Obliger des élèves à apprendre le Coran : Madame la directrice, quelle mouche vous a piquée ?

Message personnel à l’intention de Mme Christelle LAINET,  

Chef d’établissement de l’Ecole Privée Notre Dame, à Saint-Mihiel (Meuse)

Madame,

Obliger à des enfants de CM1 d’apprendre par coeur des versets du coran ! Quel scandale !

Révoltée par votre attitude déviationniste (relatée ce jour dans un excellent article du journal en ligne Riposte Laïque) vis à vis de Enseignement catholique de Lorraine, que vous êtes normalement censée défendre dans votre établissement, je tiens à vous faire part de ma profonde indignation et vous mettre face à votre vilenie.

Comment osez-vous vous permettre de punir de jeunes enfants et tancer leurs mamans, au prétexte qu’elles n’acceptent pas de voir leurs petits endoctrinés par les vénéneuses paroles d’une pseudo religion, alors que vous devriez au contraire avoir à cœur de défendre et préserver celle pour laquelle vous êtes rémunérée !

RAYEZ LA MENTION INUTILE

Quelle mouche vous a piquée ? De quoi vous mêlez-vous ? Ce n’est pas parce qu’insidieusement ce système totalitaire et liberticide, travesti en religion, et protégé par une armée de dhimmis à sa solde, a réussi à en imposer l’approche dans les programmes scolaires actuels, que vous devez faire du zèle au point de menacer les mamans légitimement « récalcitrantes » à vos sales menées.

Vous a-t-il complètement échappé que nos soldats sont en train de combattre au Mali, pour justement libérer les populations locales des atrocités commises par les islamistes ? Malgré votre supposée instruction, n’avez-vous pas compris que « l’islam modéré » est un leurre inventé de toutes pièces, et pour gagner du temps, par ceux qui justement clament maintenant partout leur désir d’installer leur immonde sharia dans le Monde entier ?

Pour qui vous prenez-vous ? Si vous avez tellement envie de jouer les saintes martyres, chargées de porter la bonne parole du Prophète, alors enveloppez-vous des pieds à la tête dans un de leurs sacs poubelle appelés burkas, et partez vivre dans les si accueillants pays sous dominance islamiste (ils sont légions), mais votre place n’est certainement pas dans un établissement catholique !

Dommage qu’apparemment seules deux mamans courageuses se soient manifestées, car si c’était une vingtaine  de parents qui vous menaçaient d’en retirer brutalement leurs enfants, vous seriez certainement moins incline à pavoiser et à vous conduire en minable  dictateur !

Je n’ai plus l’âge d’avoir des enfants scolarisés, mais si c’était le cas, sachez que ceux-ci seraient systématiquement absents les jours de cours de  « lavages de cerveaux » que sadiquement vous avez manifestement plaisir à imposer chez vous, et peu importe qu’ils aient en retour des zéros pointés dans cette matière honnie !

Les parents doivent rester maitres des formes d’éducation de leurs enfants et garder un droit de regard sur celles-ci, ne vous en déplaise, car comme le dit si brillamment Caroline Alamachère, auteur de l’article qui dénonce vos malsaines manigances : « Nos enfants sont jetés au plus tôt dans les rouages d’une machine monstrueuse destinée à leur broyer le cerveau, à leur inculquer des choses qui ne relèvent certainement pas de l’instruction mais du plus pur prosélytisme ».

Pourquoi pensez-vous que les parents de vos élèves  aient inscrits leur progéniture chez vous plutôt que dans une école laïque ? Pour apprendre le coran, ou la parole du Christ ? Vous avez obtenu vos diplômes dans une pochette surprise pour être si peu avisée et si sectaire, indigne de la belle fonction qui est a vôtre ?

HONTE à VOUS ! J’en appelle à votre hiérarchie pour vous rappeler à un peu plus de décence et d’honnêteté !

Je suis d’autant plus offusquée de votre attitude que ma grand-mère paternelle était native de Saint-Mihiel et que j’imagine fort bien son chagrin si elle devait constater la régression que vous réservez aux enfants qui vous sont confiés, elle qui les aimait tant.

Pour ceci comme pour tout le reste, je vous adresse, Madame la Chef d’Etablissement l’expression de mon plus profond mépris.

Je vous informe de plus, que je ne vais pas en rester là, puisque, outre protester auprès de votre hiérarchie, je vais donner à votre vil comportement, toute la publicité qu’il mérite, à commencer par la publication de ce courrier dans le journal en ligne « Riposte Laïque », que par ailleurs vous seriez bien avisée de consulter régulièrement afin, si possible, de vous remettre les idées en place !

Josiane FILIO

Citoyenne retraitée, en guerre déclarée contre tous les traitres aux valeurs républicaines


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.