Monsieur Hollande, je veux bien être « grande sœur » dans votre politique de la ville

بسم الله الرحمان الرحيم

Au Nom d’Allah Le Clément, Le Miséricordieux,

Monsieur le Président de la République,

Je vous écris cette lettre ouverte en tant que Présidente du Directoire du Collectif des Associations de Femmes Françaises En Niqab (CAFFEN) et vice-Secrétaire adjointe du Mouvement pour la Réhabilitation Multi-Culturelle des Banlieues Stigmatisées (MRMCBS).

Je lis dans le journal en ligne « Le Monde » que votre gouvernement s’apprête à prendre « 47 mesures tous azimuts pour les jeunes ».

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/02/21/47-mesures-tous-azimuts-pour-les-jeunes_1836033_3224.html

Je ne vais évidemment pas toutes les détailler. Permettez-moi cependant d’en retenir deux.

« Le gouvernement soutiendra une politique de « testing » des discriminations scientifiquement validée »

Fort bien, mais alors que dire de votre Ministre de l’Intérieur, dont j’ai plusieurs fois évoqué le cas ici même, qui fait une fixette contre le voile islamique ? Sa dernière marotte ? On ne pourrait plus pratiquer de sport avec le hijjab sur la tête ! Et que dire contre la loi cynique qu’il fut l’un des rares à voter à gauche pour interdire le niqab dans l’espace public ?

Ne sont-ce pas là deux « discriminations scientifiquement validées » (parmi tant d’autres), discriminations légalisées que vous devriez illico presto abroger au nom du vivre ensemble ?

Mais j’en viens à une mesure qui me concerne davantage à double titre :

« Les délégués « cohésion-police-population », intermédiaires entre jeunes et police, se feront plus nombreux dans les zones de sécurité prioritaires. »

Vous réhabilitez ainsi la politique des « grands frères » qu’ont prônée et appliquée avec succès d’autres gouvernements de gauche. Je vous soutiens totalement sur ce projet, et j’ai même plusieurs candidatures à vous proposer.

D’une part celle de notre mari qui vient de terminer sa peine de prison aux Baumettes à Marseille. Comme le démontre très bien votre Garde des Sceaux, ce séjour ne lui a servi à rien et au contraire a posé de nombreuses contraintes à ses épouses (dont moi). Mais passons. Désormais, il désire se réinsérer et c’est pourquoi je vous envoie ci-joint son CV où il démontre sa connaissance parfaite autant des « jeunes » que de la police à laquelle il a eu affaire.

D’autre part, dans un but de parité, je me permets humblement de vous proposer ma propre candidature. Comme je porte le voile intégral, j’ai eu affaire plusieurs fois à la police (et d’ailleurs à des fonctionnaires charmants, dont certains m’ont fichu une paix royale quand, voulant intervenir, ils ont vu que j’étais soutenue par mon voisinage). Je connais aussi très bien le milieu de la jeunesse, en particulier féminine, ayant milité auprès de mes amies contre les discriminations dont je faisais l’objet. Je participe en outre à un atelier multiculturel dans mon quartier où j’enseigne le crochet à tricoter et la pâtisserie halal.

Je plaide également pour mes deux coépouses. (La quatrième a été répudiée.) L’une – tout comme moi – ne trouve pas de travail à cause des lois racistes contre le voile intégral. L’autre, Wahiba-Thérèse, récemment convertie à notre noble religion de paix et d’amour, ne porte pas encore le niqab mais est ostracisée dans son club de judo et de boxe à cause de son hijab.

Comme vous le voyez, Monsieur le Président de la République, les musulmans sont avec vous. Ils auraient même voté à 93% pour vous aux dernières présidentielles.

Alors, ne nous décevez pas. Puisque vous désirez développer l’emploi des jeunes (certes payé par le contribuable mais ce n’est que juste réparation de l’esclavage et de la colonisation), je vous dis : chiche ! Toute notre famille est prête à travailler pour votre politique, et également pour l’élection de vos amis de gauche aux prochaines municipales (mais c’est une autre affaire dont je vous parlerai plus tard et en privé).

Au-delà de nos modestes cas personnels, il y a évidemment tous les jeunes issus de la diversité qui ne demandent qu’à avoir un salaire de « grand frère » (ou de « grande sœur ») pour rapprocher les jeunes de la police (à condition que celle-ci arrête de nous contrôler au faciès ou simplement à cause de nos 4×4 sur le périphérique).

Le CAFFEN (Collectif des Associations de Femmes Françaises En Niqab) forme le vœux qu’Allah le Très-Haut bénisse François Hollande, président de la République française, ainsi que ses compagnes et concubines et tou-te-s ses proch-e-s. Qu’Il amène tous ceux qui acceptent avec nous de suivre la voie juste du juste milieux jusqu’au Jour du Jugement Dernier à être les ami-e-s des Musulmans en attendant leur conversion à la juste Religion.

Leïla ADJAOUD, Présidente du Directoire du Collectif des Associations de Femmes Françaises En Niqab (CAFFEN) et vice-Secrétaire adjointe du Mouvement pour la Réhabilitation Multi-Culturelle des Banlieues Stigmatisées (MRMCBS)


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans HUMOUR ET DERISION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.