Marine Le Pen face à la meute habituelle des roquets méprisants de France 2 !

Jeudi 21 février – Au programme télé ce soir sur France 2 (chaîne publique donc garantie sans parti-pris, exemple de neutralité bon enfant et de largesse d’esprit) : « Des paroles et des actes », dont l’invitée est Marine Le Pen, qui va devoir  affronter une nouvelle fois la meute des habituels roquets de la bien-pensance télévisuelle.

Après avoir prudemment avalé deux comprimés de « Tranxène » (médicament préventif des crises d’angoisse paroxystique, agitation, delirium -même très mince- ou autres urgences psychiatriques) et m’être bien arrimée à mon canapé afin de ne pas risquer d’en tomber en pleine crise de rage, qui ne manquera pas de se produire, je troque TF1 et son « Après le 20h c’est Canteloup » (qui pourtant me fait mourir de rire), contre ce temple de la bien-pensance qu’est cette émission phare de la chaîne.

En guise d’ « entrée » quelques échanges avec Nathalie Saint-Criq, égale à elle-même avec son regard méprisant (on sent bien qu’elle a le plus grand mal à ne pas hausser un sourcil désapprobateur) et surtout avec sa brochette de questions insipides dont aucune ne fera avancer le schmilblick (parce que n’abordant aucun sujet prioritaire) uniquement destinées à faire perdre du temps de réponse, en obligeant Marine à répéter ce qu’elle a déjà dit à plusieurs reprises… mais la donzelle n’en a cure, elle va jouer son rôle de potiche à merveille (heureusement que le Tranxène commence à faire son effet).

Puis Marine affronte son premier contradicteur Malek Boutih, ancien secrétaire national du P.S., ex président de SOS Racisme. Ce monsieur manifestement instruit, bien éduqué, est de prime abord extrêmement sympathique pour qui se souvient de certaines de ses interventions :

[youtube]aBWVWbtoec0[/youtube]

 septembre 2009

http://www.youtube.com/watch?v=aBWVWbtoec0

[youtube]3auHU9Pg38A[/youtube]

décembre 2009

http://www.youtube.com/watch?v=3auHU9Pg38A

Ou encore lorsqu’en janvier 2011 il soutient Eric Zemmour et confirme ses propos…
http://www.defrancisation.com/malek-boutih-soutient-eric-zemmour-et-confirme-les-propos/

Pourtant on déchante vite en relevant le ton venimeux, le regard dur  bien que les paroles restent courtoises, et surtout la mesquinerie des questions comme, le bal en Allemagne déjà servi à Marine l’an dernier, les éternels allusions idiotes aux propos de son père ou encore l’injuste accusation de « surfer sur la misère des gens »… On ne comprend pas pourquoi cet homme qui semble en accord avec les préoccupations de Marine (et les nôtres), se pose en ennemi fermement décidé à lui faire mordre la poussière.

Bref, à force de mauvaise foi caractérisée, démontrant « tout et son contraire » et semblant avoir lui aussi le postérieur assis entre deux chaises, il finit par me rappeler cette pseudo-intello auto-proclamée journaliste d’investigation (pfff!) qui nous est imposée sur de nombreux plateaux télés bien que sans aucune suite dans les idées … vous voyez qui je veux dire ?

Mais sans se laisser démonter Marine se défend immédiatement en opposant ses arguments :

« Je ne pense qu’à une chose : résoudre les malheurs et apporter des solutions aux Français ! Si j’appliquais mon projet, la situation de la France serait meilleure : la « priorité nationale », la réduction en cinq ans de l’immigration légale de 200 000 entrées par an à 10 000 entrées par an ou encore la création de 40 000 places de détention pour lutter contre la délinquance et l’insécurité »… « 
« Tout ce qu’on vous a raconté sur le FN, qui exclut, qui divise, qui discrimine, tout ça c’est du bidon »
« Je ne suis pas d’extrême droite. Au FN, nous ne sommes pas violents : les seules violences que je vois sont celles dont je suis victime comme lors de mon arrivée à l’université de Cambridge mercredi où j’étais invitée »
« Nous défendons l’identité française, la souveraineté nationale face aux transferts de souveraineté qui ont eu lieu ces dernières années. Nous défendons la nation, qui est au centre de notre projet politique. »

Manifestement Monsieur Boutih malgré sa verve et sa fougue, ne fait pas le poids, et malgré toutes ses manœuvres n’arrivera pas à la déstabiliser.

Puis c’est le tour du deuxième contradicteur,  Bruno Lemaire, ancien ministre manifestement fier de ses résultats, député UMP qui va, ainsi que certains bébés dont on ne se méfie pas, commencer par de gentilles mièvreries, telle des caresses sur la joue droite, avant de flanquer une grande gifle sur la joue gauche, en accusant Marine de n’être « ni droite, ni gauche » (c’est nouveau ça vient de sortir) dénonçant sa stratégie « confuse et opportuniste pour accéder au pouvoir », pérorant « le pouvoir c’est précis madame ! » ce à quoi la dame en question remercie ironiquement le professeur pour ses leçons de compétence… avant de lui asséner férocement :

« Bruno Le Maire, vous dites que vous croyez en la France, mais vous ne croyez pas en son peuple français puisque vous lui retirez sa souveraineté en la transférant à l’Union européenne. Vous croyez en la France, mais vous ne croyez pas en son peuple français, car vous mettez en place des modes de scrutin pour écarter le FN et pour élire un coup vous, l’UMP, et un coup le PS »

Pour ceux d’entre nous rompus au décryptage des messages subliminaux des faiseurs d’opinion (pensant qu’on est bien trop cons pour les comprendre) on a tôt fait tout au long de l’émission, de débusquer derrière les sourires crispés des faux-derches, et les douches écossaises de paroles mielleuses puis fielleuses, une évidence qui crève les yeux : tout ce beau monde crève littéralement de trouille.

Je m’aperçois que j’ai occulté deux présents, David Pujadas le meneur de jeu insipide et égal à lui même, et François Lenglet, journaliste économique et accessoirement « rédacteur en chef du service France, chargé de la politique et de l’économie de la chaine publique » (quel boulot quand il doit remplir un formulaire à la rubrique « profession » … forcément ça dépasse !).

Ce n’est pas par méchanceté ou prémices d’Alzheimer, mais juste parce qu’il n’y a pas grand chose à en dire.

L’un peinant à se faire écouter, sauf quand servilement à son habitude, il permet qu’on interrompe Marine, ou encore lui rappelle vite qu’il faut passer au sujet suivant dès qu’il redoute que ce qu’elle veut dire va sentir mauvais pour ses chouchous.

L’autre parce qu’ayant pris de l’assurance, le ton courtois de ses débuts commence à craqueler quand il prétend que les chiffres de Marine sont faux (bien sûr seuls les siens sont bons puisqu’il est rédacteur en chef etc…) Il va jusqu’à ingénument s’étonner des « redites » de Marine, passant outre les siennes propres, et que c’est précisément par que ce sont toujours les mêmes questions qui lui sont serinées que Marine doit encore et toujours répéter ses paroles puisque étant la seule à avoir un programme précis  qui tient la route.

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/06/25/france-2-francois-lenglet-nouveau-redacteur-en-chef-du-service-france_1724319_3246.html

Je rappelle au passage que 3 des journaleux présents ce soir, ont été décorés de l’ordre de Guémené (« Il n’y a pas plus d’andouilles à Guémené qu’ailleurs. Mais il y a plein d’andouilles qui ne sont pas à Guémené« ) pour la bassesse, la petitesse et la mesquinerie de leurs questions lors du Grand Oral sur France 2 le 12 avril 2012. Ceci apparemment ne les a pas du tout guéris de leurs insuffisance pédantesque !
J’ignore quels sont les nominés cette année, mais à R.L. nous pouvons éventuellement proposer une longue liste de noms aux organisateurs s’ils sont dans l’embarras …

http://bakounine.blog.lemonde.fr/lordre-de-guemene/

http://bakounine.blog.lemonde.fr/2012/04/13/ordre-de-guemene-david-pujadas-fabien-namias-nathalie-saint-cricq-et-francois-lenglet-decores/

En revanche c’est tout à fait volontairement que je fait l’impasse sur les conclusions des trois derniers intervenants, n’ayant fait que ressasser les mêmes antiennes, dont l’indigeste et vaniteux Nicolas Demorand m’insupportant déjà quand je travaillais à la Maison ronde, tellement imbus de sa personne qu’il m’en donne la nausée …

Du coup, sans hésiter je reprend illico 2 tranxènes pour tenter de calmer le bouillonnement orageux qui ne m’a guère quittée tout au long des échanges, et je conseillerais à la Chaîne, si elle veut vraiment coller au mieux à la réalité, de rebaptiser cette émission pour le moins orientée, en « Mensonges et, langues de bois » à cause non de Madame Le Pen mais bien de tous ces vils personnages osant encore se pavaner devant les téléspectateurs qu’ils persistent à prendre pour des cons !

J’aurais certes préférée Marine un peu plus mordante et tonnante (elle avait choisi de montrer un visage « rassembleur et démocrate (métrofrance), « ratissant large » (le point), elle a néanmoins prouvé une nouvelle fois à quel point elle dépassait de cent coudées ses détracteurs, empêtrés dans leur étroitesse d’esprit… et c’est à n’en pas douter pour cela qu’elle leur fait si peur !

Avec 35 % d’opinions favorables selon le dernier baromètre Ipsos pour Le Point (+ 4 points par rapport à janvier) et une 17ème place qu palmarès des personnalités préférées des Français (avec une cote de 39% chez les sympathisants UMP) on comprend aisément que ces rodés courtisans du pouvoir, commencent à avoir des coliques. Tant mieux ! Ce n’est que justice !

Josiane Filio

http://www.lepoint.fr/politique/marine-le-pen-ratisse-large-22-02-2013-1630908_20.php

http://www.metrofrance.com/info/des-paroles-et-des-actes-marine-le-pen-se-compose-un-visage-rassembleur/mmbv!WfpVkYfjOXLq2/

FacebookTwitterGoogle+Partager

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.