Musulmans, réfléchissez : 72 vierges chacun dans le Paradis éternel, comment fait-on ?

Publié le 21 août 2014 - par - Pas de commentaires - 91 205 vues

72viergesOn s’accorde à dire que tout croyant musulman atterrissant au Paradis aura droit à 72 vierges à déflorer en compensation de sa loyauté à Allah et à son Messager.

« Et ils auront des Houris aux grands yeux noirs, semblables aux perles », clame Allah le Tout-puissant dans la sourate « El Waqi’a » (L’Evènement). (Les Houris sont de splendides femmes répondant aux canons de la beauté arabe). « En vérité nous les avons créées dans un but particulier. Nous les avons créées vierges », ajoute Allah. (On n’ose même pas imaginer ce qui serait arrivé s’il les avait créées non vierges. Bonjour les ragots. Mohamed aurait tout de suite été pointé du doigt…)

Il le redit encore dans la sourate « Ar-Rahman » (Le Miséricordieux) : « Il y aura de très bonnes et de très belles femmes. Des vierges aux grands yeux noirs retirées sous leurs tentes. Jamais homme ni Génie ne les a déflorées ». (Voilà qui est de nature à rassurer, quoique, d’un autre côté, la tâche semble un peu difficile vu que personne, même des Génies, n’y sont pas parvenus…)

Le Paradis n’est cependant pas seulement un lieu de déflorations (la défloration n’est d’ailleurs nullement une partie de plaisir ou un motif de prestige, surtout quand elle est mécanique et n’est pas le fruit d’une séduction). « Voici le tableau du Paradis qui est promis aux hommes pieux, explique Allah dans la sourate « Mohamed ». Là il y aura des ruisseaux, dont l’eau sera incorruptible, et des ruisseaux de lait, dont le goût ne changera pas, et des ruisseaux de vin, délice de ceux qui boivent; et des ruisseaux de miel limpide; et là il y aura toutes sortes de fruits…  » (Bref, le parfait paradis pour les bédouins du désert qui ne voyaient qu’une ou deux gouttes de pluie par an…)

La résidence dans le Paradis d’Allah est à durée illimitée. « Ce sera leur demeure éternelle », dit Allah dans la sourate « Al Baqara » (La Vache). Et c’est là où le bât blesse. On a donc droit à 72 vierges pour l’éternité. C’est un peu long et le nombre de vierges à disposition parait assez limité. 72 vierges pour l’éternité, c’est une tous les combien d’années ? Ou tous les combien de millions d’années ?

Les Houris, est-il clamé, ont de « grands yeux noirs, semblables aux perles », mais rien n’est dit sur le reste. Un résidant du Paradis d’Allah peut facilement se retrouver avec une vierge avec des grands yeux noirs mais bossue, édentée et unijambiste. Surtout si elle provient du Laos, du Cambodge, du Mozambique ou du Congo où les mines antipersonnel font des ravages.

Il faut signaler que sur les 72 vierges promises, seules deux sont des Houris. Les 70 autres restantes seront ramenées de l’Enfer. C’est ce qu’affirme une étude bien documentée sur « Les vierges et les éphèbes à disposition des musulmans au Paradis d’Allah » (http://jesusmarie.free.fr/islam_zakaria_boutros_75.html). Ce qui est d’ailleurs tout à fait logique sachant que les belles créatures dans le monde proviennent des pays de la mécréance comme l’Italie, le Japon, le Venezuela etc. et sont donc vouées au feu de l’Enfer. C’est donc là qu’il faudra aller les chercher.

En attendant de recevoir la visite d’une vierge, les bienheureux résidants du Paradis d’Allah devront se rabattre sur les éphèbes, des garçons spécialement destinés à leur jouissance sexuelle et qui sont disponibles tout le temps.

« Quant à ceux qui sont vertueux, dit Allah dans la sourate « At-Tour  » (le Mont), ceux-là seront dans des Jardins en plein délice, jouissant des bienfaits de leur Seigneur. Nous les pourvoirons de tous les fruits et de toutes les viandes dont ils auront envie, et ils y échangeront entre eux des coupes qui n’engendreront ni vain propos ni turpitude, pendant que des éphèbes, aussi beaux que des perles dans leur écrin, circuleront autour d’eux pour les servir. »

Ceci est redit dans la sourate « Al Insane » (l’Homme) : « Et là circuleront autour d’eux des enfants à l’éternelle jeunesse; quand tu les verras, tu penseras que ce sont des perles défilées ».

Voilà, chers concitoyens musulmans, pendant qu’ici-bas vous pleurez un regretté défunt, celui-ci est en train de se soûler avant de se lancer à l’assaut d’une vierge spécialement confectionnée par Allah, tandis qu’un éphèbe, beau comme écrin, attend, dans l’antichambre, son tour de passer à la casserole…

Mais en fait, comment les « choses » se passent entre un élu d’Allah avec une femme au Paradis ? Le Prophète l’explique sans détours dans ce hadith : « Pendant qu’il est avec elle aucun ennui ne s’empare ni de lui ni d’elle. A chaque relation charnelle, elle est toujours vierge et ne se plaint pas de ses étreintes, et lui demeure en érection. Cependant il ne connaît pas d’éjaculation » (Il va finir par se masturber si ça continue comme ça…).

L’exégète Ibn Kathir, dont le commentaire du Coran et l’un des plus répandus au sein du monde islamique, ajoute que « chaque homme, au Paradis, sera doté d’une puissance équivalente à celle de cent mortels » (il ne précise pas si les paramètres sont calculés sur les Africains ou sur Rocco Siffredi).

Les femmes musulmanes croyantes pourraient être tentées de croire qu’elles ont, elles aussi,   droit à des Houri masculins. Il n’en est rien. Pas de Houris hommes dans l’Eden d’Allah. Pas de Paradis du tout pour les femmes. C’est plutôt l’Enfer qui les attend.

« Allah m’a montré l’Enfer et j’ai vu que la majorité de ses habitants étaient des femmes », relate le Messager d’Allah, cité par l’Imam Al Boukhari, célèbre érudit musulman, auteur d’un recueil de hadiths (le « Sahih Al Boukhari ») considéré unanimement comme étant le plus authentique.

Si les femmes sont jetées au feu de l’Enfer, c’est parce qu’elles « renient », précise le Messager d’Allah (un peu comme Houria Boutelja qui n’a pas d’égal en matière de reniement. Puisse-t-elle, en attendant, bien profiter de son séjour dans le paradis du pays des sous-chiens…).

Finalement, même avec les 2 Houris, les 70 autres vierges et les ruisseaux de vin, l’Eden d’Allah parait plutôt fade. Toutes les réjouissances qui y sont promises existent déjà sur terre. Il suffit de se connecter à un site Escort-girl ou Escort-boy pour avoir une Houri ou un éphèbe. Quant au vin, les domaines de Gérard Depardieu peuvent satisfaire tous les goûts. A part ça, il n’y a rien d’intéressant. C’est quoi un Paradis sans Internet, sans un bon Samsung Galaxy S5, une télé LCD 101 cm, un home-cinéma, des discothèques, de la drague, les duels OM-PSG, les insultes sur le périf, les petits joints, les pique-niques, le Nouvel-An, les manifs, les pelotages dans le métro… ?

C’est nul, comme diraient les jeunes (non-musulmans) d’aujourd’hui.

Même les jeunes musulmans ne s’y sentiraient pas à l’aise.

A qui donc ils vont crier « Nique ta mère » ?

Messin’Issa