Quelques corans brûlés en Afghanistan, quatre jours d’émeutes avec morts et blessés !

23 morts, une centaine de blessés… Une catastrophe naturelle ?
Quatrième jour d’émeutes… Le peuple qui se révolte contre le gouvernement ?
1 pays, puis 2, 3, 4 qui sont concernés, l’émeute prenant toujours plus d’ampleur… Une guerre mondiale ?
Le commandant en chef de la force internationale de l’OTAN, le chef du Pentagone, le porte parole de la Maison blanche puis, même, le président Barack Obama lui même se sont excusés, sans que le feu ne s’attise… Une boulette internationale qui aura tué des millions de victimes ?

Rien de tout cela. Hélas. Oui, hélas, car si ce serait le cas, ça légitimerait un peu plus ces émeutes qui ont rapidement tournées en massacre et en haine de l’Amérique et de l’Occident par extension.
La raison ? Un militaire américain a brulé un (ou des) coran.
http://www.ladepeche.fr/article/2012/02/23/1290518-coran-brule-nouvelles-emeutes-un-soldat-afghan-tue-deux-soldats-de-l-otan.html

C’est tout ? Oui, vous avez bien lu : c’est tout. Il a brulé, par inadvertance apparemment, le coran, alors même qu’il en existe des millions (milliards ?) d’exemplaires de par le monde. Époustouflant comme ces pays arrivent à fomenter des manifestations à ampleurs nationales pour un bouquin, alors que le sort de centaines, de milliers d’innocents les laissent de marbre, dictés par une soit-disant révélation divine qui s’est soit disant inscrite dans un livre nommé coran, et qui n’a eu de cesse de provoquer massacres, guerres, tueries, mensonges, meurtres, pillages, j’en passe et des meilleurs.

Le pire, dans cette histoire, sont les excuses proférées par tout un tas de dhimmi qui sont tellement prêts à respecter l’autre qu’ils mettent de côté tout bon sens et vont jusqu’à dire que le responsable -celui qui a brulé le coran- sera puni, alors qu’à l’opposé plus de vingt morts sont à déplorer, et on ne parle même pas de la centaine de blessés ni de l’état d’esprit de tout ces gens qui sont tout à fait disposés à lapider tout américain qui pointerait le bout de son nez. Voyez les photos.

http://www.bivouac-id.com/billets/corans-brules-en-afghanistan-quatrieme-jour-de-rage-islamique-la-fievre-gagne-le-pakistan-le-bengladesh-et-la-malaisie-photos/

Mesdames, Messieurs. Je vais vous révéler une vérité qui va clouer sur place bon nombre de gauchistes qui sont prêts à tout sacrifier au nom de l’autre : la tolérance, c’est un concept qui ne peut se faire qu’à deux au minimum.
A quoi bon tolérer une personne qui veut vous tuer ? Nous avons essayé la tolérance, depuis bien trop longtemps d’ailleurs, et voici la conclusion : c’est un échec. Un échec cuisant, car au lieu de se faire aimer par tout le monde, nous voilà en train de nous faire haïr par tout le monde, dont nous même ! Un comble.
Alors que nous avons remis en question des milliers de choses, l’autre, le tant décrié « chance pour la France » (pour celle qui ne sera qu’un état dans l’Eurasia, peut être) n’a strictement rien changé dans sa façon de faire. Pire : il les a renforcées.

A tel point que nous pouvons voir des gens prêts à tuer pour un accident ou une broutille. Là-bas, ce sera un coran brûlé, ici, ce sera croiser le regard. C’est quoi, le pire ?

Olivier Pfister


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.