Mathieu Guidère, nier le terrorisme islamique, c’est l’encourager à prospérer

Quand M. Mathieu Guidère, spécialiste de l’islam, sur le plateau de la télévision France 5 durant l’émission : « C’est dans l’air » nie publiquement que l’Arabie Saoudite et le Qatar financent le terrorisme islamique, ne cherche-t-il pas plutôt à dédouaner ces deux pays d’une éventuelle poursuite judiciaire dans le futur? La question reste d’actualité et les musulmans épris de paix et de liberté doivent y songer car ils ont étés et demeurent encore les premières victimes de la barbarie du wahhabisme et de son frère siamois le salafisme mais sans oublier aussi leur petite soeur la secte des frères musulmans.
Est-il amnésique au point d’oublier que le hanbalisme, le wahhabisme et le salafisme sont les doctrines officielles de ces deux pays et qu’ils sont largement enseignées et propagés par les universités religieuses du pays du Golfe Arabe et notamment celle d’Oum Al Koura à la Mecque et celle de Médine?
Ces deux pays continuent contre vents et marées à propager le venin islamique qui fait des dégâts sociétaux dans les pays musulmans et même en Europe, le continent où il espère faire souche dans les décennies à venir pour l’engloutir dans Dar islam. Le doute n’est plus permis. Nier cette évidence, c’est prendre les téléspectateurs de F5 pour des incultes et à la limite pour des demeurés.
La situation actuelle de l’ensemble du monde islamique contredit les propos de Mr Le Grand professeur Mathieu Guidère.Il peut constater par lui-même que le printemps arabe qu’il a tant applaudi s’est transformé en hiver islamique. En Tunisie, en Egypte, en Libye, au Yémen et au Nord-Mali, le wahhabisme guerrier est en train de transformer la vie quotidienne des habitants de ces pays en un enfer sur terre et leur avenir est incertain et pire encore, ils se dirigent droit vers une désintégration.
Prétendre que l’Arabie Saoudite n’est pas responsable dans la propagation de l’islamisme armé dans le monde, ce n’est pas crédible à moins que les terroriste qui écument de vastes territoires qui s’étendent de l’Atlantique à l’Indonésie, qui violent, qui décapitent, qui se font exploser, qui rackettent et qui appellent au djihad contre les croisés et les mécréants, sont des extra-terrestres et qu’ils ne tirent pas leur légitimité des textes coraniques.
Non déplaise à Mr Mathieu Guidère, le djihad est le sixième dogme de l’islam, c’est écrit noir sur blanc dans le coran incréé.
A travers RL, je lance un appel pressant à Mr Mahieu Guidère, la prochaine fois qu’il soit invité à donner son avis sur l’islamisme par un média lourd payé par le contribuable français qu’il éclaire les téléspectateurs ou les auditeurs sur les dérives sectaires et fascistes des frères musulmans une fois au pouvoir, en Egypte, lui qui tant défendu le printemps arabe.
En ce début de la nouvelle 2013, la maladie de l’islam a atteint son paroxysme dans tous les pays musulmans où l’hydre islamique désigne les laïcs, les femmes, les minorités religieuse (notamment chrétiennes), les apostats et toute personne qui refuse le diktat de l’autoritarisme de la religion de paix et d’amour à la vindicte djihadiste pour les expédier illico-presto au boulevard des allongés en scandant : Allah Akbar!
Il ne faut pas perdre de vue que l’inculture de la certitude fait bon ménage avec la wahhabisme et le salafisme, d’ailleurs, elle est une valeur refuge pour de nombreux adeptes de Mahomet qui sont atteints par la paresse intellectuelle. Car tout individu qui se remet en cause, doute mais comme l’islam met en garde ses ouailles de ne penser qu’à travers le sas de la charia, il est hors de question de leur demander de voir le monde autrement. Ils ne peuvent pas s’imaginer qu’ils sont des marionnettes aux mains des théologiens sans scrupule qui sont des supplétifs des puissants de ce monde.
L’islam est un système barbare qui se sert d’Allah pour dompter la plèbe islamique qui baigne dans une ignorance aiguë.
La maison Al-Saoud et notamment la branche des Sudeiris peut encore étendre son idéologie criminelle dans les pays et bien au-delà sous l’oeil bienveillant de l’oncle Sam car les deux compères sont liés par le pacte suivant: ‘A nous la charia et à vous le pétrole.’ Allah sert bien les intérêts bassement matériels des uns et des autres en utilisant la chair à canon à bon marché des incultes musulmans.
Et la France, face à cet islamisme conquérant, a-t-elle pris conscience de sa vulnérabilité?
Après la chute du mur de Berlin, la gauche radicale française qui était devenue orpheline du stalinisme, du communisme, et du maoïsme, a trouvé dans l’islam un allié de circonstance et un remède pour se maintenir artificiellement en vie. En effet, cette gauche croit à tort que la religion de Mahomet est un rempart contre l’ultra-libéralisme qui domine le monde avec laquelle, elle espère s’allier pour le combattre. Et c’est pour cette raison que dans les banlieues de France et de Navarre, un mariage contre-nature a été scellé entre l’islamisme et cette gauche. Et le positionnement du MRAP illustre cette alliance. Mais cette gauche qui est obnubilée par la destruction du capitalisme ne veut pas reconnaître que l’islam est basée sur l’économie de bazar sans foi, ni loi et qu’il est au service de la finance internationale. D’ailleurs les frères musulmans prônent une économie compradore.
Cette gauche, oublie-t-elle la guerre qui se livrent sans merci les puissants de ce monde en utilisant l’islam? Ou bien, est-elle en dégénérescence avancée au point de devenir aveugle?
Et l’ONG ICG ( International Criris Group) de George Soros, n’a-t-elle pas trouvé avec cette gauche dégénérée un allié de taille pour accentuer le communautarisme dans les banlieues française? Et qui prétendre que la gauche en général ne sert pas les intérêts de l’oncle Sam?
Par son comportement irrationnel, cette gauche pousse les musulmans de France à se radicaliser et inconsciemment, elle est devenue une agence de communication de la doctrine salafiste.
En ce début de l’année 2013, le drame que vivent le peuple syrien et les habitants du Nord-Mali, illustre bien le comportement criminel du Qatar et de l’Arabie Saoudite. L’histoire les jugera, un jour ou l’autre mais plus tôt que plus tard, car ils sont les instruments du grand capitalisme pour l’accaparement des hydrocarbures du monde arabe et n’hésitent pas à utiliser l’arme fatale du djihad pour atteindre cet objectif.
Et les musulmans par leur ignorance, leur fatalisme, leur bigoterie, contribuent largement à leur déchéance en prenant pour une vérité divine les prêches du cheikh Youcef El Qaradaoui et des autres théologiens de malheur et pour une information crédible la propagande distillée par les chaines satellitaires arabes, à l’exemple d’Al Jazeera et d’Al Arabia qui sont aux ordres du Qatar et de l’Arabie Saoudite, les mentors du terrorisme islamique et qui sont aux-mêmes aux bottes des laborantins de l’empire américain.
Il est indéniable que les musulmans se font manipulés comme des enfants du premier âge qui croient à la fable du père Noël, car ils ignorent que les relations internationales sont complexes et que les intérêts des puissants priment sur toute autre considération qu’elle soit religieuse ou d’ordre éthique. Eux qui s’enflamment dès qu’on critique l’islam, ne savent pas qu’ils ne pèsent pas sur la balance et se marginalisent en s’enfermant dans leur bigoterie , pendant que le reste de l’humanité avance vers des jours meilleurs. L’exemple de la Chine devrait leur donner à réfléchir. Mais les magiciens de tout bord les bernent en leur faisant croire que l’heure de la sahwa islamiya- renouveau islamique est arrivée pour cramer leur esprit définitivement. Ils sont les dindons de la farce servie par le wahhabisme car ils pensent qu’ils vont influencer sur la marche du monde tout en consommant mécréant matin et soir. Alors comment peuvent-ils continuer à croire aux slogans creux des frères musulmans qui crient à tue-tête : l’islam est la solution.
Comment peuvent-ils encore écouter les prêches des imams de tout bord qui leur servent des fatwas du licite et de l’illicite, alors que sans le pétrole et le gaz, ils sortiront de l’histoire moderne?

En ce début de l’année 2013, je souhaite une heureuse année pour les berbères là où ils se trouvent. En effet, c’est le 12 janvier que le nouvel an berbère Yennayer sera célébré. On sera alors en 2963….
Malgré le rouleau-compresseur arabo-islamique, les berbères continuent à fêter leur nouvel an, car leur mémoire collective a réussi à conserver intact Yennayer en le transformant en nouvel an arabe pour contourner l’obstacle de l’islam, notamment en Algérie. L’espoir est encore permis au pays de Tamazgha….
Yennayer fut établi vers 950 Av-Jésus Christ quand le roi berbère Sheshonq 1er ( Cacnaq) de la tribu Mâchaouch de Libye fut intronisé pharaon d’Egypte après l’avoir conquise sous le nom de Sesonchôsis. Il fut le fondateur de la 22ème dynastie pharaonique. D’ailleurs selon la bible, il serait Sesaq ou Shishak.
Que Yennayer de l’année 2963 apporte la pluie, la paix et la richesse spirituelle de Saint Augustin à Tamazgha.
Hamdane Ammar

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.