Nouvel Obs : les énormes mensonges immigrationnistes du politologue Thomas Guénolé

Estomaqué restai-je, quand, arpentant débonnaire le corridor du Web, je tombai sur une flatulence émise par l’organe (digestif) gouvernemental «La Nouvelle Pravda », édité dans sa version non ciryllique sous la férule du Camarade Vladimir Ilyich Oulianov Joffrin.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/778451-banalisation-du-front-national-la-france-ne-se-droitise-pas-elle-se-frontise.html

Signé par un certain Thomas Guénolé, « politologue, sciences-po, expert » D’emblée, ça commence mal. Le complexe du type qui a besoin de se rassurer et  qui te donne l’heure juste pour te montrer qu’il a une Rolex.

Remarque, ça peut marcher avec les personnes fragiles. Y a d’ailleurs qu’avec elles que ça marche.

Personnellement, son cursus ne m’impressionne pas, le mien n’ayant rien à lui envier. Mais, soufrant d’une modestie d’ordre probablement génétique, version européenne de la drépanocytose, j’évite de l’étaler comme se répand le nénuphar sur le marigot. Question de dignité.

Sur le fond :

« À gauche, il y a eu notamment abandon de la grille de lecture sociale des questions d’immigration. Par exemple, plus aucun responsable socialiste, sous peine de se voir taxer d’angélisme, n’ose affirmer que la surproportion d’immigrés dans la délinquance et la criminalité est une conséquence logique de la surproportion d’immigrés touchés par la pauvreté et par le chômage. »

Si tu comprends quelque chose à ce salmigondis, tu pourrais presque croire que notre ami s’est décidé à faire le lien entre immigration et délinquance. Mais il nous rassure de suite :

« À droite, il y a eu incorporation complète, non seulement des diagnostics, mais également des préconisations du FN sur les questions d’immigration. Qu’il s’agisse de l’amalgame entre immigration et criminalité, entre immigration et chômage, ou entre immigration et islam, il n’y a de fait plus de différences significatives aujourd’hui entre les discours publics de la droite et de l’extrême droite sur ces sujets. « 

Ouf, j’ai eu peur ! Tenir 3 lignes en apnée sans parler d »amalgame » ou de « stigmatisation » eût été fortement inquiétant.

Mais notre ami a du souffle, il poursuit :

« S’il faut prendre un autre exemple, selon l’Observatoire des inégalités, une personne de nationalité marocaine, dont le nom et le prénom sont à consonance marocaine, doit déposer en moyenne 277 CV avant d’obtenir une proposition d’entretien d’embauche pour un poste de comptable, tandis qu’une personne de nationalité française dont le nom et le prénom sont à consonance française doit en déposer en moyenne 19, soit 14 fois moins.

Il est donc factuellement faux – autrement dit, faux – de dénoncer une propension des immigrés à refuser de travailler et à être plus touchés par le chômage pour cette raison, alors que cette propension s’explique par la discrimination à l’embauche. »

Là, ça craint carrément. D’abord, parce que c’est en contradiction absolue avec les résultats obtenus lors de l’expérience des « CV anonymes », mais surtout parce que le sophisme à l’origine de cette conclusion est d’une malhonnêteté totale : qu’un marocain ait du mal à trouver du boulot signifierait que tous ses compatriotes sont avides de travail ?

« L’écrasante majorité des immigrés ne pose rigoureusement aucun problème d’insécurité, de délinquance ou de criminalité (1).

L’écrasante majorité des immigrés ne coûte rien aux finances publiques et leur rapporte (2) : elle exerce un emploi  ( 3), paye ses impôts, paye ses cotisations. L’écrasante majorité des immigrés adhère aux valeurs républicaines (4) et, sur la question régulièrement mise en avant de la laïcité, ne se définit elle-même pas par sa religion. »

(1) à part ça, faut pas généraliser

(2) gros mensonge, voir la suite

(3) faudrait savoir : l’accès à l’emploi, ils l’ont, ou pas ?

(4) Affirmation gratuite et non argumentée, « j’ai décidé que c’était comme ça », méthode Descoings.

Du Mélenchon pur jus. Sauf que si, électoralement, cela n’a pas été payant, c’est parce que Mélenchon comme Guénolé ont commis l’erreur non pas de prendre les Français pour des imbéciles, mais de les croire plus cons qu’ils ne sont. Et ça pardonne pas.

4 Tunisiens et franco-tunisiens sur 10 ont voté pour un parti qui assassine un peuple, une liberté et ses représentants les plus dignes à une heure d’avion de Marseille, tandis qu’en Belgique, les nouveaux élus du parti « Islam » (s’ils sont élus, c’est qu’ils ont des électeurs) se rendent aux réunions du conseil communal le Coran à la main, et l’un d’eux a très sérieusement demandé par écrit au roi des Belges de se convertir. Mais ceci étant, ils « adhèrent à nos valeurs ».

Et, last but not least :

Pour ne prendre qu’un exemple, selon le rapport universitaire Chojnicki pour le ministère des Affaires sociales, les immigrés reçoivent de l’État 48 milliards d’euros mais lui en reversent 60, soit un solde positif de 12 milliards d’euros. Il est donc factuellement faux – autrement dit faux – de dénoncer le coût de l’immigration pour notre pays.

« Qu’un » exemple, et en plus il est pourri.

On vous pardonnera de ne pas avoir retenu les rapports aboutissant à des conclusions diamétralement opposées (Cf Gourevitch, entre autres), c’est de bonne guerre. Mais vous semblez être le seul à ignorer encore que le rapport Chojnicki était, selon son propre auteur, une énorme mystification (« Le Monde » du 12/04/2011) et que ces fameux 12 milliards de bénéfice dégagés par l’immigration ne sont plus qu’un fantasme de beauf’.

Monsieur, personne ici n’exigera de vous culture, intelligence, éducation, voire simple honnêteté.   Car à l’impossible nul n’est tenu.

Mais au vu des diplômes dont vous vous parez tel un dindon, se montrer simplement informé me semble être la moindre des politesses.

Mais ce qui est sur, c’est que vous êtes factuellement un faussaire – autrement dit un faussaire.

Jacques Vinent


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.