Mariage homo : le bal des faux-culs socialistes

Ce dimanche 13 janvier, à Paris, se tiendra la deuxième grande manifestation de protestation contre le mariage pour tous, hypocrisie utilisée par toute la gôche pour ne pas parler du mariage homo. Car, en dehors, des homosexuels, c’est qui d’autre, le tous ?

Un frère amoureux de sa sœur pourra-t-il l’épouser ? Un fils amoureux de sa mère pourra-t-il convoler en justes noces ? Une femme amoureuse de deux hommes, comme dans ce magnifique film « Pourquoi pas ? », de Coline Serreau, pourra-t-elle se faire épouser par les deux ? Deux couples qui ont choisi de partager leur quotidien, et de mutualiser leur amour, pourront-ils s’échanger quatre anneaux ? Un Malien polygame, ou un mahométan appliquant les textes du prophète, pourra-t-il épouser ses quatre femmes à la mairie ? Bien évidemment que non ! Donc, le mariage pour tous, c’est le mariage pour les homosexuels, et rien d’autre.

Ri7Peillon BelkacemAutre hypocrisie sur ce dossier, celle du du ministre de l’Education nationale. Après s’être distingué en réclamant la dépénalisation du cannabis (ce qui, pour un ministre chargé de l’Education de nos enfants fait quelque peu désordre), le voilà qui tance Eric de Lebarre, secrétaire général de l’enseignement catholique. Nous n’avons aucune tendresse particulière pour cette personne, et encore moins pour des écoles privées qui acceptent le voile à l’école, ne respectant pas ainsi la loi du 15 mars 2004 sur les signes religieux.

Mais ce n’est pas cela qui dérange le bobo Peillon. Ce dernier s’est indigné que le nommé de Lebarre ait encouragé les directeurs d’établissements privés à discuter du mariage homosexuel dans les cours. On peut contester cette démarche, comme l’avait fait Christine Tasin, estimant qu’à l’école, les enseignants, quels qu’ils soient, n’ont pas à endoctriner les enfants.

C’est justement là que l’hypocrisie du faux-cul Peillon est à son comble. Car, pendant qu’il tire les oreilles à l’enseignement catholique, la porte-parole du gouvernement elle-même, la nullissime Najat Belkacem, se fait prendre les mains dans le pot à confiture en faisant honteusement la propagande du mariage homo dans un collège public, près d’Orléans ! De même, cela n’ennuie absolument pas Peillon que les faussaires de l’anti-racisme aient porte ouverte dans nos écoles, comme si nous étions en Union soviétique, pour endoctriner nos gamins sur leur vision d’une société multiculturelle, et la nécessité d’accueillir tous les clandestins du monde.

http://www.dailymotion.com/video/xudaip

http://www.dailymotion.com/video/xudaip_najat-vallaud-belkacem-dans-un-college-pour-defendre-le-mariage-gay_news

Comment mieux résumer ce que sont les faux-culs socialistes, à travers un tel épisode, et combien d’autres ?

Le copain de Peillon, le député socialiste Jean-Marie Le Guen, réclame des salles de shoot pour les bobos parisiens, pendant que Marisol Touraine, autre ministre socialiste, suite à un rapport sur les dégâts du tabac, réclame que les buralistes cachent les paquets derrière un drap. Christine Tasin avait résumé cette hypocrisie par cet article : Oui à la fumette du bobo, non à la clope du prolo !

Dans un autre registre, le pantin faux-cul président de la République a multiplié, pendant la campagne présidentielle, les critiques contre Nicolas Sarkozy, accusé de vouloir remettre en cause l’indépendance de la Justice. Cela ne l’a pas empêché d’écrire aux juges de la 17e chambre, tout comme Manuel Valls, pour soutenir sa compagne, Trierweiler, dans un procès qu’elle intentait à deux journalistes qui avaient osé écrire un ouvrage qui lui déplaisait souverainement.

Que dire du faux-cul de Premier ministre (on rappelle qu’Hollande avait juré sur les textes sacrés qu’aucun socialiste condamné par la Justice ne serait dans son gouvernement) qui se permet de qualifier l’exil de Depardieu de « minable », mais ose décorer de la Légion d’honneur Wilfried Tsonga, exilé fiscal de longue date, en Suisse ?

Que dire de cet autre faux-cul de Valls, qui parait verser sa larme dès qu’il parle République et laïcité, qui déboucherait presque le champagne parce que seulement 1200 voitures ont cramé dans la nuit de la Saint-Sylvestre, et qui passe son temps à inaugurer des mosquées et à demander pardon aux musulmans ! Que dire d’un ministre de l’Intérieur qui jure, d’un mouvement de menton volontaire, que partout les lois de la République s’appliqueront, mais qui se montre incapable d’aller récupérer une fugueuse de 16 ans à Notre-Dame des Landes, celle-ci étant sous la protection d’anarchistes violents prêts à l’affrontement avec les forces de l’ordre ? Valls, c’est « paroles, paroles, paroles », exactement comme l’était Sarkozy !

RI7bobojocelynmarrakechFaut-il parler de l’incompétente Belkacem – même Ségolène Royal a admis qu’elle devait sa place à ses seules origines – chargé du Droit des femmes, qui réclame l’abolition de la prostitution, mais seulement en France, et surtout pas au Maroc, cela priverait son roi de trop de ressources ! Elle qui pérore sur les violences faites aux femmes ne s’est toujours pas remué les fesses sur le dossier de la RATP, où, suite à la vidéo de Guy Sauvage, deux machinistes, femmes, racontent à Pierre Cassen, dans une interview bouleversante, leur quotidien, et les insultes et menaces de mort qu’elles subissent. Il est vrai que les agresseurs sont des musulmans, et que quelques-uns d’entre eux sont franco-marocains, eux aussi…

Que dire des faux-culs bobos parisiens, Duflot en tête, qui imposent, par la loi SRU, la mixité au peuple (comprenez l’obligation de se frotter aux joies de la « diversité »), quand ils vivent, tel un Montebourg et tous les bourgeois socialistes, dans les beaux quartiers, et ne subissent pas ce qu’ils imposent à leur population ! Que dire des faux-culs Mélenchon-Dray-Desir qui réclament la dissolution du Bloc Identitaire, et n’ont pas un mot quand les vrais fascistes du CFCM veulent réintroduire le délit de blasphème, en interdisant à Charlie Hebdo d’ironiser – fort timidement – sur la vie de Mahomet, ou en traînant Copé devant les tribunaux, pour avoir osé parler des pains au chocolat ? Que dire de ces donneurs de leçons qui, comme Marisol Touraine et combien d’autres, parlent du respect de la carte scolaire, mais planquent leurs gamins dans les grandes écoles privées, réservées au gratin.

Autres faux culs, la majorité des journalistes de gôche, qui a les yeux de Chimène pour le mariage homo, et bien évidemment qualifie de fachos les opposants. Sur ce dossier, pas un mot, dans Le Monde, sur les propos de Pierre Bergé, autre grand défenseur du mariage homo, vantant la marchandisation de la femme : « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant. » Et pour cause, c’est le milliardaire qui fait les chèques, à la fin du mois, de ces journaleux qui font encore semblant de se croire indépendants.

Dans les médias, dans un premier temps, comme pour le droit de vote des étrangers, la cause paraissant entendue, puisque les sondeurs l’avaient décidé, les Français étaient pour ! Et puis, on a vu les manifestations, parisiennes et dans toute la France, le 17 novembre dernier. Ce fut un ras de marée qui étonna même les organisateurs. Bien évidemment, orchestrée par l’inévitable Fourest, on assista, lors de la manifestation de Civitas, à Paris, à une grossière provocation, avec les Femen, pour faire diversion, et faire passer les manifestants pour de sales fachos. Minoritaires dans l’opinion, affolés par le prochain succès du 13 janvier, ils paraissent prêts à toutes les provocations pour faire dégénérer ces nouveaux rassemblements. La caricature n’est-elle pas atteinte à Lille, où on entend un crétin gauchiste insulter grossièrement de paisibles manifestants ?

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=q9w4C-TnJjA

Les faux-culs socialistes accusaient la droite au pouvoir, quand elle osait parler d’Identité nationale, de « diviser les Français ». Qui divise aujourd’hui, sinon ceux qui veulent, au nom d’un principe d’égalité dévoyé, briser un nouveau repère de société ? Ce sont tous ces gens là, issus de la génération soixante-huit, qui réclament le mariage homo, pour mieux détruire une société qu’ils ont déjà laminé, depuis trente ans, comme l’explique fort bien Roland Hureaux, dans cet article intitulé : le mariage « gay » dans la stratégie du chaos.

On se souvient que l’inévitable Najat Belkacem avait voulu que les manuels scolaires parlent de l’homosexualité des grands hommes. Le lobby homosexuel, qui ne représente que quelques activistes, réclame à présent, s’appuyant sur la théorie du genre, qu’à l’école, on endoctrine les gamins avec des images montrant des homosexuels avec des enfants, comme si l’hétérosexualité n’était que le fruit d’un conditionnement idéologique ! Jusqu’où allons-nous laisser ces illuminés détruire les repères de notre société ?

bddiversitésexuelle

Sur la question du mariage homo, les positions des membres de la rédaction de notre journal sont variées. Ainsi, Anne Zelensky le condamne-t-elle (s’attirant encore une fois les foudres de la bien-pensance) au nom de son hostilité à l’institution du mariage. Christine Tasin elle, bien seule dans la rédaction (et sans doute très minoritaire à Résistance Républicaine), y est favorable, au nom de l’égalité. La majorité de la rédaction y est résolument hostile, et nombre de rédacteurs et contributeurs de RL seront dans la rue, ce dimanche. Certains lecteurs de Riposte Laïque écrivent même, comme le fit Sophie Durand, que cette loi, si elle était adoptée, ferait le bonheur de l’islam. En tout cas, vive le débat, et, sur un tel sujet, vive le référendum !

Bien sûr, nous ne sommes pas candides, et n’ignorons en rien que Copé, qui essaie de rafler la mise de cette manifestation, avait promis au lobby homosexuel de l’UMP Gaylib de soutenir le-dit mariage homosexuel, avant, une fois élu, de faire volte-face. Et nous savons également que les hésitations du Front national, qui désarçonnent sa base, ne sont pas dues seulement à l’influence de Philippot, qui milite ouvertement pour une non-participation, mais aussi à des pressions communautaristes, au sein de la direction.

Au-delà de toutes ces questions politiciennes, il n’en demeure pas moins une chose certaine : si la manifestation parisienne du dimanche 13 janvier rencontre le même succès que celle contre l’école dite libre, en 1984, alors les faux-culs socialistes vont être en sérieuse difficulté pour faire adopter leur projet de loi de mariage pour tous demain, et leur loi pour le vote des étrangers après-demain.

Et cela ne peut laisser les patriotes indifférents…

AGENDA DE RL

20 avril 2013 : apéro saucisson-pinard le 20 avril, en Aquitaine, dans les Pyrénées Atlantiques.

Rendez-vous à quelques kilomètres d’Orthez à 17 heures pour une conférence-débat animée par Pierre Cassen et Christine Tasin, suivie d’un apéro saucisson-pinard.

Le thème de la conférence sera précisé ultérieurement, en fonction de l’actualité et de l’évolution de la Résistance.

Inscription obligatoire, merci d’envoyer un chèque de 10 euros (5 euros pour les chômeurs et étudiants) à Résistance républicaine, 101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14 , en spécifiant bien courriel et téléphone pour communication de l’adresse, avant le 31 mars.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien.

http://ripostelaique.com/acheter-nos-livre/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.

Tarifs promotionnels, jusqu’au 25 décembre :

2 livres : 25 euros

3 livres : 30 euros


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.