Mme Vallaud-Belkacem, les écoles ne sont pas un lieu de propagande du mariage homosexuel

Dave et Catherine Lara sont homophobes !

Ca peut paraître étonnant à première vue car tout le monde connaît leur orientation sexuelle qu’ils n’ont jamais cachée, et pourtant à en croire des partisans du mariage homosexuel et de la pensée unique, ils seraient devenus d’infâmes homophobes parce qu’ils se déclarent ouvertement opposés au mariage des homos.

Ils sont d’ailleurs très loin d’être les seuls dans ce cas, il y en a plein d’autres dont beaucoup ont prévu de se rendre à la grande manifestation du 13 janvier prochain, pour défendre l’institution du mariage qu’ils ne veulent pas voir disparaître, estimant que ce qui se passe dans leur lit et dans leur foyer n’a pas à servir de prétexte à une remise en cause des bases de la société et de la famille.

Mais qu’est-ce qu’on va faire de ces égarés réacs et certainement un peu fachos sur les bords, et pourquoi pas racistes aussi pendant qu’on y est ? Probablement couvent-ils une haine d’eux-mêmes sans le savoir, ou pire encore, ils pourraient en fait cacher une hétérosexualité hautement suspecte, refoulée et tellement rétrograde dans un 21e siècle où le mariage pour tous est devenu un droit absolu, accepté démocratiquement par tous les Français nous dit-on. Sauf bien entendu par les fachos qu’il va falloir rééduquer. L’âme socialiste ne tombe jamais bien loin du camp de redressement communiste.

Afin de s’assurer que d’autres déviants opposés au droit au mariage pour tous ne risquent pas de faire descendance, la Marocaine Najat Vallaud-Belkacem – par ailleurs servante zélée de son suzerain – s’en est allée faire de l’endoctrinement dans un collège afin d’expliquer aux ados que le mariage homosexuel il fallait impérativement être pour, sinon c’était mal.

Que n’aurait-on entendu si, sous l’ère Sarko, un ministre s’était rendu dans un établissement scolaire pour y faire de la propagande ! Cette dame ne sait-elle pas que l’école doit rester neutre, politiquement, religieusement, idéologiquement ? Personne n’a à venir y faire l’apologie d’une communauté, d’une orientation sexuelle, d’un mode de pensée ou que sais-je encore. Chacun a le droit d’avoir ses convictions, ses réflexions propres ou ses préférences sexuelles et sentimentales, sans qu’il soit nécessaire de condamner pour autant ceux qui n’y goûteraient pas et de leur jeter l’opprobre au prétexte que c’est dans l’air du temps.  L’école n’est surtout pas le lieu pour cela.

Et soit dit en passant, entre les cours sur le racisme, sur l’homophobie, sur l’écologie et la fonte des ours du Sahara, sur les cinq fruits et légumes, sur les religions, les activités sportives, les visites de mosquées et les classes vertes à regarder brouter les chèvres, on se demande quand est-ce que nos chérubins vont enfin avoir un moment pour étudier le français et l’Histoire-géo !

L’homophobie (terme par ailleurs très impropre, la phobie relevant de la peur et non de la « haine ») est certes une crétinerie absolue mais tant que cela ne se traduit pas par de la violence physique ou verbale, ça ne reste qu’une opinion personnelle, tout comme le racisme d’ailleurs. Or une opinion qui reste à l’état d’opinion n’est pas encore passible des tribunaux que l’on sache. Ou alors, si on part du principe que la simple conviction est un délit il nous faudra bientôt répondre de chacune de nos pensées et même de nos rêves. Ce qui se passe dans notre cerveau est notre propriété personnelle ! Qui n’a jamais songé à zigouiller quelqu’un une fois dans sa vie ? Qui n’a jamais pensé une fois dans sa vie que telle ou telle catégorie d’individus était exécrable ? Tiens, les défenseurs des Tibétains par exemple qui ne s’arrêtent jamais de critiquer les Chinois mais qui font la morale si on critique l’islam, sont-ils sinophobes ? Racistes, pas racistes ? Passons.

Je m’étonne d’ailleurs que notre Ministre des Droits des Femmes se soit rendue pour cela dans le Loiret pour lutter contre ce qu’on appelle « l’homophobie » (comprenez ceux qui réclament juste de préserver l’institution du mariage entre un homme et une femme) et pas plutôt en Seine-St-Denis, où dans une certaine communauté l’homosexualité est encore considérée comme une déviance grave, passible de lapidation et de mort. Elle y est si mal acceptée que les malheureux homosexuels se trouvent dans une situation intenable, entre interdits, menace de l’Enfer, refoulement, exclusion, dégoût de soi, tendances suicidaires…

Pour preuves ces quelques témoignages poignants, d’hommes ou de femmes, trouvés sur des forums (tels quels) :

« comme toi, je suis perdue, dépression sur dépression! pourquoi? la religion et mon homosexualité! la religion qui bannit cette orientation! »

« les homos c’est pour les jeunes mais après 25 ans il faut changer. je ne me vois pas avec un homme lorsque j’atteindrai 35 ans. je trouve cela contre nature »

« quand je pense à mon avenir et à la vieillessese à 30 ans j ai des envie de me suicider : seul bien sûr et avec des medoc »

« je ne vois pas d autre solutions et je ne veux pas vieillir aussi je n’ai demandé à personne cette malediction je me deteste. Dans la vie il n y a pas pire que ce problme. SI j existe plus ce problème sera resolu »

« je suis  homosexuelle bien qu’étant très croyante et pratiquante. je n’ai  jamais eu de relation avec une femme et je n’en aurai jamais de crainte d’offenser Dieu »

A cette dernière, une sœur lui répond qu’elle doit refouler ses sentiments, son désir, ses fantasmes, dans la mesure où l’homosexualité serait une grave maladie à guérir, voire même carrément un crime ! Mais fort heureusement, cette sœur aussi douée en philosophie qu’en psychologie connaît des formules magiques pour faciliter le refoulement :

« Connaître et reconnaître la cause de son mal est le premier pas vers le traitement. En fait, on n’ « est » pas homosexuel, on le « devient » ! comme tous les vices d’ailleurs, car on n’ « est » pas voleur, on le « devient », etc. […] L’homosexualité n’est pas innée en nous, sinon Allah ne l’aurait pas dénoncée et taxée des pires peines. […] Se laisser aller à cette passion malsaine, serait comme une personne atteinte d’une maladie grave […] Les crimes que l’on dit être des « crimes parfaits » ne sont que le fruit de longs fantasmes passés à l’acte. […] L’essentiel est d’étouffer le fantasme à ses débuts en invoquant l’aide d’Allah (soubhanahou wa taala) et cela en prononçant « Aouzou billahi minal chaytaan irrajim » (j’invoque l’aide d’Allah contre le diable lapidé), plusieurs fois et le plus fort possible, tout en quittant le lieu où l’on est et en allant s’occuper à faire autre chose ».

Bienvenue dans le 7e siècle !

En guise de réponse à ces personnes en proie au rejet des leurs et à la terreur des foudres d’Allah, alors que certains encouragent la personne défaillante et possédée par Chaytan, d’autres ne cachent pas leur homophobie, véritable celle-là, contrairement aux opposants au mariage :

« Eh ben de nos jours même les arabes sont contaminés, ca devient trop grave quand même cette banalisation totale… »

« La Sounna condamne également l’homosexualité, et de plus, prescrit la peine de mort comme sanction […] Dans l’Islam, seule la sexualité dite normale est autorisée, à savoir l’hétérosexualité. Toutes relations sexuelles hors du cadre sacré et divin du mariage hétérosexuel est interdite »

Mais enfin, comme il arrive quand même que certains musulmans gays s’assument et s’affranchissent des commandements d’Allah, je ne résiste pas au plaisir de vous offrir ces deux derniers commentaires, fort encourageants en la matière, d’un électeur de François Hollande. Probablement d’ailleurs faisait-il partie des bienheureux porteurs de drapeaux de la Bastille et sera-t-il présent dans la manif :

«  yahooouuu, François Hollande va légaliser le mariage gay pour tous les musulmans de france et l’adoption d’enfants. Vive François HOLLANDE et Vive le Parti Socialiste Français »

« ta gueule sale fils de pute, François Hollande va légaliser le mariage gay pour tous les musulmans de france et l’adoption d’enfants. Moi j’nik ta mère, tes soeurs, sale enfants putain ».

Encore un qu’on a dû envoyer longtemps en classe verte…

Mme Vallaud-Belkacem s’est donc certainement déplacée pour rien dans ce collège du Loiret où il ne fait aucun doute que l’homosexualité doit y être tolérée sans problème, comme à peu près partout en France, hormis donc dans ces enclaves soumises au contrôle d’Allah qui appellent à la lapidation des « pervers », ou dans une moindre mesure à leur prompte et radicale guérison.

Quant à l’institution du mariage, ce n’est pas en hurlant à l’homophobie à tout bout de champ qu’on empêchera une partie du peuple, si ce n’est peut-être même la majorité, d’en refuser la remise en question. Encore faudrait-il lui demander son avis. Car s’agissant d’un fondement familial et sociétal multiséculaire, la vraie démocratie, si elle était respectée un peu plus qu’en Russie (suivez mon regard), impliquerait l’obligation de faire un référendum pour connaître la volonté du peuple plutôt que de lui coller des coups de baïonnette dans le croupion pour le rééduquer et l’obliger à mieux penser.

Le comble du comble sera la présence de l’UOIF qui a prévu de se joindre au cortège. On imagine le tableau avec cette anachronique mêlée de voilures et de profils pubiens, ces adeptes de la polygamie hurlant dans leur barbe et sur le saint coran que les règles légales du mariage c’est un homme pour quatre femmes (une sorte de mariage pour tous) et que la femme est l’inférieure de l’homme. Les islamistes de l’UOIF admettent la légitimité de punir les homosexuels, de les pendre au bout d’une corde comme en Iran, de les lapider et de les tuer. Leur frère et grand ami Qaradawi avait appelé lui à finir le travail d’Hitler… Nul doute que leurs pilosités vont faire sacrément désordre dans le paysage.

Pour mémoire, je rappelle ces propos de novembre dernier émanant de leurs douteuses réflexions : « Si le mariage entre deux personnes de même sexe devient une norme, alors toutes les revendications, même les plus incongrues peuvent, un jour, devenir une norme, au nom du même principe d’égalité. […] Qui pourra délégitimer la zoophilie, la polyandrie, au nom du sacro-saint amour ?« ….

On l’aura compris, la raison de leur présence dans cette manif est uniquement guidée par leur détestation des homosexuels, contrairement au reste des manifestants. Peut-être d’ailleurs des manifestants pourraient-ils se munir de pancartes rappelant les antécédents de ce groupuscule, mais mieux encore, réclamer d’urgence son éviction du cortège aux instances organisatrices en raison de sa dangerosité avérée.

Pour finir, ces deux morceaux d’anthologie crées par les dangereux homophobes Fernandel, Poiret et Serrault, que les associations bien-pensantes si promptes à censurer, et subventionnées par nos soins, traîneraient certainement aujourd’hui devant la 17e Chambre. A méditer.

Et que le bien-pensant qui n’esquisse pas le moindre sourire devant ces images me le fasse savoir….

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ymWHzcESaPY&feature=player_embedded[/youtube]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=JsWIxuKR4Vo[/youtube]

Caroline Alamachère

http://www.islamjeunesse.com/tabou/tabou1homo2.php

http://www.bladi.net/forum/248852-me-suis-fais-draguer-rebeu-homosexuel/

http://seconvertir.forumr.net/t9-l-islam-et-l-omosexualite

http://www.bladi.net/forum/96046-beur-musulman-homosexuel/

http://www.bladi.net/forum/256575-homosexuel-suis-perdu/

http://www.youtube.com/channel/UCY5mN56CcLjDgHrhXjuwo_A

http://www.leparisien.fr/societe/ces-vedettes-sont-gays-mais-pas-pour-le-mariage-gay-14-12-2012-2407171.php

 


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.