’a toujours refusé l’adoption.

Si aujourd’hui elle accorde le droit à l’enfant à des homosexuels, à un père seul  ou une mère seule, elle ne pourra plus refuser l’adoption à des personnes célibataires. Alors que jusqu’à présent l’adoption était réservé aux couples mariés.

Mais la société est imparfaite. Et accepter cette imperfection c’est être adulte et comprendre notre humanité et  notre système de fonctionnement

Quant à l’islam que vous citez fort maladroitement puisque les seuls qui ont des droits dans l’islam ce sont les hommes, la comparaison avec le refus du mariage gay est au mieux une maladresse, au pire une ignorance de l’islam ce qui est très fâcheux.

Les homosexuels ne sont pas admis dans les sociétés musulmanes qui appliquent la charia et les musulmans ont pour ordre de les tuer suivant les instructions d’Allah.

Dans l’islam personne n’a de droit sauf les hommes. Et la dhimitude, que vous citez,  concerne les gens du livre et les mécréants donc ceux qui ne sont pas musulmans et non pas ceux qui vivent comme les musulmans en respectant la charia. Par exemple les femmes musulmanes sont soumises mais ne sont pas dhimmis. Il y a une différence, car dans la dhimmitude on est l’esclave du musulman et on doit payer des taxes diverses et variées s’il l’exige et même si plusieurs musulmans l’exigent.

La dhimmitude ce n’est pas refuser un droit, c’est transformer son voisin en un esclave et le racketter pour qu’il ait la paix. C’est donc mafieux.

Refuser que les homosexuels se marient dans le sens du Code civil français, ce n’est ni refuser un droit ni le transformer en esclave qui paye une taxe (dhimmi).

Ainsi, si un homosexuel ne se marie pas, il ne s’apparente pas du tout à un esclave qui doit payer une taxe pour vivre., à un dhimmi, comme vous le prétendez.

Tout comme un célibataire sans enfant n’a droit à aucune aide de l’état réservée aux familles nombreuses, l’homo n’a pas droit au mariage, réservé aux hétérosexuels.

Il ne va pas en mourir, comme le célibataire  n’en meurt pas. D’ailleurs, vous noterez que la plupart des homos ne revendiquent pas le mariage.

Votre comparaison entre le refus du mariage homo  et la dhiimmitude  n’a donc aucun sens ni social ni juridique ni religieux. Elle est absurde.

Car justement, Monsieur,  on ne peut comparer que ce qui est comparable.

Anne-Laure Joly


Ce contenu a été publié dans POINT DE VUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.