Messieurs du CCIF, l’islamophobie grandissante des Français est légitime

LETTRE OUVERTE A SAMY DEBAH,  PRESIDENT DU CCIF,  ET A MARWAN MUHHAMMAD, SON PORTE-PAROLE

Vous appelez François Hollande à lutter contre l’islamophobie au même titre que contre l’antisémitisme, au prix d’un amalgame grossier -amalgame que nous ne cessez par ailleurs de dénoncer quand il s’agit des musulmans qu’il ne faut pas « amalgamer » avec d’autres musulmans qui, eux, passent aux actes avec la violence que l’on sait-  au prix d’un amalgame grossier, disais-je, puisque vous feignez de croire que les « islamophobes » sont des « racistes »…

Pour rappel -parce qu’il faut savoir de quoi l’on parle et connaître le sens des mots quand on a la prétention de fonder une association et de l’animer- l’antisémitisme est un délit puisqu’il s’agit d’un racisme dirigé contre les juifs… parce qu’ils sont juifs.

L’islamophobie vise l’islam, qui est une idéologie politico-religieuse et non une race ; elle ne vise pas non plus les musulmans, qui sont des personnes.

Autrefois, jusqu’au XVIIIème siècle, elle aurait été considérée comme un délit, puisque le blasphème était sévèrement puni. Aujourd’hui, elle est légale puisqu’elle correspond à l’exercice de la liberté d’opinion et d’expression, inscrite dans les Droits de l’Homme -les nôtres, pas celle des Droits de l’homme en islam !-  et garantie par la Constitution : pour quelle raison ne serait-il pas aussi légal d’exprimer ses craintes devant l’islam que son rejet du nazisme, du communisme, de la scientologie ou du catholicisme ? Cela fait partie du débat d’idées…

Qui plus est, la phobie de l’islam est non seulement légale, mais elle est légitime : cette peur trouve en effet son fondement et, partant, sa justification dans un certain nombre d’éléments.

D’abord et surtout, pour qui a lu les Hadiths et le Coran et connaît le système des sourates abrogeantes -celles de Médine- et des sourates abrogées -celles de La Mecque, plus pacifiques et tolérantes, et qu’on nous cite toujours pour cette raison, bien qu’elles aient été annulées par Allah-, il ne fait pas de doute que l’islam est dangereux, violent et intolérant envers qui n’est pas musulman, et particulièrement envers les juifs qu’Allah, par la bouche de Mahomet, appelle à éradiquer jusqu’au dernier.

Les appels à tuer les infidèles abondent dans le Coran ; en voici deux : « Quand vous rencontrerez les infidèles , tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage , et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits » « Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles car Allah est indulgent et miséricordieux ».

Et que dire du Hadith El-Bokhari  56  : « L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : « Musulman ! voilà un Juif derrière moi, tue-le ! »  » ?

Une telle haine, un tel choix  -la conversion ou la mort-  ne font-ils pas légitimement peur ?

Ensuite, il y a une multitude de faits qui peuvent justifier l’islamophobie.

Laissons ceux qui se déroulent en des terres musulmanes éloignées (et dont on objectera qu’ils n’ont rien à voir avec l’islam « occidental »), et prenons quelques exemples, plus proches géographiquement.

L’imam Anjem Choudary -sujet britannique- dans une interview de 2005 après les attentats de Londres, refuse de condamner ceux qui les ont commis, au motif qu’ils sont musulmans et qu’il se sent plus proche d’eux  -des terroristes, avec du sang sur les mains !-  que des non-musulmans ; il refuse pareillement de s’apitoyer sur les victimes présentées comme «innocentes» par le journaliste, au motif qu’elles ne peuvent être innocentes puisqu’elles ne sont pas musulmanes, et qu’elles sont donc criminelles…

Pareille échelle des valeurs, pareille intransigeance, cela ne fait-il pas  légitimement peur ?

http://www.dailymotion.com/video/x9g345_anjem-choudary-sur-les-attentat-de_news#.UKPLXYborZw

Rachid Gacem -un français- alors trésorier de la mosquée de Roubaix, interviewé en 2010 par John Paul Lepers dans un documentaire intitulé « Qui a peur de l’Islam ? », déclare que, si les musulmans sont un jour majoritaires en France, il faudra imposer la Charia. Pressé par le journaliste, il soutient que l’amputation des voleurs et la lapidation des adultères sont une bonne chose, puisque c’est la loi d’Allah…

Un tel obscurantisme, surtout de la part de quelqu’un qui est né et a été éduqué en France, ne fait-il pas légitimement peur ?

http://www.dailymotion.com/video/xetaks_road-doc-qui-a-peur-de-l-islam_news#.UKPMgIborZw

Mohamed Merah -un franco-algérien- tue de sang-froid des soldats français, « coupables » à ses yeux d’avoir combattu ses « frères » en Afghanistan, ainsi que des enfants français de confession juive, « coupables » d’être juifs. Il a commis ces crimes effroyables, il a tiré à bout portant dans la tête d’une fillette, au nom d’Allah !  Son motif est uniquement religieux : Il s’en explique dans l’entretien qu’il a avec la police, avant sa mort…

Un tel fanatisme, qui amène à tuer ses propres compatriotes et même des enfants, ne fait-il pas légitimement peur ?

Souad Merah, la sœur du tueur de Toulouse -vêtue d’un hijab ou d’un niqab, qui est une offense à toutes les françaises non voilées-  se prétend « fière de son frère », fait l’apologie de ses crimes, et déclare admirer Ben Laden.

Un tel rejet de nos valeurs occidentales, une telle insensibilité, un tel mépris de la loi française, cela ne fait-il pas légitimement peur ?

Lors d’un prêche en octobre dernier à la mosquée Tenaim (en Egypte), retransmis sur Memri TV, on entend le prédicateur Futouh Abd Al-Nabi Mansour prier Allah de « [leur] donner la victoire sur les infidèles » et de « détruire les juifs et leurs alliés, de les disperser, de les déchirer en mille morceaux ». On voit le président égyptien Mohamed Morsi répondre un fervent “Amen” à ces suppliques…

Un tel appel à la guerre sainte en plein XXIème siècle et dans un pays voisin, cela ne fait-il pas  légitimement peur ?

http://www.jforum.fr/actualites/article/egypte-morsi-repond-amen-a-un

Et on pourrait allonger la liste à l’infini…

Alors, Monsieur le Président du CCIF et Monsieur le Porte-parole, si vous voulez que cesse l’islamophobie, commencez par en supprimer les causes : réformez l’islam, expurgez le Coran de toutes les sourates médinoises (incompatibles avec nos démocraties occidentales, comme l’a statué, par ses arrêts du 31 juillet 2001 et du 13 février 2003, la Cour Européenne des Droits de l’Homme), interdisez les Hadiths. Et puis faites entendre votre voix pour vous indigner du sort réservé aux chrétiens et aux femmes dans les pays musulmans, pour protester contre l’absence de liberté de conscience et d’expression qui y règne, pour condamner les fatwas lancées contre Salman Rushdie  et Robert Redeker…et les menaces contre Charlie Hebdo !

Chantal Macaire


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.