Mosquées-Eglises profanées : les indignations sélectives de Valls (suite)

En permanence, les petits roquets du politiquement correct (1), qui dénigrent plus vite que leur ombre ont vite fait de cataloguer tous ceux qui ont l’outrecuidance de ne pas penser comme eux de : racistes, fascistes, nauséabonds, moisis, rassis, ringards, conservateurs, extrêmedroitistes, « rappelantlesheureslesplussombresdenotrehistoire » etc…etc…

Et le malheur c’est qu’une fois qu’ils vous ont fourrés dans leurs petites cases pré-formatées, il est très difficile d’en sortir ! Normal me direz-vous, puisque s’ingéniant à toujours fuir les dialogues, échanges d’idées, confrontations avec des contradicteurs, en bref tout ce qui depuis la nuit des temps a servi aux humains à communiquer entre eux afin de mieux se comprendre, s’apprécier et donc d’évoluer, il était prévisible que pendant que l’humanité progresse, ces petits esprits étriqués piétinent lamentablement, pataugeant dans un océan de rediffusions permanentes, soûlantes, bien que portant parfois à rire tant est grand leur ridicule.

Mais cette première explication trouvée, j’ai voulu creuser un peu plus loin, voir s’il serait  possible de trouver à ces pauvres gens, quelques circonstances atténuantes (sans doute le résultat de ma philosophie bouddhiste qui me porte à la compassion, même si avec certains j’ai énormément de mal !).

Il ne m’a pas échappé par ailleurs, que plus on avance en âge, plus on perd de neurones, raison de plus donc pour veiller sur les nôtres avec un soin tout particulier, au lieu de les utiliser n’importe comment… comme certains que je ne nommerai pas (si,si, un peu, mais plus loin !).

Il me semble en effet tout à fait envisageable que lors de la distribution de neurones (exclusivement en cliniques, jamais en grandes surfaces… ou alors elles sont de moindre qualité), certains de ces pauvres gens se soient trouvés lésés en nombre (ou même en qualité), lors de leur naissance. Ce qui expliquerait alors leur propension à dégainer à tout propos, toujours les mêmes arguments usés jusqu’à la corde, mais dont ils sont bien les seuls à ne pas s’apercevoir. Leurs neurones diminuant, alors qu’à l’inverse le volume de leur tête augmente, il est logique qu’elles finissent par tourner en rond, ayant le plus grand mal à se concentrer sur une idée et patinant sur les mêmes poncifs, fussent-ils éculés.

Normal également que bien que se prenant pour le nombril du monde, ils disent autant de conneries, puisque, se « reconnaissant », ils se regroupent, se fréquentent, se retrouvent dans les mêmes endroits sélects, se gargarisant de propos insipides mais tendances, partouzant parfois, copulant souvent… ce qui, pauvre de nous, leur permet de se reproduire (au secours !) , d’où consanguinité, raisonnements faiblards et extrêmement limités : C.Q.F.D. !

Tout ce long préambule (j’aime bien, ça pose bien le décor et on comprend mieux ensuite) pour vous dire dans quel état de colère m’a plongée l’article de Jean-Paul Saint-Marc, paru ici-même hier sous le titre « Les médias préfèrent les mosquées taguées aux églises vandalisées » (2) m’apprenant que deux faits similaires (outrage à un édifice religieux) ont donné lieu à des traitements bien différents, voir diamétralement opposés par les médias ET nos gouvernants.

Résumé des faits :

- 31 janvier 2013 – Le Progrès de Lyon, fait état en peu de mots d’une « dégradation » sous le porche de l’Eglise St Nom de Jésus. Communiqué bref et lénifiant !
- 4 février 2013 : – Le Parisien s’indigne (neutrement) mais en bien plus de phrases, des tags et croix gammées découvertes par les fidèles de la mosquée d’Ozoir-la-Ferrière.

Dans le premier cas : juste quelques lignes sobres et laconiques sur, excusez du peu, une statue chrétienne jetée par terre ! Rien sur ce que les fidèles ont ressentis, aucune accusation de « cathophobie » , une photo mal prise ne permettant surtout pas d’évaluer le dégât dans son ensemble, et bien sûr silence radio de nos politique.

En revanche dans le second cas : les croix gammées dénoncées sont au nombre de une (même avec mes lunettes je n’en vois qu’une sur la photo !), de même que des deux tags annoncés dans le texte « Nike l’islam » (appréciez au passage la pub gratuite et vraisemblablement involontaire pour une marque connue), et « Vive la Gaule » , seule la première est visible … à moins que la seconde se trouve derrière l’édifice, ou sous le bandeau de tissu qui semble masquer on ne sait quoi !

Et bien sûr les deux auteurs de l’article y vont rapidement de leurs « islamophobes », « fidèles sous le choc », « profanation » (tient, ici c’est plus qu’une simple dégradation !), « acte gratuit et raciste qui éloigne les communautés (??!!) …

Pas moins de 8 autres quotidiens ou hebdomadaires vont faire état de ce scandaleux outrage, mais ignoreront superbement l’Eglise profanée à Lyon, puisqu’il ne s’agit que d’une légère dégradation ; pas de quoi fouetter un chat, ni même un bouffeur de curés ! Plus pourrie tu meurs la presse  !

Bien évidemment le Maire UMP d’Ozoir, le Député socialiste du secteur, et le Président de l’Observatoire de l’islamophobie sont illico montés au créneaux pour y aller de leur glapissements outrés, usant de termes que je ne vous rappellerais pas puisque vous les connaissez par cœur, et sont de toutes façons résumés plus haut.

Et je vous ai gardé le meilleurs pour la fin ; le ministre de l’Intérieur en personne y est allé d’un communiqué dans lequel il parle d’« inscriptions nauséabondes et haineuses ». « La République n’acceptera jamais de telles provocations et saura se montrer très ferme à l’égard de ceux qui tentent de diviser les Français et de porter atteinte à notre cohésion nationale ».

Car bien entendu, dès que l’on ose toucher à ses petits protégés, Môssieur Valls agite immédiatement, sa grosse langue de bois d’abord, ses petits bras menaçants ensuite, plongeant surtout son ombre dans la terreur.

Je suis littéralement écœurée ! Dans ce domaine, Sarkozy n’avait pas laissé la France en bien bon état, mais depuis l’avènement du Roi des menteurs, aidés par tous ses complices (dont j’ai brossé le portrait plus haut), nous voguons sur une mer d’injustices, de passe-droits et de privilèges, apte à nous maintenir dans une nausée permanente.

Alors, je voudrais adresser ce message  au président de pacotille et à ses courtisans : les citoyens qualifiés de nauséabonds vous saluent, en vous renvoyant la balle, tels de petits enfants facétieux : « c’est celui qui le dit qui y est ! » Car pour être nauséabond, vous l’êtes tous et pas qu’un peu !

Quand on se prétend le président de tous les français, mais qu’on laisse son minable ministre de l’intérieur se fendre d’un communiqué et lancer des anathèmes à propos de tags sur une mosquée alors qu’une fois de plus il se fout totalement d’une statue renversée et brisée dans une église catholique, cela veut dire qu’on approuve son intolérable sectarisme !

UNE QUESTION : VOUS COMPTEZ L’ANNONCER QUAND AU PEUPLE, VOTRE CONVERSION A L’ISLAM ?

Parce que pour nous cela ne fait plus aucun doute maintenant, et après vos léchages de babouches, et vos ridicules concerts de glapissements avec vos amis pleurnicheurs… j’attend personnellement avec impatience de vous voir le cul en l’air dans une infinie prosternation devant le prophète maudit.

« Qui se ressemble s’assemble » dit une maxime populaire : dans votre cas c’est avéré puisqu’en matière de cruauté, égoïsme, crétinerie, avidité, obscénité, mensonge (liste non exhaustive), vous êtes vraiment des frères siamois !

Josiane Filio

(1) Désolée, j’aurais aimé vous citer quelques exemples parmi les plus célèbres, mais par ces temps couverts, où justement ils sont précisément à l’affût du moindre prétexte pouvant nous envoyer, à notre corps défendant, du côté d’une certaine chambre correctionnelle hélas célébrissime… je préfère rester dans une généralité prudente, certaine d’ailleurs que beaucoup de lecteurs m’auront reçue 5 sur 5.

(2) http://ripostelaique.com/les-medias-preferent-les-mosquees-taguees-que-les-eglises-vandalisees.html


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.