Mariage homo : l’énarque islamophile Philippot ne comprend rien au peuple

Décidément, quelque chose ne va plus au Front national, puisque selon Médiapart, Marine Le Pen aurait pris elle-même le téléphone pour faire des mises au point avec le journal d’Edwy Plenel, au sujet de la cacophonie sur le mariage homosexuel et la participation de son parti à la manifestation de dimanche.

http://www.mediapart.fr/article/offert/49b48520625021cc0b959b76f921d0dc

Rappelons que Médiapart s’était distingué par son sérieux journalistique en affirmant à ses lecteurs que la présidente du Front national irait passer ses vacances de fin d’année au Maroc, ce qui est faux, et que ce journal se distingue par des coups médiatiques qui jettent en pâture des personnalités à l’opinion publique, sur des bases qui n’ont pas grand-chose à voir avec le journalisme. La dernière illustration des méthodes Plenel est la campagne menée par ses fins limiers contre Cahuzac, accusé d’avoir un compte en Suisse sur la seule base d’un enregistrement téléphonique. Que Marine Le Pen se sente obligé d’appeler de tels journaleux est déjà problématique.

http://ripostelaique.com/plenel-apres-avoir-rate-cahuzac-veut-se-faire-marine-deuxieme-bavure.html

Mais là n’est pas l’essentiel. Après avoir réussi à dissuader tout responsable du Front national de participer à la première marche contre le fascisme islamiste, le 10 novembre dernier, l’islamophile Florian Philippot a mis, à présent, tout son poids dans la balance pour dissuader les cadres de son parti, et la présidente, d’aller à la Manifestation pour Tous, s’opposant au mariage homosexuel voulu par le PS et ses alliés.

http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/mais-que-fout-marine-le-pen,7358

Dans les deux cas, il est intéressant de regarder les arguments utilisés par l’ancien chevènementiste. Dans le premier cas, ce qui lui pose problème est que le FN puisse apparaître hostile à l’islam (alors que les organisateurs, qui ne cachent pas leur hostilité au dogme politico-religieux appelé islam avaient prudemment choisi de cibler « le fascisme islamique », pour rassembler plus large). La veille de cette manifestation, il envoyait encore des textos aux dirigeants du FN, les dissuadant de venir. Celui qui s’est imposé en quelques mois comme le dauphin de Marine Le Pen expliquait même, dans une interview à Causeur, qu’il n’accepterait pas qu’on dise que l’islam et la République étaient incompatibles, s’attirant cette réponse cinglante de Christine Tasin, organisatrice de la marche. Précisons que malgré cet interdit, de nombreux membres du FN étaient dans la rue, à titre personnel, comme Fabien Engelmann, membre du bureau national, ou Stanislas Czerwinski, qui, avec son fort accent polonais, prit la parole, à la fin, pour dire son amour de la France.

http://ripostelaique.com/en-flattant-lislam-philippot-veut-il-etre-la-machine-a-perdre-de-marine-le-pen.html

Cette fois, l’enjeu est d’une autre ampleur, puisqu’il s’agit de la participation à une manifestation qui semble devoir connaître un succès énorme. Déjà, sous la pression de Philippot, toujours lui, le FN n’avait pas appelé aux manifestations du 17 novembre, qui furent, à Paris et ailleurs, un gros succès. Cette fois, depuis plusieurs semaines, l’énarque, qui a annoncé qu’il irait ce jour là tirer les rois, multiplie les arguments pour justifier sa décision. Selon lui, ce serait une grossière manipulation orchestrée par l’UMP et le PS, pour montrer qu’il y aurait un clivage entre gauche et droite, alors qu’ils sont d’accord sur l’essentiel. Marine Le Pen reprend régulièrement cet argument.

Autre alibi souvent évoqué, il ne s’agirait pas de faire le jeu de Copé, qui a mobilisé ses troupes pour assurer le succès de l’initiative. Ces explications se heurtent tout de même à un gros problème, qui montre que Philippot, en bon énarque, ne comprend rien au peuple, qui est pourtant sa base. Il ne perçoit pas que le rejet de l’islam est de plus en plus profond, en France, que nos compatriotes ne veulent plus de mosquées, en ont marre du voile et des barbus, malgré toute la propagande politico-médiatique. De même, ils sentent bien, intuitivement, que le mariage homosexuel, que les médias nous vantent, cache quelque chose de grave. Ils mesurent que c’est un acte supplémentaire du délitement d’une société déjà en perte de repères, où l’autorité est bafouée, la Nation méprisée, l’école publique en déroute… Ils sentent confusément que quelque chose ne va déjà pas et que ce n’est pas le mariage et l’adoption homo qui vont arranger les choses, au contraire. Si la majorité de nos compatriotes est fière de vivre dans un pays où les autorités ne vont pas surveiller ce qui se passe dans notre chambre à coucher, où on est libre d’aimer la personne de son choix, quelque soit son sexe ou la couleur de sa peau, majoritairement, ils pensent que la mariage est une institution qui donne des repères, qu’un enfant vit mieux avec un père et une mère, et que la marchandisation du ventre des femmes, appelée par Pierre Bergé, est porteuse d’une société dont ils ne veulent pas, ce qu’exprime très bien Ivan Rioufol.

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2013/01/les-bonnes-raisons-de-manifest.html

En ce sens, alors que le Rassemblement Bleu Marine devrait être en première ligne de cette révolte populaire, qui rappelle, dans un autre contexte, celle de 1984, à cause de Philippot, le FN se livre à des contorsions invraisemblables. Résumons : on est contre le mariage homo… mais la manif est un piège à cons orchestré par le pouvoir et l’UMP… Malgré tout, si certains de nos militants veulent aller se défouler, qu’il y aillent, ils ont le droit… Mais les chefs n’iront pas, et cela n’engage pas le FN… même s’il y aura  des banderoles FN ! Comment voulez-vous que même les médias qui n’ont pas d’hostilité affirmée contre ce parti n’ironisent pas !

http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/marine-le-pen-cest-courage-fuyons,8083

D’autre part, quelque soit le thème de cette manifestation, nombre de Français descendront dans la rue parce qu’ils ne supportent plus la politique que mène ce gouvernement, depuis l’élection d’Hollande, et que cela sera un prétexte pour l’exprimer. Certes, on peut rêver à de telles mobilisations contre l’Union européenne,  pour le retour du franc, ou contre le droit de vote des étrangers, mais il faut être là où sont les gens, quand on aspire à être une alternative à l’UMPS. Et aujourd’hui, la mobilisation est contre le prétendu mariage pour tous, c’est donc là qu’il faut être. Le pire est que l’argument Copé, utilisé par Philippot, est totalement bidon, puisque les mieux informés savent que Copé s’est vendu à Gaylib, lobby homo de l’UMP, et qu’il a été élu grâce à eux, en échange d’une promesse de défendre le mariage homo. Imaginons Marine, présente ce dimanche, balancer cela aux journalistes qui auraient fait foule autour d’elle !

Le mariage homo n’est même pas une revendication de la majorité des homosexuels. Ce n’est que de la propagande d’un lobby qui ne représente que quelques fanatiques, relayés par les médias et les bobos parisiens. Les classes populaires n’en veulent majoritairement pas. Comment peut-on passer ainsi à côté du cœur de son électorat ? Au point où il en est, Philippot, qui ira tirer les rois pendant que le peuple manifestera, n’a plus qu’à faire brûler des cierges pour prier le ciel pour que la manifestation de dimanche soit un bide… donc une victoire pour Hollande et les siens.

Car, à supposer, ce que nombre d’indices démontrent, qu’elle ait l’ampleur de la manifestation de 1984 contre le projet de loi sur l’école, et qu’à cause de lui, le FN, par l’absence de Marine Le Pen, soit passé à côté, dans ce cas, on lui souhaite bien du plaisir, en interne…

Martine Chapouton


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans POINT DE VUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.