MM. du Nouvel Obs, nous assumons : l’islam n’a pas à être enseigné à des élèves de 9 ans !

Devant la levée de boucliers de la presse face à la révélation par Riposte laïque de ce qui est enseigné dans une école catholique de Lorraine, il convient de saisir au bond le titre du Nouvel Observateur, qui, sans l’avoir voulu, tape en plein dans le mille : Riposte laïque en croisade contre le programme de CM1.

Telle est bien la question en effet. On savait que l’islam avait la part belle dans les programme d’histoire de 5°, on ne savait pas que la manipulation mentale commençait à l’école primaire.

Il faut voir le programme d’histoire pour CE2, CM1 et CM2. On y découvre, à propos de la prétendue découverte « obligatoire » des 3 religions monothéistes revendiquées, pour sa défense, par la Directrice de l’école incriminée, de drôles de choses…

Le judaïsme ? Absent. Oui, le judaïsme, qui est à l’origine et du christianisme et de l’islam, auquel on doit l’Ancien Testament qui a nourri pendant des siècles nos imaginaires, nos peurs et nos désir… Disparu.

Le christianisme ? Présent, certes mais de façon détournée et révélatrice. On ne parle ni de son histoire, ni de ses origines, ni de ses conséquences énormes en terme civilisationnel, puisqu’il a modelé et modifié tout le monde occidental depuis 2000 ans. Non, rien de tout cela. Nos chères têtes blondes vont découvrir le christianisme… au travers de « la christianisation du monde gallo-romain ». C’est-à-dire que l’on va montrer les effets d’un système qu’on n’aura ni présenté ni expliqué et on peut douter que la dite christianisation soit montrée de façon systématiquement positive, pas plus que les croisades qui seront évoquées pour le Moyen âge.

Par contre, à l’islam on déroule le tapis rouge : « la découverte d’une autre civilisation, l’Islam ». Carrément. L’islam promu au rang de civilisation quand il ne s’agit, pour ses plus fervents thuriféraires eux-mêmes, que d’un système de lois imposées à ceux qui ont l’heur et le malheur de naître en pays musulman, c’est fort de café.

Et que cette « civilisation » soit à découvrir va forcément entraîner la présentation de ses origines pacifiques, l’évocation de son doux prophète, les mosquées et leur enseignement de paix et… le coran, sous la forme de versets qu’on a osé présenter aux enfants dans l’école lorraine.

Deux poids, deux mesures. C’est évident. Mais plus encore, quelle indifférence coupable à ce que sont nos enfants et au devoir de l’Etat et des enseignants de les protéger ?

Alors oui il faut faire le procès des programmes d’histoire de l’école primaire (et pas seulement de ceux-là, mais on y reviendra). Seulement, les articles parus dans la presse sur le sujet ignorent délibérément le problème. Il est tellement plus simple de taper sur les islamophobes pour éviter de faire son métier de journaliste.

D’abord, on relèvera la mauvaise foi du journaliste du Nouvel Obs qui, non content de nous interdire même la critique des programmes scolaires, prétend que l’auteur de l’article, Caroline Alamachère, « ferait mine d’ignorer que cette religion, tout comme le christianisme, fait partie du programme« .   Cela n’a jamais été mis en doute, la présence de versets proposés aux enfants a été notamment pointée du doigt, mais le vrai travail du journaliste ne consisterait-il pas à approfondir le sujet et à chercher si, effectivement, l’islam au programme de l’école primaire est une chose juste et bénéfique pour nos enfants ?

Par ailleurs le Nouvel Observateur trouve que l’accusation de prosélytisme, portée par Riposte laïque,  ne serait pas fondée. Parce que parler d’un système politico-religieux totalitaire qui, verset après verset, impose le prosélytisme et la conquête ce serait anodin ? Au hasard, voici une sourate très neutre, la  sourate 21 verset 44. « La vérité, c’est que Nous avons permis à ces gens-là et à leurs ancêtres de jouir par trop longtemps des biens de ce monde. Or, n’ont-ils pas remarqué que Nous portons Notre action sur la Terre et que Nous en réduisons les limites de toutes parts? Sont-ils donc, eux, les plus forts? »

On sourira devant le titre de BFM TV : « une école catholique menacée par des islamophobes  » qui laisse penser que les islamophobes sont des violents assiégeant l’école. Ma foi, j’invite les lecteurs à relire l’article de Caroline et à chercher les menaces…

Bien évidemment, l’Est républicain, qui, en son temps, avait démoli Fanny Truchelut pour avoir demandé à une voilée d’enlever son voile dans son gîte, joue le jeu de l’islam et évoque, lui aussi, les menaces que subirait la Directrice…

Un reportage de FR3 Lorraine, totalement à charge contre les parents « racistes » et bien sûr les sites « islamophobes », n’avait plus qu’à conclure le travail… Cela s’appelle du journalisme !

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=mu6RJkU31Pg

Tant il est plus facile de chercher à diaboliser celui qui dit la vérité que de la rechercher, Mais dire la vérité, pour ces journaleux, signifierait remettre en question leur dhimmitude établie, leur complaisance avec ceux qui, à la tête de l’Etat, imposent une nouvelle civilisation.

Alors n’ayons pas peur, continuons de protester, comme parents, comme citoyens, à chaque fois qu’on fait étudier l’islam dans notre pays. Qu’on se le dise. Les Français en ont assez de l’islam, comme l’a confirmé le dernier sondage du Monde  et ne veulent pas qu’il soit enseigné à leurs enfants.

Christine Tasin

Résistance républicaine

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans ECOLE PUBLIQUE ECOLE LAIQUE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.