Ils ont eu une telle trouille qu’ils vont vouloir nous anéantir…

Publié le 13 décembre 2015 - par - 15 commentaires - 4 413 vues
Share

PegreLes deux clans de la mafia politique française qui se sont répartis les territoires, qui se partagent les prébendes, n’ont eu qu’une idée en tête depuis leur raclée du dimanche 6 décembre: empêcher le FN de conquérir une région.

Ils ont réussi.

Aucune victoire frontiste après «le pilonnage médiatique insensé de la campagne d’État contre les opposants, orchestrée depuis les palais de la République» pour reprendre des paroles de Marine Le Pen.

Pour créer un climat d’anxiété supérieur à celui que les hystériques du réchauffement climatique font régner, la mafia UMPS à laisser entrevoir la possibilité d’une guerre civile si le FN gagnait une seule région. Les images du chaos espagnol des années 30, du terrain vague syrien actuel ont surgi. Les Français qui craignent leur propre ombre ont donc obéi aux mots d’ordre cousus de fil blanc de la caste. Ils ont fait barrage. Ils ont fait rempart. Ils ont participé à la farce électorale avec une telle bonne conscience qu’il paraît évident qu’ils préfèrent crever sous le poids du chômage, de l’immigration, du terrorisme, d’une école qui fabrique des analphabètes à la chaîne, de lois liberticides, d’une agriculture condamné à mort, de la globalisation que voter FN.

La France est peureuse.

Une guerre civile?

Déjà en 2013, Malik Boutih, gueulard de la gauche morale, avait annoncé que passé un certain pourcentage de voix données au Front National (20? 30? 40?), il déclencherait la guerre civile en France.

Dans son allocution de remise de Légion d’Honneur aux lauréats tunisiens du prix Nobel de la paix, le scootériste libidineux a dit que l’objectif des terroristes était de «créer un sentiment d’insécurité tel que les ferments de la guerre civile pourraient à ce moment à se trouver réunis».

Comprendre que pour ces phénomènes de foire du PS, la cinquième colonne musulmane se sentirait tellement mise en danger par les électeurs frontistes en cas de victoire du FN qu’elle devrait rapidement violer les partisanes de Marine Le Pen et égorger les hommes qui ont mis dans les urnes un bulletin soutenant la flamme tricolore.

Ce lundi, pas de guerre civile donc. Pas de guerre de civilisations.

Une guéguerre des boutons entre la coalition LR et la coalition PS.

Soyons lucides. Aucune région n’étant revenue au FN, les «partis de gouvernement», ceux qui ont mis à genoux la France, se gargarisent de leurs victoires avec des airs de Sainte-Nitouche. Le discours à l’eau tiède de Xavier Bertrand donne la nausée.

Mais ils ont eu la trouille. Une énorme trouille.

Toujours à leur mensonge sur la proximité d’une guerre civile, il faut nous attendre à une répression accrue à l’encontre des milieux patriotes.

L’UMPS avec ses cohortes de vedettes du showbiz, de médias, d’associations, de syndicats, de patrons, de francs-maçons, va vouloir anéantir le FN et les résistants qui ne sont pas à leur botte.

Les juges vont s’en donner à cœur joie. Cambadélis et Sarkozy téléphoneront à nouveau ensemble pour s’en prendre à Marine Le Pen. Cazeneuve nous fera des procès.

On reparlera d’une dissolution du parti. Et de tout ce qui ne pense pas comme l’UMPS.

Peu importe si les vrais ferments de la guerre civile sont ailleurs. Et ils le savent.

Ce n’est pas le FN qui menace la paix civile mais la caste avec ses privilèges, son arrogance, son mépris des classes populaires, des «sans-dents», ses magouilles électorales…

Soyons rassurés Français: la guerre civile n’aura pas lieu.

Comme la guerre de Troie?

Marcus Graven

A la fin il y aura une révolution doublée d’une guerre civile et les révolutionnaires assassinerons tout ce qui souhaite rester attaché aux racines chrétiennes, mais le salut viendra de l’Ouest……….

des Bretons!?

Bravo à Marcus Graven pour cette réaction de bon sens. Oui, c’est certain, ça va être terrible. Je suis consterné aussi de voir combien les médias osent encore parler d’un vote de protestation et de colère alors qu’il s’agit d’un vote d’urgence au chevet d’un pays moribond, de la part de gens qui ont eu l’intelligence de s’informer sur ce que tous les autres ignorent. Et comme ils tenteront probablement d’essayer d’interdire le FN, celui-ci sera contraint de toujours plus polir son discours, et cela causera toujours plus d’incompréhension de la part de nombreux sympathisants qui attendent des allocutions énergiques,… lire la suite

Bonjour la France
Ce n’est pas ces petite ordures antis france qui me font peur ( on réve tous de botter leur cul flasque) non c’est tous ce service public servile.
Moi je veux bien que l’on me dise ce que l’on veut ! mais il faut bien un service public à la botte de ces médiocres pour réussir à détruire le pays et là moi je dis qu’il faut pas que le vent tourne.

Les socialos sont venus chercher avec des vans, les arabes et les noirs pour voter contre le FN et dans plusieurs regions. Ces gauchistes tarvaillent contre le pays pour continuer a bouffer sur le systeme.

L’herpès a eu son petit Yalta chacun aidant l’autre à conquérir son territoire : les socialauds en votant LR par ci et la droite parasite poussant les socialauds par là. Je ne suis pas certains que les électeurs cocus se soient rendu compte que la caste s’est resservie une louche de caviar à leurs frais. Nous les reverrons bientôt dans les rues, les soignants contre Touraine, les paysans contre Le Foll, les policiers contre Taubira, etc se demandant comment se fait-il que leur situation respective empire…Ils continueront a préserver les valeurs républicaines en évitant l’amalgame sans stigmatiser….

kaRJZ Les décideurs PS n’ont pas la trouille. Ils feignent d’être surpris ; mais ils ont tout fait pour faire monter le FN en encourageant l’invasion migratoire, en restant passif devant l’insécurité, en fermant les yeux devant la terreur islamique. Il ne restait plus qu’à mettre ces votes hors jeu par une diabolisation ad hoc. Simple, efficace ! Le procédé est au point, rien à changer. La menace FN contrôlée sécurise le risque électoral. Si ses voix augmentent trop, la campagne d’hystérie sera déclenchée avant le premier tour. La dédiabolisation n’a jamais eu lieu. Il suffit de prononcer trois mots pour que… lire la suite

Plus de 40% on a une guerre civile, à 45% on a quoi? mon dieu qu’ils ont eu peur les mondialistes des vrais Français pas des autres les vendus du systéme.

Trois convocations judiciaires pénales pour racismes rien que cette semaine alors que depuis 1997 je n’ai toujours pas été condamné à la moindre seconde d’emprisonnement pour cela! Je dois donc consacrer trois journées sur cinq à me faire accuser vainement! Merci à l’UMPS pour « embastiller » illégalement les victimes qui osent se défendre contre les agressions ….

Un pilonnage »…jusqu’à la folie » a dit très justement Fl. Philippot. C’est exactement ça ! Et ça marche ! La preuve ! Mais la guerre civile aura lieu ! C’est même avec ça que les français comprendront…hélas ! Et ils diront en gémissant » mais on savait pas… » Bande d’andouilles !

la guerre civile a déjà commencé, surtout avec les terroristes musulmans

Restons positifs : le FN a gagne plusieurs millions de voix en 4 ans. Certains qui votaient a gauche votent FN. Le FN sera bien represente dans les conseils et ses votes feront la difference car l’alliance droite -gauche sera ephemere. Le train est en marche.

Le miracle n’a pas eu lieu. Nous le savons à présent que le changement démocratique ne se fera pas. Nous sommes prévenus, le changement ne sera possible que dans la violence. La nasse se referme. La continuité politique entre Sarkozy et Hollande a bien fonctionné et l’élection d’Ali Juppé en 2017 me semble inéluctable. Ainsi le veut l’oligarchie, ainsi les français le subiront et crèveront dans la honte. L’invasion migratoire va se poursuivre, la Syrie va devenir un véritable bourbier avec un réel risque de guerre mondiale et le crash financier en latence finira de nous laminer. La première victime… lire la suite

Non pas d accord pour Ali Juppe en 2017 ou alors c est bildeberg ou il est
Allé en Autriche en aout 2015 qui le met en place ??!!

« la guerre civile » aura bien lieu entre les siamois LR/PS/verdo/gôccho/cocos/méluches.
ils vont se bouffer la gueule comme jamais ! j’attends ça avec gourmandise.

pour le reste, la « guerre civile » est en action depuis longtemps, elle a un nom islamo-arabe : djihad. Le bataclan est au courant…

les charlies ont dit : « tout est pardonné », les bataclans aussi me semble-t-il.

alors, Valls et ses djihadistes-padamalgame répondent en écho : VIVA LA MUERTE !

wpDiscuz